La confection talismanique, azurastrologue.fr

Recommandations de bonnes pratiques sur la confection talismanique

J’ai récemment publié une traduction d’un article de Kaitlin Coppock au sujet des talismans, avec une définition assez précise de ce que sont les talismans en bonne et dûe forme. Cet article y fait suite, et vise à établir quelques recommandations quant à la confection de talismans et/ou d’items talismaniques.

Je précise qu’il ne s’agit pas ici pour moi de faire du gatekeeping, ou de dénigrer les confections de quelqu’un. J’essaye plutôt d’écrire ce qui me semble important à garder en tête lorsque l’on est intéressé·e par ce domaine, afin de faire des choix informés. Il s’agit de prévention plus qu’autre chose !

Lire la suite »
5 conseils pour une consultation astro, azurastrologue.fr

5 conseils pour profiter au mieux d’une consultation astrologique

Ma collègue Christina Caudill a écrit un article intitulé « 8 Tips to Amplify Your Astrology Session with Me » , et cela m’a donné envie d’écrire un article similaire avec des conseils et suggestions pour profiter au mieux d’une consultation astrologique. Ces réflexions sont nourries par ma propre expérience en tant qu’astrologue mais aussi mes expériences en tant que client·e auprès de collègues. Il ne s’agit pas de règles d’or infaillibles, mais plutôt d’observations qui pourraient, je l’espère, nourrir vos propres réflexions.

Lire la suite »
le template du meme Futurama avec le personnage qui plisse les yeux d'un air sceptique, entouré de symboles astrologiques et d'un bout de thème astral

5 critiques courantes de l’astrologie

À celleux qui prétendent que l’astrologie est inutile : une des fonctions non-négligeables d’un·e astrologue est de fournir sans effort un petit ego boost à des sceptiques qui ne connaissent absolument rien à l’astrologie, mais qui aiment se sentir délicieusement supérieur·e·s en nous prenant de haut. Ravi·e d’avoir pu rendre service !

Plus sérieusement, je sais bien que toutes les personnes qui critiquent l’astrologie ne font pas preuve d’une telle condescendance, et j’avais envie de traiter rapidement dans cet article quelques critiques récurrentes faites aux personnes qui s’intéressent à l’astrologie.

Lire la suite »

Astrologie et éthique au quotidien

This article is available in English in a PDF format, here.

Introduction

Pour beaucoup, l’astrologie c’est fun. Qu’iels soient sceptiques ou non, quand les gens apprennent qu’on a une passion intense pour l’astrologie et qu’on s’y connaît plutôt bien, il est très probable qu’iels posent des questions sur leur signe Solaire, voire demandent qu’on calcule leur charte natale et qu’on la commente.

Et effectivement, l’astrologie c’est fun. Je pourrais en parler des heures ! Cela peut être un super outil d’introspection même si on ne prend pas ça très au sérieux, tout comme des tests de personnalité par exemple. Cela peut aussi être une façon amusante d’apprendre à connaître quelqu’un un peu mieux, et se lier via des placements en commun.

Ce n’est pas que ça, cependant. Au début, quand j’ai commencé à m’intéresser à l’astrologie, je disais aux autres : « Je prends pas ça très au sérieux, mais c’est marrant! ». Et je le croyais moi-même en le disant.

Mais assez rapidement, c’est devenu plus que ça. Et il est venu un moment où je ne pouvais plus nier que je prenais en fait l’astrologie très au sérieux. Oui, bien sûr que l’on peut écrire des banalités pour 12 signes différents afin que les gens s’y retrouvent quoiqu’il arrive, par biais de confirmation ou prophétie auto-réalisatrice. Mais l‘astrologie ne se résume pas à 12 signes solaires — loin de là ! Et plus je découvrais et étudiais, plus je pensais… Beaucoup trop de choses étaient bien trop justes pour que ce soient de simples coïncidences. Par exemple, me renseigner sur les transits de Saturne et voir les correspondances avec certaines périodes de ma vie a été un point de non-retour.

Maintenant, je pense donc qu’il y a quelque chose au-delà de l’aspect pop psychology grand public de l’astrologie.

Et cela pose des problèmes éthiques pour moi quant au partage de ma passion avec certaines autres personnes qui approchent cela de manière désinvolte, insouciante.

Je me fais à l’idée du besoin strict de limites personnelles* pour aborder l’astrologie dans les discussions que j’ai avec les autres ; c’est le sujet de cet article. J’ai réfléchi à des lignes de conduite pour moi-même, et j’ai décidé de les partager ici, et de parler des problèmes de consentement qui peuvent émerger dans l’utilisation décontractée de l’astrologie.

Lire la suite »

Astrologie et empouvoirement

La tendance qu’ont certaines personnes à prétendre qu’une discipline est empouvoirante, queer ou féministe de manière inhérente est quelque chose qui m’agace profondément. J’ai beau être queer et féministe, et viser l’empouvoirement des personnes marginalisées au sein de notre société, je ne vais donc pas prétendre que l’astrologie sert forcément ce but.

Est-ce que j’utilise l’astrologie dans le but d’empouvoirer mes pairs, de promouvoir leur épanouissement et leur émancipation ? Bien entendu. Mais l’astrologie est un outil, pas une idéologie politique. Certaines personnes pratiquent peut-être une forme d’astrologie très similaire à la mienne tout en ayant des convictions politiques contraires aux miennes. Car l’astrologie ne promeut pas en soi le conservatisme ou le progressisme. C’est un ensemble de traditions et de techniques, qui peut être utilisé d’une manière bienveillante ou malveillante.

Lire la suite »