photographie d'une page d'un éphéméride pour janvier 2021

L’astrologie de 2021

L’année 2020 a été particulièrement intense et difficile. La pandémie de COVID19 a amené des restrictions considérables, des deuils, d’énormes changements dans la vie quotidienne de l’immense majorité d’entre nous. L’isolation forcée semble avoir impacté négativement la santé mentale d’un grand nombre de personnes, et beaucoup de memes d’humour noir faisaient référence à 2020 comme une année maudite dont on est impatient·es de sortir enfin.

Beaucoup d’espoirs sont donc placés sur 2021. Et bien sûr, tous les problèmes de 2020 ne seront pas réglés en un réveillon… Que peut-on attendre de 2021 astrologiquement ? Est-ce de la teneur de 2020 ? Cet article a pour but de donner un aperçu de l’année à venir. Si vous souhaitez un aperçu plus ciblé de l’astrologie du mois de janvier 2021, j’ai écrit un autre article à ce sujet !

Tout d’abord : l’astrologie de 2020 était, bien évidemment, assez catastrophique. Le principe même de l’astrologie (pour moi, en tous cas !) est d’étudier le mouvement des astres car ce mouvement reflète ce qu’il se passe sur Terre. Et les alignements de 2020 reflétaient donc les difficultés mondiales que nous avons connues. L’astrologue André Barbault avait d’ailleurs évoqué la possibilité d’une pandémie dans un article spécialisé dès 2011, en ayant observé les alignements planétaires lors de précédentes pandémies (cf article dédié).

L’année 2021 n’est clairement pas aussi chargée, donc rassurez-vous tout de suite, même s’il y a des éléments difficiles dans l’astrologie de 2021, ce n’est pas comparable du tout. L’année 2020 était une accumulation hors-normes de transits difficiles, tandis que 2021 est beaucoup plus équilibrée.

Une nouvelle ère

L’année 2021 sera marquée par les retombées de ce qu’on appelle une Grande Conjonction : un évènement majeur de fin décembre 2020 est la conjonction de Jupiter et Saturne à 0° de Verseau. Réunion des planètes appelées traditionnellement « grande bénéfique » et « grande maléfique », cette conjonction est donc désignée comme « Grande Conjonction« . C’est un alignement qui ne se produit que tous les 20 ans environ. En 2020, elle a eu lieu au moment du solstice d’hiver et marque donc la fin de l’année. Cette conjonction ouvre une nouvelle ère, un nouveau cycle de 20 ans.

C’est aussi ce que les astrologues appellent la « Grande Mutation » : les grandes conjonctions se sont produites en signes de terre (Taureau, Vierge, Capricorne) pendant plusieurs centaines d’années, et cette conjonction marque le début net d’un nouveau cycle où elles auront lieu en signes d’air (Gémeaux, Balance, Verseau). Une première conjonction en signe d’air avait eu lieu en Balance en 1980, agissant comme une sorte de bande-annonce au cycle qui s’ouvre à présent.

L’astrologue Maren Altman commente cette mutation ainsi : « Il n’y aura plus de guerres sur des terrains, mais ce sera la guerre en ligne » et « Nous passons d’une tyrannie du matériel à une tyrannie de l’intellectuel« . Je pense que le matériel sera toujours important, car notre survie en dépend, mais il est clair que l’accès à Internet est de plus en plus crucial, et de plus en plus intrumentalisé. Surveillance accrue, monopole de quelques entreprises sur le Net, cyberattaques et manipulation des évènements via des fausses informations diffusées en masse sur les réseaux sociaux… Ces thèmes ont déjà commencé à s’installer depuis 1980, et on peut raisonnablement s’attendre à une intensification.

Un des défis liés à la numérisation accrue de la société sera d’en faire un outil qui sert l’autonomie de chacun·e et non son asservissement. Comment s’assure-t-on que le numérique est accessible à tou·te·s ? Les personnes plus âgées sont déjà souvent laissées pour compte, particulièrement à la campagne où l’accès à Internet n’est pas garanti. Il peut être difficile de changer ses habitudes, et beaucoup s’y retrouvent forcé·es, avec des conséquences parfois désastreuses.

La question générationnelle mise à part, il demeure de toute façon le problème de l’accès à Internet d’un point de vue financier. Les commentaires sur la crise pandémique de type « Nous sommes tou·tes ensemble dans ce même bateau » ont un goût amer : au contraire, nous ne sommes pas tou·tes égaux·les dans cette crise. Que ce soit les personnes qui doivent continuer de travailler pour vivre et ainsi mettre leur santé en danger ou les personnes précaires confinées dans des conditions critiques, vs les plus bourgeois·es qui s’épanchent du confinement comme un « espoir », ou qui se plaignent de devoir rester chez elleux dans leur salle de musique (!). Les étudiant·es qui doivent étudier à distance dépendent de la qualité de leur connexion Internet : il n’y a pas d’égaliseur automatique, et la crise pandémique souligne les inégalités, comme la plupart des crises.

L’adaptation à la numérisation forcée non seulement de l’administratif, mais aussi de nos liens sociaux et tout le reste, sera clairement un enjeu majeur de 2021 comme il l’était en 2020, même avec l’arrivée du vaccin.

Focus sur les signes fixes

Avec Saturne en Verseau, Jupiter en Verseau pour la majorité de l’année, Uranus en Taureau, l’année promet beaucoup d’action en signes fixes. Après une longue période qui mettait l’accent sur les signes cardinaux avec la pile Saturne-Jupiter-Pluton en 2020, ce changement est sûrement bienvenu pour toutes les personnes avec des placements importants en Bélier, Cancer, Balance et Capricorne. En revanche, 2021 amènera des moments charnières pour les placements en Taureau, Lion, Scorpion et Verseau. Des changements concernant les parties de nos vies concernées par ces signes seront sûrement nécessaires ; il est temps de repenser, restructurer.

Il y aura également des transits importants en signes mutables, notamment des éclipses et les rétrogrades des astéroïdes déesses ; j’en parlerai davantage plus loin dans cet article.

Saturne carré Uranus

Uranus (W. M. Keck Observatory/C&E)

En effet, Saturne, la planète des structures, des restrictions, de l’autorité, de la maturité sera en carré à Uranus, planète des révolutions, rébellions, libérations et changements soudains. Avec Saturne en Verseau et Uranus en Taureau, Saturne a le dessus dans ce rapport de force, et impose ses termes à Uranus.

Nous avons eu un avant-goût de ce transit lors de l’entrée de Saturne en Verseau pour quelques mois en 2020, du 22 mars au 1er juillet.

Une des délinéations pour un aspect dur entre ces deux planètes serait l’autorité structurelle répressive (Saturne) face à la révolte pour la libération (Uranus).

Il est notable que cette période de mars à juillet 2020 a été marquée par des révoltes contre les violences policières. Bien entendu, ces mouvements contre la répression étatique sont de très longue date, mais force est de reconnaître qu’il y a eu un pic d’intensité et de visibilité à ce moment-là. En France, début juin, un rassemblement organisé par le collectif Vérité pour Adama rassemble plusieurs dizaines de milliers de personnes au bas mot (entre 20 000 et 60 000 personnes).

Marche pour Adama, le 21 juillet 2018 à Beaumont-sur-Oise (Val d’Oise). © Justine Brabant

Une autre interprétation possible de cet aspect pourrait être des limites (Saturne) mises à l’épreuve par une désobéissance erratique (Uranus).

On a également pu observer des mouvements de défiance envers les règles étatiques imposées pour contenir la pandémie. Aux États-Unis, par exemple, de nombreuses manifestations anti-masque et anti-confinement ont éclaté. En France, cela semble plus anecdotique en termes de rassemblements mais tout de même présent. Les manifestant·es parlent de « dictature sanitaire ».

Je précise que je ne souscris absolument pas aux revendications des personnes qui parlent de dictature sanitaire. Je pense que le régime actuel est effectivement dangereux et abuse de son autorité, et il y a bel et bien des critiques à faire en ce qui concerne la gestion gouvernementale de la pandémie (prioriser la sauvegarde de l’économie au détriment des personnes, sabotage du système public de santé depuis des années…), mais ignorer les gestes barrières me paraît complètement inconscient. Je vous encourage vivement à les respecter et à rester prudent·es, la pandémie n’est pas terminée.

D’un point de vue plus individuel, Saturne carré Uranus peut représenter différentes tensions liées aux limites, aux structures et à la maturité. Selon là où tombe le carré dans votre thème natal, il sera possible d’affiner l’interprétation.

Par exemple, pour une personne Ascendant Taureau, Uranus est en maison 1 (soi, individualité, personnalité, physicalité) et Saturne en maison 10 (réputation, image publique, vocation). On pourrait imaginer que cet aspect évoque la difficulté à concilier ses propres désirs avec les exigences de la vie publique.

Récapitulatif des dates de Saturne carré Uranus en 2021 :

  • 17 février, 20:08, Saturne en Verseau carré Uranus en Taureau
  • 14-15 juin, minuit, Saturne Rx en Verseau carré Uranus en Taureau
  • 24 décembre, 8:17, Saturne en Verseau carré Uranus Rx en Taureau

Jupiter en Poissons

Jupiter gouverne les signes de Sagittaire et Poissons, est en détriment en Gémeaux et Vierge, et en chute en Capricorne. Or, Jupiter a séjourné en Capricorne de début décembre 2019 à fin décembre 2020 : c’est un soulagement que la planète soit enfin dans un signe où elle n’est pas en mauvaise condition. En Verseau, Jupiter n’est pas complètement à l’aise et reste en co-présence à Saturne, mais c’est une nette amélioration quoiqu’il en soit.

En 2021, Jupiter passera le plus clair de son temps en Verseau, mais il y a une fenêtre de quelques mois pendant laquelle elle sera en Poissons, un de ses domiciles donc !

Cette période de mi-mai à fin juillet où Jupiter sera en Poissons pourrait être considérée comme un avant-goût de 2022. Jupiter étant un symbole des foules et des voyages, il est possible que cette période se prête davantage à des déplacements. Peut-être un allégement des restrictions dû à la mise en place des vaccins ? Quoiqu’il en soit, Jupiter rétrogradera ensuite en Verseau, et y restera jusque fin décembre 2021. Cette période jupitérienne sera assurément bienvenue, mais je pense qu’il sera bon de garder en tête que l’optimisme ne fait pas tout, et rester prudent·es.

  • Jupiter en Verseau : 19 décembre 2020 au 14 mai 2021
  • Jupiter en Poissons : 14 mai 2021 au 28 juillet 2021
  • Jupiter en Verseau : 28 juillet 2021 au 29 décembre 2021
  • Jupiter en Poissons : 29 décembre 2021 au 10 mai 2022

Les éclipses

Les Nœuds Lunaires, points d’éclipse, seront sur l’axe Gémeaux-Sagittaire durant 2021, amenant de l’activité dans les signes mutables (Gémeaux, Vierge, Sagittaire, Poissons).

Les éclipses peuvent indiquer des évènements soudains, imprévisibles, des changements drastiques. Ce sont des marqueurs de commencements et de fins. Les éclipses solaires, qui se produisent lorsqu’une nouvelle Lune est à proximité d’un Nœud Lunaire, décrivent des commencements importants, intenses. À l’inverse, les éclipses lunaires, qui se produisent lorsqu’une pleine Lune a lieu près de l’axe des Nœuds Lunaires, décrivent des culminations dramatiques, significatives. Les évènements peuvent ensuite se déroulent soudainement ou sur les six mois à venir.

Observez quelles maisons de votre thème natal occupent les Noeuds Lunaires cette année 2021 pour voir quels domaines de votre vie les éclipses décrivent. Si les éclipses se produisent en aspect proche à l’un de vos angles (Ascendant, Descendant, Milieu du Ciel, Fonds du Ciel) ou de l’une de vos planètes natales, cela indiquera probablement quelque chose de plus significatif dans votre vie.

Par exemple, la première éclipse de 2021 a lieu le 26 mai ; c’est une éclipse lunaire, à 5° de Sagittaire. Chez quelqu’un qui est Ascendant Poissons, cette éclipse tombe sur l’axe maison 4 (Gémeaux) et maison 10 (Sagittaire). On peut imaginer que cela marquera une culmination en rapport avec les thèmes de la maison, de la famille et du foyer (maison 4) et de la réputation, de l’image publique et de la vocation (maison 10).

Récapitulatif des éclipses de 2021 :

  • 26 mai, éclipse lunaire, 5°26′ Sagittaire
  • 10 juin, éclipse solaire, 19°47′ Gémeaux
  • 19 novembre, éclipse lunaire, 27°14′ Taureau
  • 4 décembre, éclipse solaire, 12°22′ Sagittaire

Nota bene : la troisième éclipse a lieu en Taureau car la lunaison a lieu en Taureau-Scorpion, cependant les Nœuds Lunaires seront toujours en Gémeaux-Sagittaire, mais suffisamment proches de la lunaison dans les signes voisins pour que cela résulte en une éclipse !

Astéroïdes déesses

En étudiant l’astrologie de 2021, quelques transits impliquant les astéroïdes déesses, Cérès, Juno, Pallas et Vesta, m’ont intrigué·e.

Cérès et Mercure

Cérès fait le tour de la roue zodiacale en 5 ans environ ; bien plus lente que Mercure, plus lente que Mars également, mais plus rapide que Jupiter. Selon Demetra George, Cérès est associée au processus de naissance, mort et renouveau ainsi que la procréation et la productivité, la nourriture et les industries liées à la nourriture, les syndicats de travailleur·euses, les grèves, le chômage, les commodités et les consommateurices, la nourriture et le nourrissement, les infirmier·es, les hospices, celleux qui travaillent dans le service social, le soin aux enfants et le système éducatif.

Les alignements Cérès-Mercure sont parsemés de manière significative dans les grandes dates des lois concernant le droit du travail en France.

Une opposition exacte le 7 janvier 1981, date de la loi relative à la protection de l’emploi des salariés victimes d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle. Un carré exact le 16 janvier 1982 lors de l’instauration de la durée du travail à 39 heures et les 5 semaines de congés payés, par exemple. Un carré lors de la création du fonds national de la vieillesse le 16 juillet 1956, opposition lors de la création du fonds national de chômage le 20 août 1914. Plus récemment, un carré lors de la ratification de la loi travail en mars 2018.

Ayant fait ces observations, je me suis penché·e sur les dates de 2021.

En 2021 a lieu une conjonction Cérès-Mercure. Elle sera exacte le 15 avril à 1h45 du matin.

Cérès et Mercure se trouveront en Bélier, signe gouverné par Mars, qui transitera à ce moment en Gémeaux. Ce même jour, on peut observer une opposition au degré de Mars et Juno.

Voici ce que Demetra George dit des aspects durs entre Mars et Juno : « conflits entre les besoins d’assertion et de coopération, menant au problème de domination / subjugation ».

Le gouvernement mène depuis plusieurs années une casse des services publics, et a annoncé une réforme des retraites plusieurs fois. Je pense qu’il est fort possible que cette date se révèle être importante en termes de luttes sociales en France. Je ne peux pas affiner mon analyse sans faire davantage de recherches, mais il me semblait intéresser de partager ces premières observations. À suivre !

Rétrogrades en signes mutables

Les quatre astéroïdes déesses rétrograderont en signes mutables cette année 2021 :

  • Pallas rétrograde en Poissons du 14 juillet au 8 novembre 2021
  • Juno rétrograde en Sagittaire du 12 avril au 3 août 2021
  • Vesta rétrograde en Vierge du 19 janvier au 20 avril 2021
  • Cérès amorce sa rétrograde en Gémeaux le 8 octobre 2021 (et stationnera directe en janvier 2022)

Il y aurait encore beaucoup d’observations à faire sur les transits de 2021, mais je vais m’arrêter là pour cette foi. Je ferai probablement des articles mensuels pour détailler les transits, comme j’en ai fait quelques-uns en 2020. Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à les laisser en commentaire, et si vous souhaitez prendre rendez-vous pour une consultation, je vous renvoie à la page dédiée !

Références et sources pour cet article :

15 réflexions sur “L’astrologie de 2021

  1. Bravo pour ce magistral article.
    A propos du pronostic de Barbault, c’est la rencontre de trois planètes lentes
    2020 : Jupiter/Saturne /Pluton
    1989 /1990 : Saturne /Uranus/Pluton

    Et ces triples conjonction en Capricorne.

    Il ne doit pas être difficile de retrouver ce genre d’alignement dans les prochaines décennies ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s