transits novembre 2021, azurastrologue.fr

Transits de novembre 2021

  • Mercure en Balance trigone Jupiter en Verseau le 1er novembre
  • Mercure en Balance carré Pluton en Capricorne le 2 novembre
  • Nouvelle Lune en Scorpion le 4 novembre
  • Le Soleil en Scorpion oppose Uranus Rx en Taureau le 5 novembre
  • Vénus entre en Capricorne le 5 novembre
  • Mercure entre en Scorpion le 5 novembre
  • Pallas Athéna stationne directe en Poissons le 8 novembre
  • Chariklo entre en Verseau le 10 novembre
  • Mercure en Scorpion conjoint Mars en Scorpion le 10 novembre
  • Mercure en Scorpion carré Saturne en Verseau le 10 novembre
  • Mars en Scorpion carré Saturne en Verseau le 10 novembre
  • Le Soleil en Scorpion trigone Neptune Rx en Poissons le 12 novembre
  • Mercure en Scorpion oppose Uranus Rx en Taureau le 13 novembre
  • Le Soleil en Scorpion carré Jupiter en Verseau le 15 novembre
  • Mars en Scorpion oppose Uranus en Rx en Taureau le 17 novembre
  • Junon entre en Capricorne le 14 novembre
  • Vesta entre en Sagittaire le 16 novembre
  • Éclipse Lunaire partielle en Taureau le 19 novembre
  • Mercure en Scorpion carré Jupiter en Verseau le 21 novembre
  • Le Soleil entre en Sagittaire le 22 novembre
  • Le Soleil en Sagittaire conjoint Ketu le 23 novembre
  • Mercure entre en Sagittaire le 24 novembre
  • Mercure en Sagittaire conjoint Ketu le 25 novembre
  • Mercure conjoint le Soleil en Sagittaire le 29 novembre
  • Mars en Scorpion trigone Neptune Rx en Poissons le 29 novembre

Le mois de novembre présente certains des alignements planétaires les plus explosifs de 2021. Un des fils rouges de l’année, le carré qui met en tension Saturne en Verseau et Uranus en Taureau, est réactivé en novembre par le passage de plusieurs planètes, dont Mars, en Scorpion, et par une éclipse Lunaire sur l’axe Taureau-Scorpion. La dernière fois que Mars était en aspect dur à ce carré Saturne-Uranus était en juillet, lors de son passage en Lion. Cette fois-ci, Mars est en domicile en Scorpion, et en carré supérieur à Saturne également en domicile. Cette saison du Soleil en Scorpion fera donc sans doute honneur à la réputation de ce signe comme intense !

Lunaisons

🌑 Nouvelle Lune en Scorpion

La Nouvelle Lune a lieu le 4 novembre à 22h14 (France hexagonale), à 12°40 de Scorpion.

La lunaison a lieu en Scorpion II, un décan gouverné par le Soleil, associé à la carte de Tarot du 6 de Coupes. En Scorpion, la Lune est dite en chute : c’est un des placements où la Lune a le plus de mal à se stabiliser, trouver ses repères et faire son travail Lunaire de recherche du confort, de la satisfaction, de la nourriture (au sens littéral comme métaphorique). Les lunaisons en Scorpion ont donc toujours une dimension quelque peu inconfortable de ce point de vue-là (ce qui n’est pas synonyme, bien sûr, de destruction ou de désastre pour autant !).

Cette lunaison a la particularité d’être en opposition partile à Uranus Rx en Taureau. Elle est gouvernée par Mars, qui se trouve également en Scorpion, à 3°. Saturne est à 7° Verseau, le T-carré est donc relativement serré. Cette Nouvelle Lune surligne un des aspects les plus tendus de 2021, qui rappelle les dynamiques qu’on a pu voir en juillet, lorsque Mars était en Lion avec le Soleil.

Si vous avez l’habitude de faire des rituels autour des lunaisons, je ne recommande pas particulièrement d’essayer de lancer des projets ambitieux à ce moment-là, ou de solliciter les vertus Lunaires ou Solaires de manière appuyée (d’autant plus que la lunaison suivante est une éclipse). En revanche, la conjonction à Mars (qui est puissant en Scorpion) comme pour les deux Nouvelles Lunes précédentes se prête au fait d’évacuer ce qui ne sert plus, de faire du tri, de couper des liens nocifs.

Cette Nouvelle Lune est aussi en conjonction longitudinale à deux étoiles fixes : Acrux et Alphecca. Acrux est de la nature de Jupiter, et on l’associe à la religion, la cérémonie, la magie et les mystères. Alphecca est l’une des 15 étoiles fixes béhéniennes ; de la nature de Vénus et Mercure, il est dit qu’elle confère honneurs, dignité, ainsi que des capacités artistiques et notamment poétiques.

thème de la Nouvelle Lune en Scorpion du 4 novembre 2021 à 22h14 (Paris, France) : Ascendant 28°10 Cancer, Soleil-Lune 12° Scorpion, Mars 3° Scorpion, Mercure 28° Balance, Vénus 29° Sagittaire, Saturne 7° Verseau, Jupiter 22° Verseau, Chiron 9° Bélier, MC 8° Bélier, Uranus Rx 12° Taureau, Neptune Rx 20° Poissons, Pluton 24° Capricorne

🔴 Éclipse Lunaire partielle en Taureau

La Pleine Lune est une éclipse Lunaire partielle est a lieu le 19 novembre à 9h57 (France hexagonale), à 27°14 de Taureau.

La saison des éclipses commence, et il s’agit aussi de la première éclipse sur l’axe Taureau-Scorpion depuis 2014. Cette lunaison du 19 novembre ouvre le bal des éclipses sur les angles fixes ! Comme il s’agit d’une éclipse Lunaire, généralement associée à la culmination et aux cycles de fins et de clôtures, plutôt qu’aux débuts et aux nouvels élans, on peut s’attende à ce que cette éclipse fasse la place, évacue, ouvre le chemin pour ce qui va se mettre en route durant ce nouveau cycle d’un an et demie, et qui sera particulièrement lancé 6 mois plus tard, lors des prochaines éclipses sur l’axe Taureau-Scorpion (avec notamment une éclipse Solaire en Taureau).

Cette éclipse Lunaire du 19 novembre a lieu sur la fin du signe de Taureau, à 27°, ce qui la place en conjonction à l’étoile fixe Algol. Cette étoile est associée à la symbolique de l’éclipse par sa nature même d’un point de vue astronomique : son éclat varie drastiquement de manière cyclique, tous les trois jours. Algol est en lien à la figure mythologique de la gorgone Méduse ; les thèmes d’Algol ne sont pas tendres et faciles, et tranchent considérablement avec ce à quoi on penserait a priori de Taureau. Le terme médical « algie », qui signifie une « douleur localisée, régionale ou viscérale, quelle qu’en soit la cause », et qui est aussi un suffixe utilisé pour désigner diverses douleurs localisées (lombalgie, névralgie…), dérive du nom d’Algol. La Lune est aussi en conjonction proche à Sedna durant cette éclipse.

Pour rappel, les rituels magiques de nature Lunaire ou Solaire sont vivement déconseillés durant les éclipses en général.

D’un point de vue mondial, Austin Coppock fait remarquer que cette éclipse a lieu proche de la Lune de l’Union Européenne qui se trouve à 24° Taureau en maison 10, et de ce fait s’attend à voir l’intégrité souveraine de l’UE challengée autour de cette éclipse.

Il y a bien d’autres choses à dire sur cette éclipse, et j’y consacrerai un article dédié pour ne pas allonger celui-ci à l’excès. Pour des informations sur les éclipses en astrologie, voir cet article.

thème de l'éclipse Lunaire partielle en Taureau du 19 novembre 2021, à 9h57 (Paris, France) : Ascendant 18°54 Sagittaire, Soleil 27° Scorpion, Mercure 21° Scorpion, Mars 13° Scorpion, Vénus 12° Capricorne, Saturne 8° Verseau, Jupiter 24° Verseau, MC 18°23 Balance, Pluton 24° Capricorne, Neptune Rx 20° Poissons, Uranus Rx 12° Taureau, Rahu 1° Gémeaux

Comme le mois d’octobre, le mois de novembre commence avec un trigone Mercure en Balance – Jupiter en Verseau, mais cette fois-ci, les deux planètes sont en course directe ! Un tournant s’amorce le 5 novembre, journée de plusieurs transits importants. Après le Soleil et la Lune opposant Uranus Rx sur l’axe Scorpion-Taureau dans la nuit, Vénus entre en Capricorne en fin de matinée, et Mercure entre en Scorpion en soirée.

Le Soleil ♏ → ♐

Là où il chemine, le Soleil apporte sa lumière, mettant à nu des angles morts. En Scorpion, le Soleil dépend de Mars qui s’y trouve particulièrement puissant et tranchant. Les décans de Scorpion sont associées aux 5, 6 et 7 de Coupes en Tarot.

La course du Soleil en novembre-décembre est grandement influencée par la proximité à Ketu, le Nœud Lunaire Nord qui indique l’avènement d’éclipses. En Scorpion, le Soleil est en placement relativement neutre par signe, bien plus qu’en Balance en tous cas, mais la présence de Ketu représente une diminution, un affaiblissement, une ascétisation du Soleil. Ce sera particulièrement le cas en décembre lors de l’éclipse Solaire, qui occulte sa lumière.

Peu après son entrée en Scorpion, le Soleil a été configuré en carré à Saturne en Verseau le 30 octobre. En novembre s’ensuit l’opposition à Uranus Rx en Taureau le 5. Peut-être cet aspect augure-t-il la clarté, l’illumination, la révélation avant la communication que peut représenter l’opposition de Mercure à Uranus la semaine suivante (voir plus loin).

La deuxième semaine de novembre, le Soleil enchaîne trois aspects à des planètes lentes : le 12 novembre, un trigone Neptune Rx en Poissons à 20°30 ; le 15, un carré à Jupiter en Verseau à 23°40 ; et le 16 novembre, un sextile à Pluton en Capricorne à 24°43. Deux de ces aspects sont harmonieux et soutenants (trigone et sextile), et le troisième est un aspect conflictuel (carré) à une planète qui est cependant une alliée du Soleil : Jupiter est de la même équipe (diurne) que le Soleil, et se trouve, en Verseau, coprésence à leur co-équipier Saturne.

En astrologie mondiale, le Soleil est assigné aux personnes qui ont un rôle de chef·fe d’État, les figures royales d’autorité et de distinction, les héro·ïne·s et champion·nes, tandis que Jupiter représente les autorités judiciaires, juges et magistrat·es, les figures religieuses et mystiques et les richesses d’une nation (cf article dédié). Dans le thème présidentiel, ce carré a lieu sur les maisons 11 et 2, qui représentent respectivement les alliances, le Sénat et le Parlement, les conseils municipaux et régionaux, la législation d’une part, et la richesse nationale, les revenus, le PIB, et tous les lieux associés avec l’argent (les banques, la bourse, les institutions financières et commerciales) d’autre part.

photographie de livre tournois (Wikipédia) https://fr.wikipedia.org/wiki/Livre_tournois#/media/Fichier:France_1796_6livres_82001234.jpg

J’ai noté d’autres itérations passées de ce carré Soleil en Scorpion – Jupiter en Verseau 3ème décan qui ont également eu lieu alors qu’Uranus séjournait en Taureau : le 15 novembre 1689, le 18 novembre 1855 et le 16 novembre 1938. Je note qu’en 1689, la livre tournois est dévaluée ; en 1938, le franc est dévalué. Ce carré Soleil-Jupiter sera séparant lors de l’éclipse Lunaire du 19, mais Jupiter reste présent dans une orbe de 3°. Cette éclipse sera partiellement visible de France, ce qui est généralement interprété comme indiquant un impact local. Je me demande donc à quel rebondissement en lien avec les finances de l’État on peut s’attendre à cette période, ou à partir de cette période. L’astrologie mondiale est cependant loin d’être ma spécialité, aussi je ne m’étendrai pas davantage sur ce point.

Le 22 novembre, le Soleil entre en Sagittaire. Jusqu’au 2 décembre, le Soleil chemine dans le premier décan de Sagittaire, qui est associé à la carte de Tarot du 8 de Bâtons.

photographie de la carte du 8 de Bâtons dans 15 jeux différents par MrsKuartz https://mrskuartz.com/tarot/arcanes-mineures/les-huit/
Le Huit de Bâtons à travers plusieurs jeux, par MrsKuartz

Dans un signe de feu, le Soleil est maître de triplicité, et gagne donc en dignité. En Sagittaire, le Soleil dépend d’un allié, Jupiter, bénéfique diurne. Les 12 premiers degrés de Sagittaire sont aussi les termes de Jupiter au sein du signe, ce qui renforce son influence. Cependant, le Soleil rencontre des obstacles à une course victorieuse en Sagittaire : la présence de Ketu. Le 23 novembre a lieu leur conjonction partile à 1°42, préfigurant l’éclipse du 4 décembre.

photographie de l'eau au coucher du Soleil, "Sunset on the Pond", par Bruce Fingerhood https://www.flickr.com/photos/springfieldhomer/20689655553/sizes/w/

Le 29 novembre a lieu la conjonction de Mercure au Soleil ; j’aborde cela plus en détail dans la section suivante qui est consacrée à Mercure. Le tout dernier aspect du mois pour le Soleil est le trigone supérieur à Chiron Rx en Bélier, à 8°36 le 30 novembre. Cet aspect a eu lieu plusieurs fois déjà depuis l’entrée de Chiron en Bélier en 2018, tout d’abord avec le Soleil en Lion. En ce qui concerne les trigones avec le Soleil en Sagittaire, en voici les dates :

  • 24 novembre 2019, Soleil en Sagittaire trigone Chiron Rx en Bélier à 1°35
  • 26 novembre 2020, Soleil en Sagittaire trigone Chiron Rx en Bélier à 5°06

Ce trigone du 30 novembre est donc la troisième itération au sein d’un cycle long, et ce ne sera pas la dernière, voici les dates suivantes :

  • 4 décembre 2022 à 12°06
  • 8 décembre 2023 à 15°37
  • 10 décembre 2024 à 19°10
  • 14 décembre 2025 à à 22°46
  • 18 décembre 2026 à 26°26

Le Soleil et Chiron sont donc ici dans un aspect très soutenant sur des signes de feu, pour lesquels le Soleil est maître de triplicité diurne. Au niveau mythologique, la divinité Solaire qu’est Apollon, et le centaure Chiron ont en common un rôle médicinal, une fonction de soignant ; Apollon est particulièrement orienté diagnostic, discernement, tandis que Chiron se spécialise en herboristerie et en soin post-traumatique, prenant soin de guerrier·es. Cet aspect me semble favoriser l’illumination, la purification, et avec la présence de Mars en Scorpion qui déposite Chiron, le fait de se détacher de ce qui entrave le soin et l’épanouissement.

Mercure ♎ → ♏ → ♐

Mercure a repris une course rapide après la rétrograde d’octobre, et parcourt tout le signe de Scorpion au cours de novembre, avant d’entrer en Sagittaire à la fin du mois.

Mercure entre en Scorpion le 5 novembre. Ça fait plusieurs mois que Mercure cohabite avec Mars le plus clair du temps ; depuis le 12 août, ces deux planètes ont plus souvent été dans le même signe que séparées. La proximité de Mars et Mercure se prête à une communication plus dynamique (si on veut être optimiste), voire agressive ou impulsive. Mercure gouverne le discours mais aussi le commerce, les transactions, les transports. Depuis août, Mercure et Mars ont été ensemble dans le signe dans l’exaltation de Mercure (Vierge), dans l’exil de Mars (Balance), et en novembre, leur union a lieu dans le domicile nocturne de Mars : Scorpion.

Mercure calcule et analyse, Mars tranche et sépare ; en Scorpion, Mars est d’une précision de frappe chirurgicale, et Mercure peut disséquer les données (y compris émotionnelles) avec assurance et circonspection. Mercure en Scorpion parle couramment le sarcasme et les réparties piquantes. C’est aussi un placement détective par excellence, prêt à mener l’enquête et déterrer les informations.

photographie du rappeur Eminem lors d'un concert, au micro (source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Eminem-01-mika.jpg)
Eminem, Mercure en Scorpion natal

Une des célébrités souvent citée lorsque l’on parle de Mercure en Scorpion est Eminem : un rappeur justement connu pour son alter-ego ultra violent (Slim Shady), des punchlines provocatrices, des textes qui n’épargnent personne et qui traitent de sujets glauques sans prendre de gants (et souvent avec un mauvais goût inénarrable, il faut bien le reconnaître).

On peut aussi citer le philosophe Michel Foucault, les actrices Chloë Sevigny, Grace Kelly, Mariel Hemingway, qui ont tou·tes Mercure en Scorpion en maison 1.

La conjonction partile de Mercure et Mars a lieu le 10 novembre à 7°23. Quelques heures plus tard, Mercure carré la Lune, puis Saturne en Verseau toujours à 7°. Les thèmes que représente Mercure (la communication, le commerce, l’interprétation, le discours — pour une analyse plus personnelle, voir le placement natal de Mercure et les maisons qu’iel gouverne) sont particulièrement mis à vif ce jour-là.

Le 13 novembre, Mercure en Scorpion oppose Uranus Rx en Taureau à 12°26. L’opposition de ces deux planètes sur cet axe a déjà eu lieu plusieurs fois depuis l’entrée d’Uranus en Taureau en mai 2018, toujours lorsqu’Uranus rétrograde :

  • 10 octobre 2018, à 1°05
  • 7 octobre 2019, à 5°26
  • 7 octobre 2020, à 9°37
  • 20 octobre 2020, à 9°09 (Mercure rx)
  • 17 novembre 2020, à 8°00

En 2020, du fait de la rétrograde de Mercure en Scorpion, il y avait eu trois passages de cette configuration. Cette année, il n’y en a qu’un, mais vu le contexte de l’agitation sur les angles fixes et particulièrement en Scorpion-Taureau, je pense que cet aspect pourrait nous réserver des surprises notables. Uranus évoque des changements soudains, de la disruption, et en aspect à Mercure en Scorpion, cela peut faire penser à des révélations brusques, des secrets qui ressortent, un discours qui change la donne, … Cette opposition a lieu en conjonction aux étoiles fixes Alphecca et Acrux, mentionnées plus haut car la Nouvelle Lune du 4 novembre les conjoint également.

Le 18 novembre, Mercure trigone Neptune Rx en Poissons à 20°27. Les aspects harmonieux de Mercure et Neptune se prêtent à une communication imaginative, à des poursuites créatives peut-être particulièrement dans le cadre de l’écriture, voire à un apaisement de certaines anxiétés via des illusions (ce qui est à double tranchant, mais d’un point de vue optimiste je pense ici au fait de se changer les idées et de découvrir de nouvelles perspectives à travers la fiction, par exemple). Bien entendu, la manière dont cet aspect s’illustre individuellement dépend du placement en maison ; cela pourrait être un moment d’inspiration particulièrement pour les personnes Ascendant Cancer, chez qui Mercure sera en maison 5 de la créativité, et Neptune en maison 9 des voyages et de l’initiation.

Le 21 novembre, Mercure forme deux aspects majeurs à 24° avant de quitter Scorpion : un carré à Jupiter en Verseau et un sextile à Pluton en Capricorne.

Enfin, le mercredi 24 novembre, Mercure entre en Sagittaire. Il s’agit d’un signe de feu gouverné par Jupiter ; Mercure y est antithétique, on dit aussi que Sagittaire est le signe de son exil ou détriment. La fonction de Mercure est de calculer et communiquer avec précision, avec attention au détail, et Mercure se plaît à déstabiliser (ce qui peut sembler purement destructeur, mais ne l’est pas : on peut démonter quelque chose pour mieux comprendre son fonctionnement, pour corriger une erreur, etc). Le rôle de Jupiter, en revanche, est d’affirmer, de stabiliser, et de voir les choses en grand ! Jupiter recherche l’expansion, les valeurs, les idéaux, la sagesse. Mercure en Sagittaire (ou en Poissons, l’autre domicile de Jupiter) ne manque donc pas de sagesse ou de perspectives, mais peut justement être en difficulté pour l’exécution de calculs minutieux et de communication claire et synthétique, parce que ces perspectives sont débordantes. Pour citer Austin Coppock : « Mercure en exil est constamment en train de penser à tout l’Univers, il devient difficile d’exprimer les choses de manière linéaire ».

Un exemple célèbre de Mercure en Sagittaire est l’artiste Tom Waits, chez qui ce placement est conjoint à l’Ascendant et dirige Mars et Saturne en maison 10.

Comme mentionné plus haut, le 29 novembre a lieu la conjonction partile de Mercure au Soleil, aussi appelé cazimi. Cette conjonction a lieu plusieurs fois par an, toujours en série de 2 : la conjonction dite inférieure, lorsque Mercure rétrograde, et la conjonction supérieure une fois sa course directe après la rétrograde. Il s’agit ici d’une conjonction supérieure. Une planète en cazimi est considérée comme élevée, mise en avant, et purifiée par le Soleil. C’est une courte fenêtre de répit au sein de l’affaiblissement que représente la combustion. Les cazimis de Mercure peuvent coïncider avec une annonce importante, une illumination dans le domaine de la communication, une vérité révélée… Si l’on se réfère au thème présidentiel dans une optique d’astrologie mondiale, ce cazimi se produit dans la maison 12, ce qui évoque des thèmes comme les hôpitaux, les prisons, l’espionnage, entre autres. Je note aussi que le cazimi a lieu en conjonction à l’astéroïde déesse Vesta, à l’astéroïde Aesculapia, et en opposition à Cérès Rx en Gémeaux, ce qui m’évoque plus volontiers des thèmes liés au soin.

Après cette conjonction, il faudra un moment à Mercure pour émerger des rayons ; on devra attendre mi-décembre pour cela, aussi j’écrirai à ce sujet dans l’article sur les transits de décembre.

J’ajouterais que Mercure ne rentre pas nettement dans les catégories « bénéfique » ou « maléfique », c’est -à-dire une planète qui affirme ou qui refuse ; selon les associations que forme Mercure sur le moment, on peut éventuellement parler de « fonctionnellement bénéfique » ou « fonctionnellement maléfique ». [mention de gore dans la phrase suivante] Austin Coppock prend la métaphore d’un·e facteur·ice pour expliciter ce rôle : une personne qui apporte des colis peut apporter une tête décapitée partiellement décomposée, ou un gâteau d’anniversaire. Cette versatilité est bien representée dans la course rapide de Mercure en novembre, qui traverse trois signes aux propriétés bien différentes.

Vénus ♐ → ♑

Vénus entre en Capricorne le 5 novembre. Vénus sera rétrograde en Capricorne en décembre-janvier, son transit dans ce signe sera donc assez long : elle ne le quitte que le 6 mars 2022. Ce séjour dans le domicile nocturne de Saturne se fait en coprésence/conjonction à Pluton. Vénus est la planète qui rétrograde le plus rarement, ce qui en fait un transit notable de cette fin 2021. En novembre, Vénus est directe, et entre en période de rétro-ombre le 17 ; à partir de cette date, les degrés sur lesquels elle transite seront revisités ensuite quand rétrograde. Vénus transite dans les deux premiers décans de Capricorne ce mois-ci, en coprésence mais pas en conjonction à Pluton.

La fonction de Vénus est d’unifier, d’harmoniser, de joindre, d’embellir. Chez Saturne, en Capricorne, Vénus est en terrain plutôt austère, et très orienté concret, matériel ; Capricorne est un signe de terre. C’est aussi un signe cardinal, qui est donc dans une dynamique d’élan de commencement, d’initiation (tandis qu’un signe fixe comme Taureau évoquerait plutôt la stabilisation et la préservation, et un signe mutable comme Vierge, l’optimisation et l’adaptabilité). J’avais dédié un article à une conjonction de Vénus et Saturne il y a quelques mois, en écrivant notamment sur les esthétiques qui me faisaient immédiatement penser à l’union de ces deux planètes.

Hadès et Perséphone, médaillon d'un kylix attique à figures rouges, vers 440-430 av. J.-C., British Museum.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Had%C3%A8s#/media/Fichier:Persephone_Hades_BM_Vase_E82.jpg

Dans les délinéations antiques, un lien fort entre Vénus et Saturne est parfois interprété comme indiquant des relations amoureuses (Vénus) avec un écart d’âge (Saturne) ou un écart en termes de situation de handicap (le handicap est aussi un thème saturnien). Dans les deux cas, ce sont des configurations qui évoquent le potentiel pour des rapports de pouvoir importants, qui peuvent être gérés correctement bien entendu, mais qui demandent une certaine vigilance, de la prudence, de la patience (des vertus éminemment saturniennes !). Pour clarifier ce que j’entends par là : il est évident qu’il y a un risque de condescendance et d’emprise plus considérable lorsqu’un·e des deux partenaires est plus jeune ou en situation de handicap, pas forcément du fait d’un manque de maturité ou de capacités quelconques, mais parce que la société est organisée de manière à désempouvoirer certaines personnes au détriment d’autres (cf l’urgence déconjugalisation de l’AAH). En cas d’aspects durs entre Vénus et Saturne en lien avec la maison 7, il est aussi question de ralentissements, d’obstacles, d’un côté « floraison sur le tard » de la vie amoureuse.

La présence de Pluton en Capricorne me semble souligner encore davantage le thème des rapports de pouvoir. Pluton est en lien avec ce qui est tabou, ce qu’on se retrouve à déterrer ; c’est une divinité chthonienne, en lien avec le royaume des morts souterrain. En somme, je ne pense pas qu’on puisse s’attendre à une légèreté vénusienne durant ce transit en Capricorne. Cependant, son trajet dans ce signe pourrait aider à reconnaître et intégrer des éléments tabous, selon la maison dans laquelle le transit a lieu. J’y consacrerai probablement un article au moment de la rétrograde !

Mi-octobre, la déclinaison de Vénus dépasse la marge de manœuvre du Soleil, ce qui est désigné comme « hors limites ». Vénus demeure hors limites tout le mois de novembre, et la majorité du mois de décembre également.

Mars ♏

Stars Over Duck Lake, par Troy Smith https://www.flickr.com/photos/high_trails/35242854732/

Mars transite dans son domicile nocturne, Scorpion, tout le mois de novembre. Ce signe est souvent décrit comme intense, notamment émotionnellement, ce que je trouve mérité bien que je ne sois pas persuadé·e que le voir comme quelque chose de systématiquement négatif soit justifié.

[mention de sexualité pour les paragraphes suivants]

J’observe aussi une hypersexualisation des placements dans ce signe que je trouve assez fatigante. Toutes les personnes ayant des placements en Scorpion ne sont pas intéressées par le sexe, et je trouve dommage que certains horoscopes ou memes ne tournent qu’autour de ça. Il n’y a évidemment rien de mal à faire une grande place à la sexualité dans sa vie, mais je pense que généraliser sur Scorpion à ce niveau met une pression malvenue. Ça me paraît d’autant plus important à souligner que l’hypersexualité peut parfois résulter du fait d’avoir subi des violences sexuelles ; il est fort probable que beaucoup de personnes aient besoin de savoir que leur valeur ne passe pas par leur capacité à performer sexuellement, et que l’intimité peut être présente en dehors d’actes sexuels.

Il est vrai que la sexualité étant entourée d’un certain nombre de tabous, c’est un thème que les placements en Scorpion sont particulièrement bien placés pour explorer, avec peut-être plus d’audace que la moyenne.

Dans son domicile diurne, Bélier, Mars fonce de manière visible : comme un bélier qui cherche à enfoncer une porte. En Scorpion, le rôle séparant de Mars s’exprime de manière plus stratégique, plus discrète, comme de l’eau qui s’infiltre dans les moindres recoins.

https://www.dw.com/en/susan-sarandon-arrested-at-anti-trump-protest-alongside-500-others/a-44460943
Susan Sarandon à une manifestation contre les camps de détentions

Un exemple célèbre de ce placement : Susan Sarandon, qui a Mars en Scorpion culminant conjoint à Jupiter, en coprésence à Vénus. Je trouve intéressant que Sarandon soit particulièrement connue pour son rôle dans Thelma et Louise, dans lequel (spoiler) elle tue un homme qui attaquait son amie. Elle est donc connue (Milieu du Ciel) en grande partie pour avoir joué une héroïne qui répond par les armes à la violence masculine (Mars, Jupiter et Vénus en Scorpion !). [fin de mention de sexualité]

Par ailleurs, Susan Sarandon s’est distinguée par une posture anti-guerre, notamment lors de l’invasion de l’Irak en 2003 ; elle a aussi participé à des manifestations contre les armes à feu et les violences envers les migrantes, ce qui a résulté en une arrestation en 2018. La dimension combative et courageuse de Mars en Scorpion ressort, avec une exigence de justice (Jupiter) et un courant pacifique (Vénus). L’expression de Mars en Scorpion ici n’est pas un militarisme typique ; le fait que le placement soit entouré par Vénus et Jupiter l’adoucit. Les thèmes de Mars (adversité, armée, conflit, combativité, persévérance, intensité) sont bien présents, mais pas comme on pourrait s’y attendre a priori. Il est d’ailleurs intéresssant de noter que Mars dirige aussi la maison 3 dans le thème de Sarandon, maison qui est associée au quotidien, aux routines, à l’environnement immédiat, mais aussi à l’adelphité, la sororité, le rapport aux valeurs, à ce en quoi on croit, et l’activisme féministe se retrouve souvent dans cette maison (voir les travaux de Demetra George à ce sujet).

En Scorpion, Mars sera aussi dans ses termes jusqu’au 11 novembre, et dans son décan jusqu’au 14 novembre. Mars est aussi maître de triplicité nocturne en Scorpion. Un gain considérable en dignité pour Mars, en somme, d’autant que c’est lors de son trajet en Scorpion que la planète redevient visible à l’aube. Cependant, dès son entrée en Scorpion, Mars applique un carré à Saturne en Verseau : c’est le premier aspect formé, et il est particulièrement conflictuel. À partir du 6, Vénus vient appliquer un sextile soutenant à Mars depuis Sagittaire. Le carré Mars-Saturne est exact le 11 novembre à 7°40, tandis que la Lune se trouve en Verseau très proche de Saturne, et juste après une conjonction Mercure-Mars à 6° Scorpion.

Un carré Mars-Saturne évoque un effort soutenu, un test d’endurance où l’on a envie d’accélérer sans pouvoir, devoir trouver l’équilibre entre trop rapide et trop lent et gérer une certaine frustration.

Pas de repos pour Mars une fois que le carré est séparant (mais toujours très serré) : ce qui suit est l’opposition partile à Uranus Rx en Taureau à 12°, le 17 novembre. Mars et Uranus ont un côté « bulldozer », à vouloir faire exploser ce qui ne fonctionne pas ou plus. L’opposition est un aspect qu’on pourrait comparer à un bras de fer ; cela évoque des conflits, une tension, un besoin de conciliation. Les aspects durs Mars-Uranus peuvent évoquer une dynamique de coupure soudaine, d’actions révolutionnaires ou rebelles, une irritation qui est soudain insoutenable, le débordement d’une tension accumulée. Il est notable que comme pour le carré Mars-Saturne, la Lune est présente avec la planète en aspect dur à Mars : ici, en Taureau avec Uranus. La présence de la Lune souligne l’aspect, le déclenche davantage, peut y donner une dimension plus personnelle et viscérale d’un point de vue individuel, et d’un point de vue mondial pourrait impliquer les foules, le peuple, la santé publique, qui sont parmi les significations de la Lune.

Une fois en Scorpion III, Mars connaît deux aspects plus doux fin novembre. Le sextile à Vénus en Capricorne est partile à 19° le 19 novembre (au même moment que Mercure conjoint le Soleil en Sagittaire !). Et le 29 novembre, Mars trigone Neptune en Poissons à 20°, ce qui pourrait se prêter à la mise en œuvre concrète d’idées créatives.

Jupiter ♒

Jupiter https://www.flickr.com/photos/gsfc/50353560447/

En course directe depuis le 18 octobre, Jupiter reste en Verseau tout le mois de novembre, sous l’égide de Saturne. Le mois s’ouvre sur le trigone partile avec Mercure en Balance, un aspect très soutenant de bon augure pour les enjeux de communication et d’apprentissage. Durant le mois de novembre, Jupiter réjourne dans les termes de Mars puis de Saturne, et dans le décan de la Lune qui est associé à la carte de Tarot du 7 d’Épées.

Le 15 novembre, le Soleil en Scorpion forme un carré supérieur à Jupiter, cf la section sur le Soleil plus haut. Le 21 novembre, c’est au tour de Mercure de former un carré supérieur. Les aspects durs Mercure-Jupiter peuvent souligner une tension entre théorie et pratique, des approches différentes du savoir et de la sagesse qui se clashent. La fin du mois augure le carré Mars-Jupiter qui ne sera partile qu’en décembre, avec Mars à 20° Scorpion et Jupiter à 25° Verseau le 30 novembre.

Saturne ♒

Antique Clock, par Rachael Towne https://www.flickr.com/photos/stockerre/4770904192/

Saturne poursuit sa lente course en Verseau, qui ne prendra fin qu’en 2023. Depuis le 11 octobre, Saturne est en course directe après plus de 5 mois rétrograde, et le restera jusqu’à la fin de 2021. En Verseau, Saturne est en domicile, puissant, et Jupiter l’y accompagne jusqu’à la fin de l’année, ce qui aide à la stabilisation des structures que Saturne cherche à mettre en place, et adoucit l’ambiance sur les angles fixes de manière générale.

Saturne commence le mois assiégé par des carrés supérieurs de Mars et du Soleil. Comme mentionné plus haut, le carré exact Soleil-Saturne a eu lieu fin octobre, et celui à Mars se parfait le 11 novembre tandis que Mercure conjoint Mars et que la Lune conjoint Saturne. Au niveau personnel, les structures et les limites que représentent Saturne (que ce soit négatif ou positif) sont confrontées à de la résistance dynamique. Cette tension se manifestera sans doute de manière plus saillante pour les personnes ayant des angles fixes (Ascendant Taureau, Lion, Scorpion, Verseau) ou des placements importants dans ces signes, particulièrement en premier décan.

Saturne sera en sextile à Chiron Rx en Bélier durant le mois, sextile appliquant jusqu’à sa perfection le 27 novembre. Ce sont deux astres lents ; cet aspect a déjà eu lieu au cours de 2021, et en novembre ce sera sa dernière itération, qui s’inscrit dans un cycle de 3 :

  • le 9 février 2021, Saturne en Verseau sextile Chiron en Bélier à 6°16
  • le 24 juin 2021, Saturne Rx en Verseau sextile Chiron en Bélier à 12°43
  • le 27 novembre, Saturne en Verseau sextile Chiron Rx en Bélier à 8°40

En fin de mois, Saturne est également en sextile assez serré au cazimi (conjonction au Soleil) de Mercure en Sagittaire le 29 novembre.

Enfin, Saturne se rapproche du carré supérieur à Uranus en Taureau qui sera partile fin décembre ; cette configuration est un fil rouge de 2021, et la particularité de cette troisième itération est que les deux planètes se dirigent l’une vers l’autre dans l’aspect : Uranus rétrograde vers le carré à Saturne, et Saturne avance vers le carré à Uranus.

Autres corps célestes

Chariklo ♑ → ♒

Chariklo

L’astéroïde Chariklo entre en Verseau le jour du carré Mars-Saturne. Chariklo a déjà séjourné en Verseau cette année, du 28 janvier au 6 septembre, avant de rétrograder en Capricorne. On peut voir cette entrée en Verseau de quelques mois comme une bande-annonce du transit plus lon amorcé en novembre : cette fois-ci, Chariklo restera en Verseau jusqu’en avril 2027.

Il m’a semblé difficile de trouver des informations fiables sur la manière d’interpréter Chariklo. Sa découverte est relativement récente, on manque de recherche à ce sujet. Mythologiquement, Chariklo est la compagne du centaure Chiron, souvent représentée avec Déméter (Cérès) et Hestia (Vesta). Comme Chiron, elle est associée aux thèmes de soin. Certaines personnes évoquent notamment le soin en lien avec la spiritualité, et les découvertes spirituelles liées à des problèmes de santé ou à la suite d’un parcours de santé difficile.

Junon ♐ → ♑

L’astéroïde déesse Junon entre en Capricorne le 14 novembre. Junon a été en Sagittaire toute l’année 2021 jusqu’ici, et rétrograde les six premiers mois. Ce trajet en Capricorne sera plus court ; Junon quittera ce signe début février. Il me semble intéressant de noter que Junon sera avec Vénus en Capricorne tout au long de la rétrograde de cette dernière.


Si vous cherchez à discerner les thèmes qui seront agités pour vous durant le mois de novembre, le simple fait de regarder que représentent les signes fixes (Taureau, Lion, Scorpion, Verseau) dans votre thème natal peut être éclairant. Par exemple, pour une personne qui est Ascendant Taureau, la tension Mars-Saturne se trouve sur la maison 7 (relationnel, partenariats, rencontres, autrui) et la maison 10 (image publique, réputation, vocation) ; l’éclipse tombe en maison 1 et agite des thèmes personnels autour de l’individualité, du rapport à l’identité, à la manière dont on se présente, etc. Pour un rappel des significations des maisons, voir cet article.

Ma collègue Alexandra Le Meur de Nouvelle Astrologie Narrative propose des horoscopes mensuels personnalisés sous forme écrite, et pour ma part je suis en mesure de proposer des consultations dédiées aux transits mensuels, toutes les infos pour prendre rendez-vous sont par ici.

Je vous souhaite à tou·tes un mois de novembre aussi intéressant que possible !


Sources et références pour cet article :

3 réflexions sur “Transits de novembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s