sous les rayons, planètes proches du Soleil

Sous les rayons, combustion : une planète proche du Soleil

Je fais souvent référence, dans mes articles ou dans des fils sur Twitter, à des planètes « sous les rayons ». Cet article a pour but d’expliquer cette condition dans lesquelles les planètes peuvent se retrouver à intervalles réguliers, ainsi que ce qu’on appelle la combustion, et les exceptions à la règle.

Sous les rayons et combustion

Une planète est considérée sous les rayons si elle est à moins de 15° du Soleil (avant où après). Je trouve le nom particulièrement joli et poétique, mais il ne faut pas s’y tromper : pour la planète en question, il s’agit d’une condition de maltraitance : elle est trop proche du Soleil et se fait cramer ! Quand la planète est à 8° ou moins du Soleil, on parle de combustion et ça l’affaiblit encore davantage.

La logique derrière cela est que la planète n’est plus visible à l’œil nu, à cause de sa proximité avec le Soleil ; ce qu’elle représente dans le thème perd donc aussi en force et en visibilité. Ce que la planète sous les rayons indique est donc considéré comme caché, obscurci ou secret. Dorothée de Sidon dit à ce sujet que les planètes sous les rayons « couvrent et cachent » tandis que les planètes qui ne sont pas sous les rayons permettent aux choses de se manifester.

Un mot grec qui signifie « se couchant » ou « coulant », dutikos, est parfois utilisé dans des textes anciens pour faire référence aux planètes sour les rayons, tandis qu’un terme signifiant « se levant », anatolikos, est utilisé pour décrire celles qui ne sont pas sous les rayons. Ces dernières sont décrites comme visibles, n’échappant pas à la détection.

En ce qui concerne, l’interprétation, Rhétorius considère par exemple que quand la planète qui signifie le mariage dans un thème natal se trouve sous les rayons, la personne se mariera en secret. Dans le contexte de l’astrologie élective, il dit que la Lune sous les rayons est pratique pour les personnes en fuite ou commettant un vol, parce que la Lune est cachée (!).

Plus généralement, une planète sous les rayons n’est pas en bonne posture, même s’il existe beaucoup de conditions de mitigation possibles. La planète est souvent décrite par les astrologues antiques comme inefficace, affaiblie.

Dans le contexte de l’astrologie médicale, une planète sous les rayons est parfois associée à quelque chose d’interne, alors qu’une planète qui ne l’est pas représentera plutôt des choses externes. Ici, le concept de la planète sous les rayons comme associée à ce qui est caché ou invisible est donc appliqué à l’intérieur du corps.

Exceptions

Il arrive qu’une planète soit en proximité au Soleil mais n’en soit pas affligée, du fait d’une exception aux règles énoncées ci-dessus.

Cazimi

La première possibilité est lors d’un cazimi : quand la planète est en conjonction exacte au Soleil, dans les 17 minutes (oui c’est précis !). Cazimi vient d’un mot arabe qui signifie « au cœur ». Le cazimi est une condition de bonification, une dignité. Une planète en cazimi est mise en avant, valorisée, exacerbée.

Comme cette condition représente des durées généralement très courtes, ce n’est extrêmement courant dans les thèmes natals ; en tous cas pas autant qu’une planète sous les rayons, surtout en ce qui concerne Mercure et Vénus qui passent tout leur temps proches du Soleil.

Dignité par signe ou termes

carte du Tarot de la Fortune par MrsKuartz
Le Chariot dans le Tarot de la Fortune par MrsKuartz

Une autre condition permet aux planètes de ne pas se faire cramer par le Soleil : si elles ont une dignité par signe ou termes. Par exemple, en avril 2021, Vénus entre en Taureau. Elle sera proche du Soleil, mais comme Taureau est son domicile, elle ne sera pas considérée comme sous les rayons ou en combustion.

Si la planète est en domicile, exaltée ou dans ses propres termes, elle est protégée des rayons ; on dit qu’elle est « dans son chariot ». Le terme de chariot ici fait référence aux chariots couverts de l’époque gréco-romaine, que l’on peut retrouver sur la carte de Tarot du même nom. Encore une expression très poétique !

Nota bene : il n’y a pas lieu de paniquer si une de vos planètes est sous les rayons ! Cela ne veut pas dire qu’elle indiquera rien de positif. Une planète peut très souvent voir ses difficultés mitigées par d’autres conditions de bonification.

Lever héliaque

Quand une planète sous les rayons se déplace suffisamment loin du Soleil qu’elle dépasse la marge de 15°, on dit qu’elle émerge, qu’elle se lève, du mot grec anatolē ; la déesse personnifiant l’aube s’appelle d’ailleurs Anatolé ou Antolie. La planète se montre à nouveau visible à nos yeux, elle se lève de sous les rayons. Cette condition s’appelle un lever héliaque, et c’est une condition très favorable pour la planète. Les planètes qui effectuent un lever héliaque dans les sept jours suivant la naissance sont considérées comme particulièrement puissantes et éminentes dans un thème natal, comme si elles étaient surlignées ou accompagnées d’un point d’exclamation. Ainsi, Dorothée de Sidon considère que si la planète qui signifie la richesse dans un thème natal s’apprête à faire un lever héliaque dans les sept jours suivant la naissance, « elle accordera une richesse secrète, ignorée de la plupart ».

À l’inverse, une planète qui s’apprête à se rapprocher du Soleil, à se coucher sous les rayons, indique un thème d’affaiblissement, d’obscurisation. Ainsi, dans un texte d’Hephaestio qui cite Dorothée de Sidon, quand la planète dirigeant un Lot est sous les rayons ou s’apprête à l’être, ce qui est signifié par le Lot est considéré comme allant à se perdre, s’amenuir, se flétrir.


Y a-t-il des planètes sous les rayons, en combustion, dans leur chariot ou en lever héliaque dans votre thème ? Qu’en pensez-vous ? N’hésitez à pas à partager vos observations en commentaires si vous le souhaitez ! Si vous aimeriez explorer cela plus en détail en consultation, toutes les informations pour prendre rendez-vous sont par ici.

Sources et références :
  • Hellenistic Astrology: The Study of Fate and Fortune, Chris Brennan
  • Ancient Astrology in Theory and Practice, Demetra George
  • On The Heavenly Spheres, Helena Avelar & Luis Ribeiro

12 réflexions sur “Sous les rayons, combustion : une planète proche du Soleil

  1. Ma Vénus est en combustion. D’un côté, ça résonne pas trop parce que je sens une forte influence vénusienne. D’un autre, je me dis qu’on peut attribuer l’influence de Vénus à d’autres aspects de mon thème (planètes en balance et en taureau + réception mutuelle Vénus-Mercuredarling). Parce que, certes, je vibre avec Vénus, maiiiis ma Vénus ne s’exprime pas « typiquement » comme une Vénus en gémeaux, en M10, proche du MC notamment (enfin si, elle s’exprime aussi comme ça, mais dans des domaines précis, pendant une durée limitée).
    Merci pour ce chouette article!

    J'aime

    • Ah en effet la réception mutuelle avec Mercure doit booster Vénus ! En tous cas s’il y a des planètes en Balance et en Taureau et vu son positionnement par maison elle doit avoir beaucoup de taf. Mais du coup peut-être qu’elle est pas aussi « in your face » qu’elle le serait si pas en combustion ? Perso j’ai Mercure en combustion (en tous cas en tropical, en sidéral Mercure est dans son chariot), et ça colle pas mal avec certaines de mes expériences je trouve, mais c’est sûr que c’est pas un truc qui s’interprète en isolation du reste, l’ensemble du thème va vraiment jouer.
      Merci du partage et du retour en tous cas !

      J'aime

    • Je ne comprend pas qu’il puisse avoir une combustion entre le Soleil et une planète, car sur le plan astronomique la distance n’est aucunement relative et ça me dérange tout autant cette appellation.
      Je suppose que vous en avez été dispensé pour en approuver les théories astrologique ???

      J'aime

      • Dispensé de ? Je ne comprends pas votre question.

        La logique de ce principe astrologique ne se base pas sur une observation d’une réelle combustion astronomique, mais d’une conjonction, de notre point de vue terrestre, et sur le manque de visibilité à l’œil nu que cela implique dans le cas d’une conjonction avec le Soleil. Le terme de « combustion » ici est symbolique, pas littéral.

        J'aime

      • En fait on adhère aux théories soit qui nous arrange, soit on va contester les théories qui vont faire échos ou encore d’en développer une sorte de reflexe pathogène.
        Et puis qui connaît le plus un type de configuration, c’est celui ou celle qui aura le même dans son ciel de naissance ce que je veux dire par là, très souvent les astrologues vont parler le mieux de ce qui connaissent le mieux, eux-mêmes ou ce qu’ils vont maîtriser le mieux ou encore rejeter l’interprétation qui n’aspire pas au progrès de l’humanité.
        L’astrologie est un outil pour apprendre à mieux se connaître et non pour détériorer la confiance en soit par des techniques similaires à méthodes de psychothérapeute peut-être utile dans certains cas pathologique et avec les dérives que l’on connaît aujourd’hui.
        L’important lorsqu’on étudie l’astrologie, c’est de trouver sa technique qui vous correspondra le mieux et ça peut mettre du temps avant de la trouver …

        J'aime

      • Ah, je comprends ce que vous vouliez dire.

        Je ne pense pas que reconnaître son vécu dans ce que certains placements peuvent illustrer soit forcément un « réflexe pathogène ». Je ne pense pas non plus qu’on adhère forcément aux théories qui nous arrange. Dans certains cas il faudrait être franchement masochiste émotionnellement et je vous assure que ce n’est pas mon cas 🙂
        Cela étant dit, je ne pense pas que voir seulement les choses « positives » dans un thème soit toujours une aide. La vie est riche et complexe, et souvent difficile, l’astrologie reflète cela. Un thème natal est aussi bien plus nuancé qu’on ne pourrait le penser à première vue. Il existe plein de manières de gérer un placement qui est peut-être qualifié de difficile par des doctrines millénaires (comme c’est le cas de la combustion).
        Je ne pense pas que l’astrologie soit seulement un outil de connaissance de soi ou de développement personnel. Il me semble que reconnaître ses failles fait partie du processus pour développer une confiance en soi. Donc je ne vois pas le fait de constater qu’une planète est sous les rayons comme « détériorer sa confiance en soi ». À l’inverse, on peut imaginer que quelqu’un qui rencontre énormément de difficultés dans un certain domaine de sa vie, et qui ne voit pas du tout cela indiqué dans son thème, en souffrirait. C’est quelque chose que j’ai notamment entendu de personnes qui ont d’abord connu leur thème avec une heure de naissance erronée, qui donnait un Ascendant décalé. Une fois leur heure de naissance avérée obtenue, le fait de prendre connaissance de certains placements, bien qu’ils soient réputés difficiles (par exemple des placements en maison 12) a été un soulagement, car cela collait à leurs expériences.

        À l’évidence, il est possible dans l’absolu que quelqu’un adhère à une théorie astrologique parce que cela valide ce qu’iel a envie d’entendre, que ce soit par déni, par masochisme, par égocentrisme, par pathologisation de ses difficultés… Mais je vous remercierai de ne pas présumer de ce qu’il en est pour moi ! Et je n’ai pas inventé cette doctrine des rayons. Elle a été introduite il y a plus de 2000 ans. Je constate qu’elle est souvent très parlante, donc j’en expose les principes. Libre aux personnes qui me lisent de ne pas l’utiliser si cela leur chante, je ne prétends pas imposer ma vision à qui que ce soit.

        Je pense aussi que cela peut trouver du temps pour trouver la ou les techniques qui nous correspondent le mieux. Personnellement, il y en a plusieurs que j’utilise beaucoup et que j’apprécie, mais ce qui me plaît aussi dans l’astrologie c’est qu’on a jamais fini d’explorer !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s