transits de juillet 2021

Transits de juillet 2021

Cet article est consacré à l’analyse des transits astrologiques du mois de juillet 2021. Si vous souhaitez un aperçu plus général de l’année 2021, voir l’article dédié !

  • Mars en Lion oppose Saturne Rx en Verseau le 1er juillet
  • Mars en Lion carré Uranus en Taureau le 4 juillet
  • Mercure en Gémeaux carré Neptune Rx en Poissons le 6 juillet
  • Vénus en Lion oppose Saturne Rx en Verseau le 7 juillet
  • Vénus en Lion carré Uranus en Taureau le 8 juillet
  • Nouvelle Lune en Cancer le 10 juillet
  • Mercure entre en Cancer le 11 juillet
  • Mercure en Cancer trigone Jupiter Rx en Poissons le 12 juillet
  • Vénus en Lion conjoint Mars en Lion le 13 juillet
  • Pallas Athéna stationne rétrograde le 14 juillet
  • Le Soleil en Cancer trigone Neptune Rx en Poissons le 15 juillet
  • Chiron stationne rétrograde en Bélier le 15 juillet
  • Le Soleil en Cancer oppose Pluton en Capricorne le 18 juillet
  • Vesta entre en Balance le 19 juillet
  • Vénus entre en Vierge le 22 juillet
  • Vénus en Vierge oppose Jupiter Rx en Poissons le 22 juillet
  • Le Soleil entre en Lion le 22 juillet
  • Pleine Lune en Verseau le 24 juillet
  • Mercure entre en Lion le 28 juillet
  • Jupiter Rx entre en Verseau le 28 juillet
  • Mars entre en Vierge le 29 juillet
  • Cérès entre en Gémeaux le 31 juillet

L’astrologie du mois de juillet 2021 est pour le moins chargée, avec des transits et activations pivotales à l’échelle de l’année. Beaucoup d’action pour les signes fixes, Taureau, Lion, Scorpion et Verseau en particulier !

Lunaisons

🌑 Nouvelle Lune en Cancer

La Nouvelle Lune a lieu le 10 juillet à 3h16 (France hexagonale), à 18°02 de Cancer.

Cela fait un moment qu’on avait pas eu une lunaison en Cancer qui ne soit pas une éclipse et/ou en aspect dur à Saturne. Cette Nouvelle Lune indique donc un renouveau, mais moins bouleversant que ceux qui ont pu prendre place ces dernières années dans ce signe. L’opposition appliquante à Pluton lui donne toutefois une qualité qu’Austin Coppock appelle « un peu hantée » !

thème de la Nouvelle Lune en Cancer le 10 juillet à 3h16 (lieu de référence : Paris, France)
Ascendant 8° Gémeaux en conjonction à Rahu, Mercure 27° Gémeaux, Lune et Soleil 18° Cancer, Milieu du Ciel 7° Verseau, Saturne Rx 11° Verseau, Vénus 15° Lion, Mars 17° Lion, Jupiter Rx 1° Poissons

🌕 Pleine Lune en Verseau

La Pleine Lune a lieu le 24 juillet à 4h36 (France hexagonale), à 1°26 de Verseau.

En conjonction séparante à Pluton et appliquante à Saturne, la Lune n’est pas en posture très confortable, c’est le moins qu’on puisse dire ! Cela pourrait donner à cette Pleine Lune une qualité assez intense, tendue, crispée, d’autant qu’il y a également une opposition par signe à Mars en Lion.

thème de la Pleine Lune en Verseau le 24 juillet 2021 à 4h36 (lieu de référence : Paris, France)
Ascendant 11° Cancer, Lune en Verseau 1°, Mercure en Cancer 21°, Mars en Lion 26°, Saturne Rx 10° Verseau, Vénus 2° Vierge, Jupiter Rx 0° Poissons, Pluton 25° Capricorne, Milieu du Ciel 11° Poissons

Saturne-Uranus-Mars

Le carré Saturne-Uranus, qui est un fil rouge de l’astrologie de 2021 et qui a été exact pour la deuxième fois mi-juin, est réactivé ce mois-ci par une succession de transits en Lion. C’est la première fois depuis l’entrée de Saturne en Verseau que cet aspect tendu entre Saturne et Uranus est souligné par des transits en Lion autre que le passage de la Lune, ce qui est significatif : les planètes transitant en Lion sont en opposition à Saturne en Verseau et en carré à Uranus, ce qui forme ce que l’on appelle un carré en T ou T-carré, cf visuel ci-dessous.

le carré en T formé par Saturne en Verseau, Uranus en Taureau, Mars (et Vénus) en Lion (thème du 3 juillet 2021 réalisé avec Astro-Seek, emphase visuelle ajoutée)
(thème du 3 juillet 2021)

Cela commence dès le 1er juillet avec l‘opposition exacte de Mars en Lion et Saturne en Verseau, suivie quelques jours plus tard du carré exact de Mars en Lion avec Uranus en Taureau. C’est le climax d’un élan engagé en juin, dès l’entrée de Mars en Lion le 11 juin.

L’astrologue Jo Gleason décrit l’activation de cet angle en Lion comme pouvant illustrer des illuminations, des révélations personnelles en lien avec ce que représente le carré Saturne-Uranus ; Lion est un signe gouverné par le Soleil, associé à l’individualité, la volonté, la prise de décision. Cela peut passer par une prise de conscience de ce qu’on ne veut pas, avec une qualité de « Oh, maintenant que j’ai ouvert les yeux sur le fait que ceci ne fonctionne pas, je ne peux plus l’ignorer, je ne peux pas refermer les yeux et faire comme si de rien n’était ». Ces illuminations ne se font pas sans obstacles ou sans frustration : Saturne est en opposition, son rôle est souvent de dire non, de poser des limites. Au mieux, ce point de tension pousse à structurer et penser à long-terme vis-à-vis des prises de conscience que l’on a. En tous cas, il y a cette qualité paradoxale avec l’opposition : ici, un mélange de flamboyance et de volonté de foncer (Mars en Lion) et la froideur sérieuse, dégrisante (Saturne en Verseau).

Chris Brennan prend une métaphore de conduite sur l’autoroute pour décrire Mars et Saturne : une voiture qui vous collerait derrière pour forcer à aller plus vite (Mars) et une autre voiture qui au contraire vous ralentit de manière frustrante (Saturne). Austin Coppock évoque alors le contraste entre le contrôle, le confinement, l’endiguement, le freinage (Saturne) et le dégagement, le relâchement, l’éclatement, l’explosion, notamment une pointe de vitesse ou une tirade enflammée (Mars). Mars cherche l’élan et le mouvement tandis que Saturne agrippe, restreint, ralentit.

Mars opposant Saturne (glyphes) sur fond bleu, image par AstrologyKing

Les aspects durs entre Saturne et Mars sont décrits par l’astrologue Michael J. Morris comme des moments où il y a une tension entre lancer des changements et rester dans ce qu’on connaît déjà, la liberté d’agir vs l’immobilisation de la captivité. Iel souligne que la volonté d’agir se heurte à un mur, et que ce mur est souvent de nature systémique, que nous les rencontrions de manière interne ou externe. Des exemples de « murs » systémiques pourraient être la misogynie, le racisme, la transphobie, le validisme, etc (faire une liste exhaustive serait trop long, il y a malheureusement beaucoup de systèmes dysfonctionnels bien ancrés dans notre société).

Pour mieux discerner ce que cela peut refléter des évènements de votre vie, vous pouvez regarder quelles maisons cela concerne dans votre thème natal : où se trouvent Lion et Verseau, mais aussi quelles sont les maisons sur lesquelles Mars et Saturne ont autorité par maîtrise (Bélier, Scorpion, Capricorne).

Une considération importante pour l’interprétation d’une opposition est : comment et à quel point les deux planètes interfèrent avec leurs significations respectives, comment se mettent-elles des bâtons dans les roues ? Et pour discerner cela, il devient nécessaire d’analyser laquelle est des deux planètes est le plus en mesure de faire ce qu’elle désire faire. Ici, Saturne est en domicile en Verseau, tandis que Mars n’a de dignité en Lion que par décan et par termes à la fin du signe. La capacité de Saturne à contrôler ou ralentir est donc forte, tandis que Mars n’est pas particulièrement en position de force.

Bien sûr, se rajoute à cela Uranus en Taureau, qui vient contester et remettre en question Mars et Saturne par sa position en carré entre les deux… ! Uranus a un rôle de stimulation, de disruption, qui renforce l’élan d’impulsivité, d’urgence que représente Mars ; Austin Coppock décrit Uranus et Mars comme des « amis dangereux ». Les deux planètes jouent en faveur de mouvements rapides et potentiellement imprudents ! Cela pourrait illustrer des évènements qui remettent à zéro, qui réinitialisent : une destruction, un coup de pied dans la fourmillière pour mieux restructurer.

Jupiter

En parallèle de cette agitation sur les angles fixes, Jupiter transite toujours, rétrograde, dans son domicile nocturne, Poissons, pour la majeure partie du mois de juillet. Cette configuration, pendant laquelle Jupiter n’est pas en aspect avec les angles fixes et les transits difficiles qui s’y jouent, peut être considérée comme à double tranchant. Si l’on regarde le verre à moitié plein, Jupiter est comme hors d’atteinte, pleinement libre de bonifier les angles mutables ainsi que le Soleil en Cancer auquel il est configuré en trigone. D’un autre côté, Jupiter n’est donc pas en mesure d’arrondir les angles fixes, d’y apporter son aide, de mitiger les transits difficiles directement.

Jupiter
Jupiter

Quant au fait que Jupiter rétrograde, il est nécessaire de garder en tête que les planètes lentes (Jupiter, Saturne et les planètes découvertes plus récemment et bien plus lentes que sont Uranus, Neptune et Pluton) sont dans cette condition assez souvent. Jupiter passe le tiers de son temps à rétrograder. L’interprétation qu’on fait de Jupiter rétrograde n’est pas la même que celle qu’on ferait de Vénus rétrograde (planète qui rétrograde le moins souvent, seulement 7% du temps) ou même Mercure. Austin Coppock souligne que lorsque Vénus rétrograde, ses significations changent, ce qui n’est pas le cas lors de la rétrograde de Jupiter. Il décrit Jupiter rétrograde en Poissons comme consolidant les gains effectués lors du transit direct. Lesdits gains ne sont pas forcément des biens matériels ; cela peut être le cas pour des Ascendant Verseau, pour qui Jupiter en Poissons transite en maison 2, mais cette expression est plus générale. Peut-être que les « gains » représentés par Jupiter en Poissons sont plutôt des découvertes artistiques, de nouvelles rencontres, etc : à voir selon la maison que cela représente dans le thème natal.

[avertissement de contenu pour le paragraphe suivant : pandémie, COVID19]

Jupiter rétrograde rentre en Verseau le 28 juillet. Il y a des mois de cela, certain·es astrologues observaient le transit à venir de Jupiter en Poissons, émettant l’hypothèse que cela pourrait refléter une large vaccination de la population contre le COVID19, et plus généralement un assouplissement des restrictions dûes à la pandémie (du moins dans certains endroits du monde). Comme Jupiter rétrograde en Verseau fin juillet et ne rentrera à nouveau en Poissons que le 30 décembre 2021, on peut se poser la question de ce que cela reflètera vis-à-vis de la situation sanitaire. Doit-on s’attendre à un rétropédalage ? Cela semble possible. En France, on pourrait considérer audacieux de lever l’obligation générale du port du masque en extérieur alors qu’un quart seulement de la population est pleinement vaccinée et que les vaccins utilisés semblent moins efficaces face au variant Delta. À suivre.

Austin Coppock fait remarquer qu’une autre manière de considérer Jupiter retournant en Verseau et rejoignant Saturne est : Jupiter revient apporter son aide et son soutien à Saturne en Verseau. Chris Brennan souligne que la mise sur le marché du vaccin a coïncidé de près avec la conjonction de Jupiter et Saturne en Verseau en décembre 2020. Il se demande donc si le retour de Jupiter en Verseau pourrait donc augurer d’autres innovations technologiques nécessaires pour surmonter cette crise sanitaire d’une manière ou d’une autre.

Il est aussi notable qu’à son entrée en Verseau le 28 juillet, Jupiter est immédiatement configuré en opposition partile à Mars, qui s’apprête à quitter Lion. Cet aspect a été comparé par le trio d’astrologues de The Astrology Podcast à un coup de poing de la part de Mars juste avant de filer ; quel accueil pour Jupiter en Verseau… !

Vénus

Vénus, qui est en Lion depuis le 26 juin, forme les mêmes aspects exacts que Mars (opposition à Saturne, carré à Uranus) peu après ; Chris Brennan souligne pour certaines personnes cela peut indiquer une forme de nettoyage des problèmes remués par Mars, mais il y a aussi la possibilité que cela intensifie les enjeux. Quoiqu’il en soit, le carré Saturne-Uranus est vraiment ressenti ici, de manière personnelle : ce carré est un aspect au long terme, sur plusieurs années puisqu’il s’agit de deux planètes plutôt lentes (Saturne ne quitte Verseau qu’en 2023, puis Uranus quitte Taureau en 2025).

Le 12 juillet, peu après la Nouvelle Lune en Cancer, la Lune conjoint Mars et Vénus en Lion, ce qui vient encore souligner les aspects majeurs du mois, même si l’opposition à Saturne est maintenant séparante (Saturne Rx à 11°, Mars et Vénus à 19°-18°). Austin Coppock décrit ce moment comme les aftershocks (les répliques après un tremblement de terre) de l’opposition Saturne-Mars/Vénus en Lion et du T-carré.

Vénus conjoint Mars (glyphes) sur fond blue, image par AstrologyKing

La conjonction partile de Vénus et Mars en Lion a lieu le lendemain, le 13 juillet à 15h32. Vénus et Mars sont deux planètes souvent contrastées en astrologie : leurs domiciles s’opposent, leurs rôles se contredisent. Vénus cherche à harmoniser, unifier, équilibrer ; Mars veut séparer, trancher, rejeter. Là où Mars éclaire sur ce qu’on veut éviter à tout prix, ce que l’on déteste, ce contre quoi on souhaite prendre position, Vénus fait la lumière sur les désirs « positifs » : ce que l’on souhaite à la place, ce que l’on aime, ce que l’on cherche à encourager, soutenir, célébrer. La conjonction de ces deux planètes peut souligner des contradictions explosives, donner un effet poussé-tiré, et l’opposition à Saturne ne fait qu’exacerber ce tiraillement et souligner la frustration qui peut en résulter.

Vénus entre en Vierge le 22 juillet. C’est le signe de sa chute ; Vénus n’y est pas en terrain familier ou facilitant. Cela ne signifie toutefois pas que ce transit est entièrement inauspicieux, ou que rien de bon ne peut en ressortir ! Pour les personnes dont Vénus est la planète activée pour l’année, ou les Ascendant Taureau et Balance (domiciles de Vénus) cela peut être une période qui présente des défis, mais cela dépend aussi fortement de la maison occupée par le signe de Vierge dans le thème natal.

En Vierge, Vénus n’est plus en coprésence à Mars ni en opposition à Saturne, et cela peut donc représenter un soulagement de ce point de vue là pour les thèmes dont Vénus a la responsabilité. Somme toute, Vénus est sujette à un différent type de pression en Vierge qu’en Lion. Elle perd en dignité, mais rencontre moins d’adversité du fait d’autres planètes au moment de son entrée en Vierge. Cela ne dure pas cependant ; Vénus est rejointe en Vierge par Mars le 29 juillet.

Mercure

Le 7 juillet, Mercure quitte sa période de rétro-ombre, c’est-à-dire que la planète dépasse le degré à partir duquel elle avait rétrogradé (cette fois-ci, 24°41 Gémeaux). Les thèmes agités par la rétrograde de Mercure durant mai-juin se tassent donc. Lors de sa station directe fin juin, Mercure était très ralentie, restée au même degré (16° Gémeaux) durant 9 jours en tout ! Au début du mois de juillet, Mercure prend de la vitesse. Ayant émergé des rayons, c’est maintenant une étoile du matin. La planète finit sa course en Gémeaux, son domicile d’air.

Mercure quitte Gémeaux pour entrer en Cancer le 11 juillet. En Cancer, Mercure dépend de la Lune ; c’est une perte de dignité pour Mercure, et la condition de la Lune au fil de son trajet en Cancer pourra informer la qualité de son expression. À partir du 18 juillet, Mercure se couche sous les rayons du Soleil, et sera en combustion à partir du 25 juillet, le même jour de son opposition à Pluton en Capricorne à 25°22. Comme elles ne sont plus visibles à l’œil nu du fait de leur proximité au Soleil, les planètes sous les rayons peuvent indiquer quelque chose de dissimulé, de caché ou encore de dévalorisé. Cet aspect dur à Pluton –planète qui est associée aux rapports de pouvoir, à la répression, à la transformation– semble souligner ce thème des secrets et du tabou.

La course de Mercure en Cancer est si rapide que la planète change une deuxième fois de signe en juillet : le 28, Mercure fait son entrée en Lion. La planète dont Mercure répond à partir de ce moment-là est donc le Soleil, avec lequel Mercure est en combustion, soit en conjonction proche (ici à moins de 5°). Mars est en coprésence pour 3 jours, jusqu’à son entrée en Vierge le 29 juillet. Mercure ne tardera pas à rattraper le Soleil ; le cazimi en Lion aura lieu début août.

Le Soleil

Le Soleil a beaucoup sous sa responsabilité ce mois-ci avec trois planètes transitant en Lion, son domicile. Pour la majeure partie du mois, cette gestion se fait en aversion : c’est à dire que le Soleil ne forme pas d’aspect majeur à son domicile étant donné qu’il se trouve dans le signe mitoyen (Cancer). Le contact et la communication entre les planètes est donc absent durant cette période, ce qui ne facilite pas la tâche pour les planètes en Lion ; elles n’ont pas le soutien de leur hôte. Tout le transit de Vénus en Lion se passe dans ces conditions. En revanche, Mars est toujours en Lion à 25° lorsque le Soleil fait son entrée en domicile, le 23 juillet. Il est possible que l’expression de Mars sur ces derniers degrés du signe, avec son dépositaire en coprésence, soit donc particulièrement flamboyante !


Je vous souhaite un mois de juillet aussi intéressant et apaisé que possible. Si vous avez une observation ou une remarque à partager sur l’astrologie de juillet, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Sources et références :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s