les planètes comme éléments du rétablissement, azurastrologue.fr

Les planètes comme éléments de rétablissement

[English-speakers : I’ve translated this article and you can read it in PDF format, here! It’s also embed at the end of this post for reading comfort.]

Cet article ne prétend absolument pas résumer les significations des planètes. Il ne s’agit pas non plus de donner des directives de rétablissement. Il est né de mon questionnement : quelles dynamiques, situations, actions liées au rétablissement pourrais-je attribuer à chaque planète ? Quand je pense à cette sphère et au processus de rétablissement, qu’est-ce que cela m’évoque ? Voici le résultat de cette réflexion.

Tout d’abord : qu’est-ce que j’appelle « rétablissement » ? C’est ma traduction de recovery, et je pense ici particulièrement au contexte de quelqu’un qui se remet d’évènements traumatiques, devant gérer des symptômes de stress post-traumatique. Ce texte me semble éloquent sur ce qu’est le rétablissement et ce qu’il n’est pas.

Lune

Prendre soin de son corps. Arriver à identifier ses besoins corporels et y répondre de manière appropriée sans excès ni austérité. Se chouchouter, s’autoriser la douceur et le (ré)confort. Redécouvrir son intuition, le juste milieu entre hypervigilance et déni. Accueillir ses ressentis sans les censurer. Pleurer. Apprécier la compagnie d’animaux, en prendre soin. Ménager du temps pour ses émotions et sa peine. S’engager dans un processus de re-parenting : s’offrir ce dont on a manqué enfant, émotionnellement, physiquement, matériellement. S’autoriser la vulnérabilité.

Mercure

Discuter de son vécu, communiquer sur ses difficultés. Faire une thérapie de parole (ou de signes avec la LSF). Analyser les évènements dans les détails pour en faire sens. Nourrir sa curiosité. Apprendre de nouvelles choses. Lire. Écrire. Faire du tri, se ré-organiser. Prêter attention à la manière dont on s’exprime. Poser des mots précis sur ce qu’on a vécu, sur ce qu’on pense et sur ce qu’on ressent.

Vénus

Trouver du soutien communautaire, interpersonnel. Se soutenir entre proches, entre ami·es. Accepter de considérer d’autres points de vue que le sien sans que ce soit du déni de soi. Retrouver de la joie au quotidien. Arriver à faire confiance à autrui de manière qui n’est ni prématurée ni extrêmement tardive. Se réapproprier son corps. Prendre soin de son apparence de manière qui est plaisante pour soi, qui contribue au bien-être, et pas seulement pour répondre à une injonction ou sous le coup d’une pression sociale. S’exprimer sur ses traumas à travers l’art. Retrouver des parties de soi. Intégrer ses traumas à son histoire de vie de manière cohérente. Réapprivoiser son corps comme sujet et objet de désir sans honte ou culpabilité. Rire. Danser.

Soleil

Sortir du déni, faire la lumière sur des tabous. S’autoriser à rayonner, à être sa propre personne. Se sentir à l’aise d’être soi-même, d’être authentique. Prendre de la place. Se redécouvrir et se réinventer. Faire preuve de discernement sur soi-même.

Mars

Réagir. Se défendre. Oser s’affirmer. Désobéir à des injonctions injustes. Ne pas réprimer complètement sa colère, se permettre de la ressentir et de l’exprimer de manière non-abusive. S’autoriser à trancher, couper les ponts avec quelqu’un lorsque c’est nécessaire. Faire table rase du passé. Aller hors des sentiers battus, s’affranchir de normes qui nous desservent même si cela ne plaît pas à tout le monde. Râler pour évacuer sa frustration, avec l’accord de la personne qui écoute. Faire de l’exercice.

Jupiter

Retrouver de l’espoir sans que cela repose sur le déni. Explorer de nouveaux horizons. Chercher du sens à la vie sans que ce soit une fuite ou une déconnexion de la réalité. Transmettre ce qu’on a appris avec sagesse. Encourager ses pairs. Célébrer le champ des possibles. Nourrir un rapport au sacré qui est soutenant, sans excès de zèle ou fanatisme. Contextualiser ses expériences. Trouver un ou plusieurs guides, des enseignant·es, des mentors bienveillant·es.

Saturne

Poser et maintenir ses limites personnelles. Opérer un repli stratégique. Apprendre à apprécier sa propre compagnie, ne plus fuir la solitude à tout prix. Prendre le temps d’être seul·e quand on en a besoin. Chercher l’autonomie, l’indépendance. Méditer. Accepter ses responsabilités avec diligence sans être dans une discipline punitive envers soi-même. Contempler la condition humaine avec lucidité, sans catastropher. Utiliser des calendriers pour structurer son temps. Faire un bilan écrit des évènements importants de sa vie pour mieux s’en souvenir, les situer, les intégrer. Compartimenter sans que ce soit du déni. En apprendre plus sur ses aîné·es, ses ancêtres, et comprendre la racine de certains traumas. Cultiver la patience et la détermination. Consolider ce qu’on a déjà mis en place. Faire le deuil des versions de soi auxquelles on a pas eu accès à cause d’évènements traumatiques. Faire le deuil des personnes qu’on a dû quitter pour se préserver. Faire le deuil des illusions que l’on avait dans des relations dysfonctionnelles. Faire le deuil. Prendre ses responsabilités pour le tort qu’on a pu causer, les erreurs qu’on a faites, sans se flageller ou se détester. Savoir faire preuve de réserve, de discrétion, d’endurance.


L’idée de cet article m’est venue à la suite d’une discussion avec une amie au sujet de Mars et du rétablissement, dans le cadre du stress post-traumatique complexe en particulier. Mon cheminement personnel m’a par le passé amené à étudier le sujet du stress post-traumatique, et il m’a semblé intéressant d’allier cette expérience et ces connaissances avec celles de l’astrologie.

Toutefois, je souligne à nouveau que je ne prétends absolument pas avoir fait le tour du sujet, et mon objectif ici est plutôt de fournir des pistes de réflexion pour qui les chercherait, ou serait intéressé·e.

Je précise aussi qu’il est souvent difficile de catégoriser une action comme relevant purement d’une sphère. La thérapie de parole qui explore des traumas intergénérationnels pourrait être associée à Mercure (la parole) mais aussi à Saturne (les ancêtres), la Lune (le soin), entre autres !

Si vous avez des observations à partager à ce sujet, n’hésitez pas à les laisser en commentaires ; je vous demanderais d’utiliser des avertissements de contenu si nécessaire, afin que les commentaires restent accessibles à tou·tes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s