Vesta, déesse du feu sacré

Aujourd’hui, 19 janvier 2021, Vesta stationne rétrograde en Vierge. Si vous ne connaissez pas du tout Vesta, ou très peu, cet article est pour vous.

Je dois remercier l’astrologue Demetra George, qui a attisé ma curiosité au sujet des astéroïdes dans un épisode de The Astrology Podcast. Demetra George a été une pionnière dans l’utilisation des astéroïdes et tout particulièrement de ce qu’elle appelle « Asteroid Goddesses », les astéroïdes déesses : Cérès, Pallas Athéna, Junon et Vesta. Elle a écrit un livre à ce sujet en 1986, et a depuis donné un certain nombre de conférences sur l’intégration des astéroïdes en astrologie natale et mondiale. Par exemple, elle a présenté deux webinaires sur les astéroïdes déesses et le féminisme.

Dans son livre Asteroid Goddesses, elle explore la mythologie de Cérès, Pallas Athéna, Junon et Vesta en profondeur, et j’ai trouvé cela fascinant. Demetra George a fait des recherches poussées, qu’elle source rigoureusement. Or, toutes ces déesses ont une histoire et une mythologie qui pré-date le panthéon gréco-romain, et qui a été appropriée ensuite. Se plonger dans ces mythes, c’est donc aussi découvrir l’histoire de l’impérialisme patriarcal gréco-romain. Dans cet article, je m’intéresserai plus particulièrement à Vesta.

Lire la suite »
photographie d'une page d'un éphéméride pour janvier 2021

L’astrologie de 2021

L’année 2020 a été particulièrement intense et difficile. La pandémie de COVID19 a amené des restrictions considérables, des deuils, d’énormes changements dans la vie quotidienne de l’immense majorité d’entre nous. L’isolation forcée semble avoir impacté négativement la santé mentale d’un grand nombre de personnes, et beaucoup de memes d’humour noir faisaient référence à 2020 comme une année maudite dont on est impatient·es de sortir enfin.

Beaucoup d’espoirs sont donc placés sur 2021. Et bien sûr, tous les problèmes de 2020 ne seront pas réglés en un réveillon… Que peut-on attendre de 2021 astrologiquement ? Est-ce de la teneur de 2020 ? Cet article a pour but de donner un aperçu de l’année à venir. Si vous souhaitez un aperçu plus ciblé de l’astrologie du mois de janvier 2021, j’ai écrit un autre article à ce sujet !

Lire la suite »

Saturne en Verseau

Un des transits astrologiques majeurs de cette fin d’année 2020 est l’entrée de Saturne dans le signe de Verseau.

La lente avancée de Saturne

Des planètes visibles à l’œil nu, Saturne est la plus lente, traversant un signe du zodiaque en 3 ans environ. Saturne rétrograde environ un tiers de l’année. Ainsi, il arrive que le passage d’un signe à un autre ne soit pas net, mais que Saturne entre dans un signe pour quelques mois, avant d’en sortir lors d’une rétrograde, puis y entrer à nouveau quelques mois plus tard. C’est précisément ce qui s’est passé en 2020 ; Saturne a fait un court séjour en Verseau du 21 mars 2020 au 1er juillet 2020, avant de repasser en Capricorne. Ces séjours peuvent être considérés comme une sorte de preview, ou bande-annonce, du plus long séjour à venir. Saturne entrera à nouveau en Verseau ce 17 décembre 2020 — et cette fois-ci, pour de bon jusqu’à mars 2023.

Récapitulatif des dates

2020-2023

Séjour « bande-annonce » de Saturne en Verseau : du 22 mars 2020 au 1er juillet 2020

Saturne en Verseau : du 17 décembre 2021 au 7 mars 2023

Lire la suite »
checklist

Conseils pour un retour de Saturne réussi, par Leisa Schaim

Un grand merci à Leisa Schaim qui a accepté que je traduise cet article qu’elle a publié en 2013 sur Saturn Return Stories. Vous pouvez consulter l’article original en anglais ici.

À propos de l’autrice, Leisa Schaim

Leisa Schaim est une astrologue basée à Denver, Colorado aux États-Unis. Elle étudie et pratique l’astrologie depuis 2004 en utilisant un mélange de techniques hellénistiques et modernes. Leisa est notamment considérée comme l’une des spécialistes actuel·le·s les plus compétent·e·s en ce qui concerne la technique appelée libération zodiacale (cf article dédié). Elle a donné plusieurs conférences à NORWAC (Northwest Astrological Conference) que vous pouvez vous procurer ici. Leisa est disponible pour des consultations d’astrologie natale, électionnelle et pour des services de rectification. Elle propose également des enregistrements de conférences, y compris une au sujet des retours de Saturne que je vous recommande vivement !


Vous venez d’apprendre que vous commencez quelque chose appelé « retour de Saturne », et vous essayez de comprendre ce que cela signifie pour les quelques prochaines années de votre vie.

Eh bien, vous avez de la chance, car j’ai écrit un guide pragmatique des dix choses à faire en priorité afin de traverser votre retour de Saturne avec succès et de tirer parti de cette période au mieux.

Lire la suite »

Les retours de Saturne

Qu’est-ce qu’un retour de Saturne ?

En astrologie natale, le retour de Saturne est un transit : cela désigne le moment où la planète Saturne regagne l’endroit où elle se trouvait lors de la naissance de lae natif·ve. Par exemple, actuellement, les personnes ayant Saturne en Verseaux dans leur thème natal expérimentent leur retour de Saturne. Le retour de Saturne se produit environ tous les 29 ans.

Lire la suite »
un char-bélier de la LAPD devant une porte défoncée, Jack Gaunt/LA Times

L’importance de la conjonction Saturne-Pluton de 1982, par Jalen

Jalen (@JalenAstrology) a écrit un fil Twitter que j’ai trouvé très intéressant. Avec son accord, je l’ai traduit en français et vous le présente ici sous forme d’article. J’ai inclus les images et liens qu’il présente, notamment les recommandations de lectures et pétitions qu’il a inclues en fin de fil. Si vous souhaitez lire la version originale en anglais, la voici.

Jalen utilise les pronoms he and they en anglais, que l’on pourrait traduire par il et iel.

Lire la suite »

Planètes bénéfiques, planètes maléfiques

Des noms aujourd’hui quelque peu trompeurs

La notion de planète « bénéfique » ou « maléfique » peut sonner extrêmement intimidante, voire repoussante, au premier abord. Bien que « maléfique » soit maintenant aussi associé à un personnage de fée plutôt attachant, sa connotation est particulièrement déplaisante ; elle n’évoque pas seulement quelque chose de négatif, mais plutôt de franchement nocif et malveillant.

Cependant, cette connotation n’était pas tout à fait la même à l’époque où l’astrologie hellénistique a émergé. Les appellations « bénéfiques » et « maléfiques » désignaient des planètes qui produisaient quelque chose de plutôt bon ou de plutôt mauvais, mais toute la notion sous-jacente de moralité, de Bien ou de Mal, de Dieu et du Diable, qui infusent nos perceptions de ces termes aujourd’hui, n’étaient pas présentes.

Les Hellènes avaient une mythologie très différente ; les divinités y sont imparfaites, et les Enfers reçoivent toutes les âmes après la mort dans différents endroits plus ou moins hospitaliers. Ainsi, alors que dans les dogmes chrétiens on distingue un Paradis élevé et un Enfer sous-terrain où on ne peut trouver que punition éternelle, les Enfers grecs contiennent un endroit où les héros vertueux peuvent goûter le repos tout comme un endroit où les âmes fautives sont châtiées.

La notion absolue que l’on rattache donc à « bénéfique » et « maléfique » doit donc être nuancée. Et, assurément, les bénéfiques et les maléfiques sont capables de plus de versatilité que leurs noms ne peuvent le sous-entendre.

De plus, ces appellations sont étroitement liées à la notion de hairesis, ou la différence entre carte diurne et carte nocturne. Utiliser les notions de planètes bénéfiques et maléfiques n’a pas grand intérêt en-dehors de ce contexte. Cela fait l’objet d’un autre article.

Lire la suite »