l'astrologie de 2022, azurastrologue.fr

L’astrologie de 2022

Cet article a pour but de donner un aperçu global de l’astrologie de 2022, avec des observations par quartier de l’année, puis des précisions planète par planète, ainsi qu’un récapitulatif de transits majeurs mois par mois. J’ai écrit des horoscopes personnalisés pour chaque signe du zodiaque dans cet autre article. Bien sûr, je ferai des articles mensuels au cours de l’année, ceci est un survol.

Chris Brennan surnomme cette année 2022 « the weird road ranging from the tumultuous to the sublime and back again » ; « la route bizarre qui va du tumultueux au sublime et y revient ». Leisa Schaim en dit « hope glimmers amidst ongoing tension » ; « l’espoir scintille parmi la tension continue « .

Quartier 1 : janvier, février, mars

L’astrologue Niny Gryphon surnomme ce quartier « Greater good is lost and then regained  » , ce que l’on pourrait traduire par « Le plus grand bien est perdu puis retrouvé » . Une particularité de Q1 est que les deux planètes les plus lentes du septénaire, Jupiter et Saturne, entrent sous les rayons puis en émergent, l’une après l’autre. Saturne se couche sous les rayons le 19 janvier, en émerge le 21 février. Jupiter, de son côté, se couche sous les rayons le 20 février et en émerge le 18 mars.

La conjonction partile de Saturne au Soleil a lieu à 15°56′ Verseau le 4 février. Celle de Jupiter et du Soleil a lieu à 14°58′ Poissons le 5 mars. Un autre élément qui me semble notable vis-à-vis de ces conjonctions est que les deux planètes sont dans leur chariot : Saturne dans son domicile diurne Verseau, et Jupiter dans son domicile Poissons. Cette proximité du Soleil n’est pas donc forcément l’affaiblissement auquel on pourrait s’attendre, mais le Soleil et ses rayons éblouissants pourraient dissimuler certaines des expressions de Saturne et Jupiter durant cette période, leur donner une qualité secrète, cachée, en retrait ou réservée.

Les mouvements de Jupiter et Saturne indiquent les changements les plus larges au niveau de la société, les grands changements. La conjonction au Soleil, et le moment avant et après lorsque les planètes sont invisibles à cause du Soleil, représentent un réajustement, un accord nouveau, ou encore une purification dans la fournaise Solaire.

Saturne représente les structures et restrictions, et son entrée sous les rayons pourrait refléter un amoindrissement de cela, ou une dimension plus cachée, moins évidente. Gryphon note que Saturne sous les rayons peut représenter un amoindrissement des restrictions mais que cela n’est pas forcément positif, et peut représenter un affaiblissement des restrictions qui seraient pourtant raisonnables.

L’entrée de Jupiter dans la fournaise représente, pour Gryphon, une diminution de la générosité envers le public, les fonds publics, les enjeux légaux qui sont sous l’égide de Jupiter. Ces enjeux ne sont pas nécessairement détruits ou endommagés de manière durables, mais il s’agit plutôt d’un remaniement, qui peut avoir lieu à l’abri des regards, en secret ou en douce ; cette délinéation se base sur le fait qu’astronomiquement, une planète sous les rayons du Soleil n’est plus visible à l’oeil nu.

Selon Gryphon toujours, l’entrée de Mars en Capricorne avec la station directe de Vénus dans le même signe évoque des évènements autour des crimes et punitions, des problèmes de justice et d’équité notamment en lien avec les forces de l’ordre, le système judiciaire et les injustices racistes. Dans le thème de l’entrée du Soleil en Capricorne, la Lune est en Cancer et oppose Vénus Rx et Pluton en Capricorne, ce que Gryphon associe à une dissatisfaction avec la manière dont les enjeux d’égalité, de réconcilation, de gestion des différences est gérée.

Le sextile entre Jupiter en Poissons et Uranus en Taureau de début 2022 est un aspect harmonieux, qui peut être considéré comme une bande-annonce de transits de la fin des années 20, un moment où certaines des planètes lentes seront configurées en aspects doux ; Pluton sextile Neptune sextile Uranus.

Cependant, l’année 2022 est toujours très marquée par le carré entre Saturne en Verseau et Uranus en Taureau, dont la dernière itération partile prend place fin décembre 2021. La tension entre le totalitarisme et l’anarchie, les structures établies et les élans révolutionnaires, les systèmes anciens et la disruption soudaine, est toujours bien présente, même si ce n’est pas aussi soutenu qu’en 2021 lorsque l’aspect s’est parfait. En 2022, les échos de cet aspect majeur sont importants, et soulèvent des questions de gestion des conséquences des évènements de 2021. Gryphon considère que cette tension entre Saturne et Uranus peut refléter des pics d’infection durant les épidémies ou pandémies, et que nous pourrions donc faire face à une énième vague.

Quartier 2 : avril, mai, juin

Le deuxième quartier de 2022 est très dynamique. Plusieurs transits majeurs ont lieu, qui sont des moments marquants de l’année, notamment la conjonction de Mars et Saturne en Verseau, la conjonction de Jupiter et Neptune en Poissons, l’entrée de Jupiter puis Mars en Bélier et leur conjonction, et la saison des éclipses qui surligne l’axe TaureauScorpion.

Gryphon appelle ce quartier « The return of scary season, with a twist  » ; le retour de la saison qui fait peur, avec un coup de théâtre. Gryphon considère que Q2 pourrait nous rappeler les premiers temps de la pandémie, avec une augmentation majeure des cas dans un certain endroit du monde, car Mars conjoint Saturne en Verseau le 5 avril 2022, et la dernière fois que cette conjonction a eu lieu était en mars 2020 ; mais elle théorise aussi que cela pourrait mener à un grand élan de générosité, de coopération et de collaboration entre des gouvernements ou des entités larges, avec Jupiter en Poissons conjoint Neptune au même moment, bientôt rejoints par Vénus exaltée.

Ce moment est vraiment particulier car il y a simultanément des transits difficiles (les aspects durs entre Mars et Saturne le sont toujours) et d’autres bien plus doux (Vénus exaltée et Jupiter en domicile !). On pourrait penser à un mixed bag, autrement dit un sac qui contient des éléments très diversifiés, mais Austin Coppock fait remarquer qu’il n’y a pas d’interaction, et qu’on peut plutôt penser à un sac compartimenté, avec dans une poche quelque chose qui nous terrorise, et dans une autre poche quelque chose qui nous remplit de joie et d’enthousiasme. Contrairement à 2021 lorsque pour la majeure partie du temps, Jupiter tenait compagnie à Saturne en Verseau, en 2022, chaque planète fait son propre chemin durant presqu’une moitié de l’année, jusqu’à l’entrée de Jupiter en Bélier qui initie un sextile par signe. Lorsque Jupiter se trouve en Poissons, il n’y a pas de contact avec Saturne : les difficultés que reflète cette dernière n’interviennent pas avec l’abondance jupitérienne, mais Jupiter n’aide pas avec les difficultés saturniennes. C’est à double tranchant, et polarisant.

Avant son entrée en Poissons le 5 avril, Vénus est assiégée, coincée entre Mars et Saturne en Verseau, et c’est le cas dans le thème de l’entrée en Bélier du Soleil pour 2022, le 20 mars. Cet aspect indique une forte pression, une difficulté à amener l’harmonie.

entrée en Bélier 2022

La conjonction de Jupiter et Neptune a été associée aux épidémies par George J. McCormack ; Gryphon souligne que l’ampleur potentielle n’est pas comparable à Saturne-Uranus, mais que l’on pourrait voir une augmentation de cas à ce moment-là. Au niveau socio-politique, Gryphon souligne que Jupiter en conjonction à Neptune est fortement associée à des désirs et mouvements humanistes et humanitaires. Elle fait aussi remarquer que cette conjonction aura lieu sur le Milieu du Ciel du thème du marché boursier new-yorkais. C’est la première fois que Neptune conjoint ce MC depuis 1861, année qui a marqué le début de la guerre de Sécession aux USA, et d’une panique du marché boursier. Selon Gryphon, cet aspect rare pourrait donc annoncer des changements majeurs en ce qui concerne les marchés financiers.

Durant Q2, Jupiter sextile Pluton, ce qui peut être considéré comme de grandes opportunités pour des trasnformations majeures, semant les graines pour des enjeux qui verront le jour à proprement parler d’ici quelques années.

Il y a plusieurs éclipses durant Q2, et celle du 30 avril est particulièrement notable : éclipse Solaire à 10°28′ Taureau, en conjonction à Uranus à 14° et en sextile serré et appliquant à Mars à 11° Poissons. Cette éclipse est dépositée par Vénus en Poissons qui sera en conjonction partile à Jupiter à 27° : Vénus est donc non seulement exaltée par signe, mais aussi sur son degré d’exaltation, et conjointe à son dépositaire ! Gryphon voit cette éclipse comme une immense opportunité de croissance, de paix et de coordination.

L’éclipse Lunaire du 16 mai à 25°25′ Scorpion est moins dramatique. La Lune en Scorpion dépend de Mars, toujours en Poissons, en conjonction serrée et appliquante à Neptune. L’éclipse a aussi lieu en carré proche mais séparant à Saturne en Verseau, et en sextile appliquant à Pluton en Capricorne.

Entre ces deux éclipses, le 11 mai, Jupiter entre en Bélier. Gryphon décrit cela comme une approche bien plus énergique et intense de la bienfaisance et de l’amélioration que lorsque Jupiter transite en Poissons.

Enfin, Saturne stationne rétrograde le 4 juin et le restera jusqu’au début de Q4, labourant les degrés entre 25°15′ et 18°35′ Verseau.

Quartier 3 : juillet, août, septembre

Nina Gryphon surnomme ce quartier « Quiet « , « Calme », en comparaison à Q2.

Jupiter stationne rétrograde à 8°43′ Bélier le 28 juillet. Les démonstrations d’enthousiasme, de sympathie, les intiatives généreuses déployées lors de Q2 sont maintenant repensées et revisitées.

Dans le thème de l’entrée du Soleil en Cancer, la Lune en Bélier conjoint Jupiter et sextile Mercure. Mars se trouve en domicile en Bélier III au même moment, et Chiron en Bélier II. Gryphon qualifie cette entrée d’énergique et optimiste, meilleure que ce que l’on a pu voir depuis plusieurs années. Pour Paris, France, l’Ascendant est encore une fois en Vierge, comme pour l’entrée en Bélier, ce qui place le Soleil en maison 11 et la Lune en maison 8.

entrée en Cancer 2022

Durant Q3, Saturne et Uranus se rapproche à nouveau d’un carré, qui ne se parfait pas mais reste dans une orbe proche jusqu’à décembre, autrement dit pour toute la deuxième partie de 2022. Cela pourrait faire particulièrement écho à 2021 du fait de cet aspect majeur qui en était le fil rouge. En 2022, le carré sera le plus rapproché durant octobre et novembre. Gryphon associe cela à une nouvelle hausse des cas dans le cadre de la pandémie, et/ou à des frasques géopolitiques, avec notamment des limites sociales et politiques mises à l’épreuve.

Quartier 4 : octobre, novembre, décembre

Nina Gryphon appelle le dernier quartier de l’année : « Cautious positivity and firm pushback » ; « Positivité prudente et ferme résistance (ou recul) ».

Q4 est marqué par un transit qui se poursuivra en 2023 : la rétrograde de Mars en Gémeaux. Mars entre en Gémeaux en août, et stationne rétrograde le 30 octobre. Mars rétrograde peut, selon Gryphon, amener un sentiment de libération, d’affranchissement des groupes, des influences sociales précédemment agressives, disruptives ou violentes. Quelques jours avant, le 23 octobre, Saturne stationne directe en Verseau, ce que Gryphon voit comme l’opportunité de répondre avec fermeté à l’intimidation, le bullying ou des conduites envahissantes. Les mouvements ou personnes qui ont été très martiales pourraient se voir trébucher à cette période, et buter sur des limites.

Pour l’entrée du Soleil en Balance, la Lune se trouve en Lion III, en opposition séparante à Saturne Rx en Verseau. Gryphon voit cela comme un désir de conquête, de rouler des mécaniques, une certaine fierté qui peut parfois être associée à du nationalisme, et qui opposée et recadrée par Saturne. Dans ce thème, Mercure Rx conjoint le Soleil et les deux appliquent une opposition à Jupiter Rx en Bélier. Gryphon avance que cela dénote du mouvement autour d’enjeux légaux, judiciaires, ainsi que des grandes entreprises et l’éducation, qui sont des thèmes liés à Mercure et Jupiter. Je me demande si la communication autour d’enjeux religieux ne pourrait pas être présente également.

Gryphon fait aussi remarque que la tension Saturne-Uranus peut générer de la peur, et qu’il peut y avoir une tendance à chercher où placer cette peur, où la focaliser, ainsi qu’une recherche de sécurité, de choses prévisibles, et non de disruption.

entrée en Balance 2022

Les deux éclipses de Q4 sont fortement influencées par Vénus, ce que Gryphon voit comme une opportunité de cohésion par le compromis.

La première est une éclipse Solaire partielle en Scorpion II fin octobre, qui présente des parans de la Lune et de Vénus à l’étoile fixe Al Rescha, et semble aller dans le sens des propos de Gryphon : Bernadette Brady décrit ces parans comme indiquant une période de diversité de personnes et d’idées, et durant laquelle un problème relationnel est enfin compris. L’étoile fixe Mirach conjoint le Nadir, ce qui semble aussi souligner l’importance du relationnel pour cette éclipse, une emphase sur la réceptivité à autrui. Cette éclipse sera visible pour une grande partie de l’Europe.

La deuxième éclipse de la saison a lieu début novembre en Taureau II. Comme pour la première éclipse, l’étoile de lever héliaque est Spica, mais pour celle-ci l’étoile de coucher héliaque est Hamal et non Alpheratz, apportant une dimension plus déterminée et potentiellement guerrière. Cette éclipse ne sera pas visible pour l’immense majorité de l’Europe. La Lune est en paran à Alcyone à son lever, une étoile de la constellation du Taureau, ce qui selon Brady évoque des perspectives sur les côtés les plus sombres de la vie, le meilleur et le pire, et des mal-nommés « crime passionnels ».

Gryphon conclut en soulignant que c’est une année fascinante et dynamique qui s’annonce, généralement plus positive et optimiste que ce que l’on a pu voir en 2020 et 2021, avec une sorte de bande-annonce de configurations que l’on vivra davantage à la fin de la décennie et qui seront si importantes.


Le Soleil

Le Soleil démarre 2021 chez Saturne, comme d’habitude, en trigone séparant à Uranus, et en coprésence à Vénus rétrograde et Pluton. Bien qu’il n’y ait guère d’amitié entre Saturne et le Soleil, Capricorne n’est pas le signe où le Soleil est le plus en difficulté. Un signe cardinal, le Soleil peut y faire preuve de dynamisme, et le trigone d’Uranus va bien dans ce sens, énergisant et stimulant.

La conjonction partile du Soleil et de Pluton a lieu le 16 janvier, peu avant la Pleine Lune en Cancer. L’union de ces deux planètes dénote des révélations, la lumière faite sur des tabous, un travail de l’ombre puissant, une restructuration transformatrice de l’ego et de l’individualité, mais aussi des scandales concernant les personnes au pouvoir (chef·fes d’État, familles royales…), des dynamiques d’ambition impitoyables, des tendances nihilistes, des responsabilités intenses et pesantes.

visuel des conjonctions au Soleil en 2022, réalisé avec Astro-Seek
Conjonctions au Soleil en 2022

Le 20 janvier, le Soleil entre en Verseau, le signe de son exil, où il rejoint Mercure et Saturne. Dans ce signe d’air saturnien, le Soleil peine à exprimer ses vertus spontanées de rayonnement personnel, d’autorité centralisée, de confiance, de légitimité. Le Soleil conjoint Saturne le 4 février. Le 15 février, le Soleil se trouve aux coudes des Noeuds, à mi-chemin entre les saisons des éclipses.

Le 18 février, le Soleil entre en Poissons, où il rejoint Jupiter et Neptune. La présence du Soleil, avatar du divin, avec deux planètes qui sont également très orientées spiritualité et religion, pourrait exacerber ces thèmes. Le 13 mars a lieu la conjonction avec Neptune.

Le 20 mars, le Soleil entre dans le signe de son exaltation, Bélier. À l’exception du carré à Pluton en Capricorne, le Soleil s’y trouve inaffligé, d’autant plus triomphant. C’est probablement le moment le plus puissant d’un point de vue technique pour le Soleil, car son trajet en Lion ne sera pas si tranquille du fait de l’opposition à Saturne.

Le 20 avril, l’entrée du Soleil en Taureau vient surligner à nouveau le carré Saturne-Uranus avec les éclipses sur l’axe Taureau-Scorpion. En Gémeaux, à partir du 21 mai, le trajet du Soleil est plus agréable ; il bénéficie d’un trigone de Saturne, et d’un sextile de Jupiter-Mars en Bélier. Seul le carré supérieur de Neptune en dernier décan peut donner du fil à retordre. En Cancer, le Soleil est bonifié par un carré supérieur de Jupiter, et le carré par signe de Mars en Bélier ne dure pas plus de la moitié de son trajet en Cancer. En dernier décan, le Soleil conjoint Mercure et forme une opposition à Pluton en Capricorne et un trigone à Neptune en Poissons, remuant à nouveau des thèmes autour du pouvoir, de la gestion des illusions, de l’embellissement des mensonges.

Le 22 juillet, le Soleil entre dans son domicile, Lion. Ce séjour serait d’ordinaire agréable et valorisant pour le Soleil, mais l’opposition à Saturne lui enlève de sa superbe et ôte toute possibilité d’élection talismanique Solaire dans ce signe (il faudra se contenter du Soleil exalté plus tôt dans l’année !). Le soutien de Jupiter en Bélier par trigone supérieur est toutefois une mitigation de certaines des difficultés représentées ici par Saturne et par le carré supérieur de Mars, Uranus et Rahu.

Ce carré supérieur de Mars se poursuit lors de l’entrée du Soleil en Vierge le 23 août, car Mars entre en Gémeaux dans les mêmes eaux. En Vierge II, le carré est séparant et le Soleil forme un trigone à Uranus dynamisant. En dernier décan cependant, l’opposition à Neptune coupe l’herbe sous le pied en créant de la confusion ; lui succède un trigone à Pluton, un aspect harmonieux qui se prête à une exploration des tabous, à une auto-examination rigoureuse, ou à des manoeuvres de pouvoir.

Le 23 septembre, le Soleil entre en Balance, le signe de sa chute. S’ensuit une opposition à Jupiter en Bélier surlignée par une Nouvelle Lune. Le 29, le Soleil est rejoint par sa dépositaire Vénus, pour la quasi-totalité du reste de son séjour en Balance. Sa course dans ce signe se fait aussi en trigone à Mars et à Saturne, ce qui la rend considérablement moins difficile. Le trajet dans le dernier décan présente tout de même la tension du carré à Pluton.

Le 23 octobre, le Soleil entre en Scorpion : là encore, une activation du carré Saturne-Uranus avec les éclipses, et là aussi, la quasi-totalité du trajet en coprésence à Vénus qui, bien qu’exilée, permet d’arrondir les angles en tant que bénéfique maîtresse de triplicité.

Le 22 novembre, le Soleil entre en Sagittaire, où il est maître de triplicité et déposité par son co-équipier diurne Jupiter, qui se trouve à ce moment-là en domicile en Poissons. L’opposition à Mars en Gémeaux, qui se parfait le 8 décembre, rend toutefois ce trajet plus difficile qu’il ne le serait autrement. Le 12 décembre, le Soleil sextile Saturne en Verseau, et juste après le 14 décembre, carré Neptune. Le 22 décembre, le Soleil entre en Capricorne et se trouve immédiatement en carré supérieur à Jupiter en Bélier.

Mercure

visuel des rétrogrades de Mercure en 2022

Chaque année, Mercure rétrograde 3 fois, dans la même triplicité (= le même élément ; feu, air, terre, eau). En 2022 cela ne se fait pas dans trois signes distincts, mais chaque fois à cheval entre deux signes, mêlant donc deux éléments (air et terre) et non une seule triplicité élémentaire. Voici les dates des rétrogrades de 2022 :

  • 14 janvier au 4 février, Verseau-Capricorne
  • 10 mai au 3 juin, Gémeaux-Taureau
  • 10 septembre au 2 octobre, Balance-Vierge

Une autre particularité des cycles mercuriens de 2022 est que Mercure amorce une quatrième rétrograde à la toute fin de l’année, le 29 décembre.

Un des éléments qui m’a sauté aux yeux en étudiant les transits de Mercure en 2022 est la station directe début février à 24° Capricorne, et la station rétrograde de fin décembre sur le même degré. Cela m’évoque un « coming full circle« , une boucle. Il peut être intéressant à titre personnel de regarder si vous avez des placements autour de ce degré, ou autour de 24° d’un autre signe cardinal (Cancer, Balance, Bélier) car ce sera une configuration en aspect dur, ou autour de 24° Vierge ou Taureau qui seront en trigone.

Cette année, les rétrogrades de Mercure exacerbent d’autres transits, avec des stations en aspect serré à d’autres planètes. On peut donc présumer qu’il ne s’agira pas seulement d’évènements typiques de Mercure rétrograde, mais que cela surlignera d’autres évènements majeurs, que ce soit indivudellement ou collectivement.

Vénus

Vénus commence l’année 2022 rétrograde en Capricorne, et stationne directe fin janvier. Pour le restant de l’année 2022, elle sera en course directe.

Vénus passe le premier quartier de l’année en forme plus que moyenne : rétrograde, avec Pluton, chez Saturne, assiégée par Mars et Saturne, en conjonction proche à Mars… Elle en voit de toutes les couleurs. Ce ne sont pas nécessairement des moments horribles pour autant, et l’union de Vénus et Saturne, de Vénus et Pluton ou de Vénus et Mars peuvent avoir leurs bons côtés, mais ce ne sont pas des moments glorieux et faciles pour Vénus.

Ce que cette Vénus représente (l’affection, l’amour, l’unification, l’harmonie, l’embellissement, l’équilibre, l’équité, les arts, le decorum) traverse une série d’épreuves. Avec Saturne, il y a un côté limitant et frustrant pour Vénus, et saper son appréciation de la détente, de l’humour, de la sociabilité. Avec Pluton, il y a un phénomène d’exacerbation, des enjeux de pouvoir, parfois lugubres, tabous, difficiles. Avec Mars, Vénus a des difficultés à mettre en place quelque chose de durable, et ce qui est entrepris peut connaître une fin précoce, ou des cahots ; dans le cadre relationnel par exemple, cela peut être des relations « on and off », avec de multiples séparations et retrouvailles.

Dans leurs aspects plus productifs, Vénus-Saturne a une sobriété certaine, il y a un accent sur l’union durable et sérieuse ; on prend à coeur ce que l’on promet, les voeux sont solennels et ne doivent pas être pris à la légère, on considère des enjeux de loyauté, de sécurité et de stabilité. Vénus-Pluton ose faire éclater les secrets à la surface, ce qui peut être nécessaire voire indispensable ; et tout ce qui est beau n’est pas respectable, tout ce qui est précieux n’est pas acceptable aux yeux de tou·tes, ou agréable en tout temps. Parfois, sauvegarder ce qui a de la valeur (Vénus) nécessite de regarder en face des tiraillements violents et habituellement souterrains, cachés (Pluton). Quant à Vénus-Mars, cette combinaison se prête à une franchise qui peut être bienvenue et rafraîchissante, ainsi qu’à un érotisme vif sans honte.

photo par Dwam

Quand Vénus arrive enfin en Poissons, le signe de son exaltation, le 5 avril, c’est un gain en dignité considérable et Vénus est plus à l’aise qu’elle ne l’a été depuis de longs mois. L’astrologue Leisa Schaim compare cela au fait de se plonger dans un bain chaud après de nombreuses tribulations !

Une planète exaltée dépend de son hôte pour garantir sa stabilité. Ici, Jupiter accompagne Vénus en Poissons, ce qui est donc le meilleur scénario possible pour que Vénus soit soutenue et portée aux nues. En Poissons, il y a une attention portée aux sagesses profondes et holistiques, à la cohésion générale et notamment émotionnelle, il y a un fort lien à la dévotion au divin aussi avec Jupiter ; Vénus et Jupiter s’accordent bien sur cette idée de dévotion, de sagesse, de s’élever au-dessus des mesquineries pour mettre tout le monde d’accord, il y a au mieux une bonhomie, une générosité, une empathie énorme dans ce signe. Cela signifie pas forcément que Vénus en Poissons est toujours un jour à la plage pour tout le monde ; je vois souvent ce placement chez des personnes très sensibles pour qui cela n’est pas toujours simple à vivre ! L’hyperempathie peut être lourde à porter. Être connecté·e à ce qui se passe autour de manière automatique, intuitive et profonde aide évidemment pour la fonction vénusienne d’unification, de relation. Mais ça ne signifie pas qu’aucun problème amoureux ou relationnel ne peut se présenter.

Lil Nas X dans Montero

Après son passage en Poissons en compagnie de Jupiter et Neptune, Vénus entre en Bélier le 2 mai. Chez Mars, Vénus se fait plus guerrière ; cela m’évoque la Reine de Coupes (Vénus en Poissons) vs la Reine de Bâtons (Vénus en Bélier). Vénus en Bélier ne s’excuse pas de prendre de la place et de poursuivre ses désirs. Lors du dernier transit de Vénus en Bélier, Lil Nas X nous a livré la merveille Montero (Call Me By Your Name), excellent exemple d’une création artistique (Vénus) qui fait la part belle à l’audace flamboyante (Mars). Durant son séjour en Bélier en 2022, Vénus sera soutenue par un trigone de Saturne qui se parfait en dernier décan, et rejointe sur la fin par Jupiter puis Mars, entrées qui sont soulignées par le passage de la Lune et qui devraient être d’autant plus notables. Son passage en dernier décan la place également en carré à Pluton, et ce sera le premier aspect dur de Vénus à Pluton depuis leur danse en Capricorne lorsqu’elle était rétrograde fin 2021 début 2022.

Le 28 mai, Vénus fait son entrée dans son domicile nocturne, Taureau, où elle est non seulement maîtresse du signe mais aussi maîtresse de triplicité. Vénus y conjoint Uranus en deuxième décan le 11 juin, et ce transit est souligné par une opposition à la Lune en Scorpion, qui sera à ce moment-là croissante et bien visible en France métropolitaine (pour peu que le ciel soit dégagé !). Le 15, Vénus conjoint Rahu et se rapproche de plus en plus du carré à Saturne, qui se parfait le 18 juin à 25°06′. Enfin, le 21, elle trigone Pluton à 28°.

Vénus entre en Gémeaux le 23 juin, y rejoignant son dépositaire Mercure. Elle se trouve alors en sextile à Jupiter, exact le 29 juin à 7°19′. En Gémeaux, Vénus bénéficie aussi d’un trigone à Saturne, qui se parfait le 13 juillet à 24°07. Pendant son transit en Cancer, Vénus sera aussi soutenue par Neptune (trigone), Jupiter (carré supérieur bonifiant) et Mars (sextile).

En revanche, en Lion, où Vénus entre le 11 août, elle fait face à davantage d’adversité : carré supérieur de Mars dans le premier décan, opposition à Saturne tout du long. Tout du moins, elle a le soutien de son hôte le Soleil et ne subit pas de combustion, et le soutien puissant de Jupiter en Bélier, par trigone supérieur. Vénus en Lion est très entière, flamboyante à l’instar de Vénus en Bélier, avec un côté très loyal par ailleurs.

Le 5 septembre, Vénus entre en Vierge, le signe de sa chute, où elle est maltraitée par un carré supérieur de Mars, et commence à se coucher sous les rayons du Soleil. Le 29, elle fait son entrée dans son domicile diurne, Balance, en combustion mais à présent dans son chariot, et quasi-immédiatement en opposition à Jupiter en Bélier. Le 10 octobre, elle oppose également Chiron Rx en Bélier. Une particularité notable de ce transit de Vénus en Balance est qu’elle y a le soutien fort par trigone de Saturne et de Mars. Elle est aussi, durant le trajet en dernier décan, en conjonction très proche au Soleil pendant plusieurs jours d’affilée, et la conjonction se parfait enfin après un long teasing, le 22 octobre à 29°26′.

Winona Ryder, Vénus en Scorpion natale

Durant tout son trajet en Scorpion, Vénus est sous les rayons en plus de séjourner dans son exil. Sa maîtrise par triplicité est une mitigation de ces conditions difficiles, mais le carré à Saturne et l’opposition à Uranus rendent tout de même ce séjour assez laborieux pour Vénus, et Mercure la talonne. À partir du 28 octobre, lorsque Jupiter rétrograde en Poissons, elle a tout de même son soutien en trigone par signe.

Le 16 novembre, Vénus entre justement dans le domicile diurne de Jupiter : Sagittaire. Elle y est toujours très proche de Mercure, et cela la place en opposition à Mars rétrograde en Gémeaux. Toujours sous les rayons, elle n’en émerge qu’en dernier décan, avant d’entrer en Capricorne le 10 décembre, toujours en compagnie rapprochée de Mercure. L’année 2022 se clôt sur une conjonction appliquante de Vénus et Pluton exacerbée par Mercure, en écho à la fin d’année 2021.

Mars

Du 24 janvier au 6 mars, Mars séjourne dans le signe de son exaltation, Capricorne. C’est un moment important pour Mars à plusieurs égards : c’est le signe où la planète fonctionne le mieux, et pour ce transit spécifique, Mars n’est pas affligé par un aspect dur à Saturne, ni à Uranus ou Neptune. Après plusieurs mois de carrés et oppositions à ces dernières, y compris dans son domicile nocturne Scorpion, Mars arrive donc dans un terrain moins conflictuel. Toutefois, la coprésence à Pluton peut avoir une certaine lourdeur. Vénus séjourne également en Capricorne, et c’est le début d’une longue coprésence entre Vénus et Mars.

Le 5 avril, Mars conjoint Saturne à 22°24 Verseau. C’est un moment de tension majeure, dans lequel Saturne mène la danse entre ces deux-là. La présence de Mars en Verseau vient surligner et réactiver le carré Saturne-Uranus.

Le 15 avril, Mars entre en Poissons. D’un signe saturnien, Mars se trouve alors chez Jupiter, ce qui est un changement de ton considérable ; de plus, Mars cohabite à nouveau avec Vénus, mais celle-ci est maintenant exaltée. Au moment de l’entrée de Mars, Jupiter est toujours en conjonction au degré à Neptune, ce qui parachève l’atmosphère rêveuse, douce et floue en Poissons. Ce n’est pas la tasse de thé de Mars, qui aurait besoin d’un cadre clair pour canaliser sa force et son désir d’action. Toutefois, sa présence peut permettre de secouer les choses pour ce qui est représenté par le signe de Poissons dans un thème donné, et peut-être s’assurer que les grandes visions rêveuses ne restent pas seulement des visions, et se traduisent en actes concrets. Ici, Mars est en sextile à Uranus, ce qui se prête à des soudaines initiatives efficaces. La conjonction de Mars et Neptune a lieu le 18 mai. La capacité de Mars à agir se trouve dissoute, ce n’est pas un aspect agréable, mais plutôt un marqueur de confusion, de fatigue, d’éparpillement.

Mars entre en Bélier le 25 mai, y rejoignant Vénus, la Lune et Jupiter. Dans son domicile diurne, Mars est rapide, tout feu tout flamme. Ici avec Jupiter, il est d’autant plus activé, exacerbé, même si Jupiter a des objectifs différents, et tente d’affirmer, d’encourager et d’améliorer, tandis que Mars pourrait se contenter de voir tout brûler. Le 29 mai, Mars conjoint Jupiter à 3°20′ Bélier. Le 15 juin, Mars conjoint Chiron à 15°56′ Bélier. Le 2 juillet, Mars en Bélier carré Pluton en Capricorne à 27°47′.

Uranus et le NN, par Diana Rose Harper

Le 5 juillet, Mars entre en Taureau, un de ses signes d’exil. En Taureau, Mars active à nouveau le carré Saturne-Uranus et souligne l’axe sur lequel se produisent les éclipses. Le 1er août, Mars conjoint le Noeud Nord puis le 2, Uranus. Cette triple conjonction est particulièrement notable. Uranus est boosté par Rahu, et Mars ne va pas apaiser cette dynamique, loin de là ; le rôle d’accélération et de disruption de Mars et d’Uranus sont assez similaires, ensemble ce sont des enfants terribles qui s’encouragent mutuellement.

Enfin, Mars entre en Gémeaux le 20 août, et ce pour le restant de 2022. En effet, un transit majeur pour Mars cette année est l’amorce de sa rétrograde dans ce signe, qui commence le 30 octobre et qui ne prendra fin que le 12 janvier 2023. En Gémeaux, Mars dépend de Mercure, une planète rapide, ce qui requiert donc de Mars une certaine versatilité, et peut lui conférer une volatilité un peu difficile. Mars n’est pas particulièrement à l’aise dans les signes d’air en général, car ses qualités requièrent d’être plus ancrées pour donner le meilleur d’elle-même ; en témoigne son exaltation en Capricorne, signe de terre. En Gémeaux, Mars peut donc avoir un côté éparpillé, touche-à-tout. Cela se prête bien au multitasking, mais peut être un défi si l’on essaye de se concentrer sur une seule tâche au long terme.

Jupiter

En 2022, Jupiter partage son temps entre son domicile nocturne, Poissons, et Bélier. Jupiter rétrograde du 28 juillet au 24 novembre.

Jupiter se couche sous les rayons le 20 février et en émerge le 18 mars. Le cazimi a lieu à 14°58′ Poissons le 5 mars. Jupiter est dans son chariot en Poissons, et le fait d’être sous les rayons ne l’afflige pas comme si cela prenait place dans un autre signe où Jupiter n’a aucune autorité. Cependant, la conjonction au Soleil est un moment-clé du signe de Jupiter, un renouveau purificateur dans la fournaise Solaire, un reset.

Lors de son émergence comme étoile du matin, Jupiter applique une conjonction à Neptune, Mercure sur ses talons. En sextile par signe à Uranus et à Pluton, avec aucun bâton dans les roues de la part de Mars ou Saturne qui se trouvent en Verseau, Jupiter est particulièrement triomphant. Le 5 avril, Vénus rejoint Poissons, juste avant la conjonction de Jupiter et Neptune qui se parfait à la minute le 12 avril.

L’union de Jupiter et Neptune évoque un grand idéalisme, une vision, l’optimisme selon lequel les rêves deviendront réalité, une imagination riche et créative, des expériences d’extase océanique, une vision de l’existence spiritualisée. Dans ses aspects moins constructifs, cette conjonction peut tendre au déni, à voir tout à travers des lunettes roses, des mirages de prospérité, et des excès cérémoniels, religieux ou spirituels. Je pense par exemple à ce que l’on appelle « évangile de la prospérité », l’injonction matérialiste de certaines figures du christianisme évangélique qui pousse les paroissien·nes à faire des dons énormes à leur église, prétextant que cela est pour servir Dieu, pour « la bonne cause », pour l’élévation spirituelle… même si cela sert souvent à payer une maison ou une voiture au pasteur qui fait ces injonctions. Jupiter-Neptune est aussi associée à la fin de conflits, à l’apaisement, comme le soulignent Austin Coppock et Leisa Schaim ; la fin de la Seconde Guerre Mondiale, de la guere de Crimée. Bien sûr, la fin d’une guerre ne signifie pas que tout est réparé, soigné, reconstruit, mais c’est un bon premier pas.

Le 11 mai, Jupiter entre en Bélier, et y est rejoint rapidement par Mars. Austin Coppock fait remarquer que cette conjonction dans ce signe, au contraire, indique un moment adéquat à une déclaration de guerre (ce qui ne signifie pas, bien évidemment, que Coppock ou moi sommes en faveur d’une guerre quelle qu’elle soit, ce sont des considérations électives). Pour référence, Oussama Ben Laden a été tué par les forces spéciales américaines lors de la dernière conjonction Mars-Jupiter-Lune en Bélier, en mai 2011. Leisa Schaim note que le slogan « Just Do It » de Nike est un bon résumé de la vibe de Jupiter en Bélier. Chris Brennan évoque aussi l’expression « shooting from the hip » pour cette conjonction Mars-Jupiter, que l’on pourrait traduire par « partir au quart de tour », ou « foncer tête baissée ».

Jupiter ne séjourne que dans le premier décan de Bélier en 2022, stationnant rétrograde le 28 juillet à 8°43′ Bélier. Son retour en Poissons commence le 28 octobre. Le 20 décembre, Jupiter rentre à nouveau en Bélier. Du 28 octobre au 20 décembre, il y a donc un retour à ce qui a été remué en mai-juillet 2021 et au début de l’année 2022 avec Jupiter en Poissons. Cette dernière fenêtre dans ce signe permet de clôre ce qui a besoin de l’être, de mettre les dernières touches d’optimisation et d’optimisme dans le domicile nocturne de Jupiter, avant de le quitter pour 12 années.

Saturne

Saturne poursuit sa course lente en Verseau amorcée en 2020. Cette année 2022, il n’y aura pas de carré partile à Uranus, mais la tension reste présente par signe : ce transit demeure un fil rouge de l’année, d’autant que les éclipses se produisent sur l’axe Taureau-Scorpion, en coprésence ou opposition à Uranus en Taureau. Saturne représente la tentative d’établir un certain ordre, tandis qu’Uranus représente la défiance de cet ordre.

Chronos, dieu saturnien

Cette tension Saturne-Uranus sera notamment soulignée lorsque Mars se mêle à la bataille : lors de son transit en Verseau, qui dure du 6 mars au 15 avril et qui trouve son climax avec la conjonction à Saturne le 5 avril, et lors de son transit en Taureau, du 5 juillet au 20 août, avec le climax les 1er-2 août lors de la conjonction à Uranus et à Rahu.

Début janvier, Saturne est en sextile séparant avec Mars en Sagittaire et avec Chiron en Bélier. Le carré Saturne-Uranus est séparant mais encore très serré, cependant il n’est pas surligné par un aspect dur avec Mars comme c’était le cas cet automne, il y a donc moins de tension. Le 4 janvier, la Lune vient conjoindre Saturne, ce qui pourrait souligner des ressentis en lien avec le carré avec Uranus, notamment au niveau de l’opinion publique. Le 11, lorsque la Lune rejoint Uranus, c’est Mercure qui accompagne Saturne, et il y a là aussi une exacerbation du carré, surtout lorsque Mercure stationne rétrograde en carré à Uranus.

Comme mentionné dans le paragraphe sur Q1, une des particularités de ce début d’année pour Saturne est son passage sous les rayons (dans son chariot puisqu’en domicile) et sa conjonction partile avec le Soleil le 4 février.

Le 2 mars, Mercure conjoint Saturne à 18°59′ Verseau. Saturne accueille ensuite Mars et Vénus dans son domicile diurne à partir du 6 mars jusqu’au 15 avril. Saturne se trouve aux coudes des Noeuds Lunaires (en carré) à partir du 15, carré souligné par la conjonction de la Lune à Ketu le 18 avril, puis le 24 lorsque la Lune conjoint Saturne et Mercure conjoint Rahu.

Le 16 mai a lieu une éclipse Lunaire en Scorpion en conjonction à Uranus et en carré très serré à Saturne. Comme mentionné plus haut, Saturne stationne rétrograde le 4 juin et le restera jusqu’au 23 octobre, sur les degrés entre 25°15′ et 18°35′ Verseau. Avec l’entrée de Mars en Taureau et les oppositions aux transits en Lion, les mois de juillet et août ne sont pas tendres pour Saturne. Fin août, même si Mars est enfin entré en Gémeaux, le T-carré proche de Saturne avec Vénus et Uranus-Rahu pourrait être un moment particulièrement sensible.

Dès le 1er octobre et jusqu’au 13, le carré Saturne-Uranus est exact au degré mais pas à la minute, l’aspect ne se parfait jamais tout à fait mais la tension est bien là, et activée par la Lune à deux reprises. Saturne bénéficie toutefois à ce moment du soutien de Vénus et du Soleil en Balance par trigone.


Présenter un récapitulatif des transits d’une année entière sans que ce soit interminable est un réel défi. J’ai donc fait le choix de me concentrer sur les aspects durs (conjonctions, carrés, oppositions), et d’omettre les astéroïdes déesses : sont présentés les transits des planètes du septénaire (à l’exception des aspects Lunaires qui seraient bien trop nombreux), d’Uranus, Neptune et Pluton, ainsi que les Nouvelles Lunes et Pleines Lunes. Je détaillerai davantage dans les articles mensuels au fur et à mesure de l’année.

Janvier

  • Nouvelle Lune en Capricorne II
  • Mercure rétrograde en Verseau puis Capricorne
  • Pleine Lune en Cancer III
  • Uranus stationne directe en Taureau
  • Le Soleil entre en Verseau
  • Mars entre en Capricorne
  • Vénus stationne directe en Capricorne

Février

  • Nouvelle Lune en Verseau II
  • Mercure stationne directe en Capricorne
  • Le Soleil conjoint Saturne en Verseau
  • Mercure conjoint Pluton en Capricorne
  • Mercure entre en Verseau
  • Vénus conjoint Mars en Capricorne
  • Pleine Lune en Lion III
  • Le Soleil entre en Poissons

Mars

  • Nouvelle Lune en Poissons II
  • Mars puis Vénus conjoignent Pluton en Capricorne
  • Mars et Vénus entrent en Verseau, en conjonction
  • Mercure entre en Poissons
  • Le Soleil conjoint Neptune en Poissons
  • Pleine Lune en Vierge III
  • Mercure conjoint Jupiter en Poissons
  • Vénus puis Mars Verseau carré Uranus en Taureau
  • Mercure conjoint Neptune en Poissons
  • Vénus conjoint Saturne en Verseau
  • Le Soleil entre en Bélier
  • Mercure entre en Bélier

Avril

  • Nouvelle Lune en Bélier II
  • Mercure conjoint le Soleil en Bélier
  • Mars conjoint Saturne en Verseau
  • Vénus entre en Poissons
  • Mercure carré Pluton en Capricorne
  • Mercure entre en Taureau
  • Jupiter conjoint Neptune en Poissons
  • Mars entre en Poissons
  • Pleine Lune en Balance III
  • Mercure conjoint Uranus en Taureau
  • Le Soleil carré Pluton en Capricorne
  • Le Soleil entre en Taureau
  • Mercure conjoint Rahu en Taureau
  • Mercure carré Saturne en Verseau
  • Vénus conjoint Neptune en Poissons
  • Pluton stationne rétrograde
  • Mercure entre en Gémeaux
  • Éclipse Solaire partielle en Taureau II
  • Vénus conjoint Jupiter en Poissons

Mai

  • Vénus entre en Bélier
  • Le Soleil conjoint Uranus en Taureau
  • Mercure stationne rétrograde en Gémeaux
  • Jupiter entre en Bélier
  • Le Soleil conjoint Rahu en Taureau
  • Le Soleil carré Saturne en Verseau
  • Éclipse Lunaire totale en Scorpion III
  • Mars conjoint Neptune en Poissons
  • Le Soleil entre en Gémeaux
  • Le Soleil conjoint Mercure Rx en Gémeaux
  • Vénus en Bélier carré Pluton Rx en Capricorne
  • Mars entre en Bélier
  • Vénus entre en Taureau
  • Nouvelle Lune en Gémeaux I

Juin

  • Mercure stationne directe en Taureau
  • Saturne stationne rétrograde en Verseau
  • Vénus conjoint Uranus en Taureau
  • Mercure entre en Gémeaux
  • Pleine Lune en Sagittaire III
  • Vénus conjoint Rahu en Taureau
  • Le Soleil carré Neptune en Poissons
  • Vénus carré Saturne en Verseau
  • Le Soleil entre en Cancer
  • Vénus entre en Gémeaux
  • Neptune stationne rétrograde en Poissons
  • Nouvelle Lune en Cancer I

Juillet

  • Mars en Bélier carré Pluton Rx en Capricorne
  • Mercure en Gémeaux carré Neptune Rx en Poissons
  • Mars entre en Taureau
  • Mercure entre en Cancer
  • Mercure en Cancer carré Jupiter en Bélier
  • Pleine Lune en Capricorne III
  • Vénus en Gémeaux carré Neptune Rx en Poissons
  • Mercure conjoint le Soleil en Cancer
  • Vénus entre en Cancer
  • Mercure puis le Soleil opposent Pluton Rx en Capricorne
  • Mercure entre en Lion
  • Le Soleil entre en Lion
  • Vénus en Cancer carré Jupiter en Bélier
  • Mercure en Lion carré Mars en Taureau
  • Nouvelle Lune en Lion I
  • Jupiter stationne rétrograde en Bélier
  • Mercure en Lion carré Uranus en Taureau
  • Mercure en Lion oppose Saturne Rx en Verseau
  • Uranus conjoint Rahu en Taureau

Août

  • Mars conjoint Rahu en Taureau
  • Mars conjoint Uranus en Taureau
  • Mercure entre en Vierge
  • Mars en Taureau carré Saturne Rx en Verseau
  • Vénus en Cancer oppose Pluton Rx en Capricorne
  • Le Soleil en Lion carré Uranus en Taureau
  • Vénus entre en Lion
  • Pleine Lune en Verseau II
  • Le Soleil en Lion oppose Saturne Rx en Verseau
  • Mars entre en Gémeaux
  • Mercure en Vierge oppose Neptune Rx en Poissons
  • Le Soleil entre en Vierge
  • Uranus stationne rétrograde en Taureau
  • Mercure entre en Balance
  • Le Soleil en Vierge carré Mars en Gémeaux
  • Nouvelle Lune en Vierge I
  • Vénus en Lion oppose Saturne Rx en Verseau

Septembre

  • Mercure en Balance oppose Jupiter Rx en Bélier
  • Vénus entre en Vierge
  • Mercure stationne rétrograde en Balance
  • Pleine Lune en Poissons II
  • Vénus en Vierge carré Mars en Gémeaux
  • Le Soleil en Vierge oppose Neptune Rx en Poissons
  • Mercure Rx en Balance oppose Jupiter Rx en Bélier
  • Le Soleil entre en Balance
  • Mercure Rx conjoint le Soleil en Balance
  • Mercure rétrograde en Vierge
  • Vénus en Vierge oppose Neptune Rx en Poissons
  • Nouvelle Lune en Balance I
  • Vénus conjoint Mercure Rx en Vierge
  • Le Soleil en Balance oppose Jupiter Rx en Bélier
  • Vénus entre en Balance

Octobre

  • Vénus en Balance oppose Jupiter Rx en Bélier
  • Mercure stationne directe en Vierge
  • Pluton stationne directe en Capricorne
  • Pleine Lune en Bélier II
  • Mercure entre en Balance
  • Mars en Gémeaux carré Neptune Rx en Poissons
  • Mercure en Balance oppose Jupiter Rx en Bélier
  • Le Soleil en Balance carré Pluton en Capricorne
  • Vénus en Balance oppose Pluton en Capricorne
  • Vénus conjoint le Soleil en Balance
  • Saturne stationne directe en Verseau
  • Vénus entre en Scorpion
  • Le Soleil entre en Scorpion
  • Éclipse Solaire partielle en Scorpion I
  • Mercure en Balance carré Pluton en Capricorne
  • Jupiter rétrograde en Poissons
  • Mercure entre en Scorpion
  • Mars stationne rétrograde en Gémeaux

Novembre

  • Vénus conjoint Ketu en Scorpion
  • Le Soleil conjoint Ketu en Scorpion
  • Vénus en Scorpion oppose Uranus Rx en Taureau
  • Mercure conjoint Ketu en Scorpion
  • Vénus en Scorpion carré Saturne en Verseau
  • Éclipse Lunaire totale en Taureau II
  • Mercure conjoint le Soleil en Scorpion
  • Mercure puis le Soleil en Scorpion opposent Uranus Rx en Taureau
  • Mercure puis le Soleil en Scorpion carré Saturne en Verseau
  • Vénus entre en Sagittaire
  • Mercure entre en Sagittaire
  • Mars rétrograde en Gémeaux carré Neptune Rx en Poissons
  • Mercure conjoint Vénus en Sagittaire
  • Le Soleil entre en Sagittaire
  • Nouvelle Lune en Sagittaire I
  • Jupiter stationne directe en Poissons
  • Mercure en Sagittaire oppose Mars Rx en Gémeaux

Décembre

  • Vénus en Sagittaire oppose Mars Rx en Gémeaux
  • Mercure en Sagittaire carré Neptune Rx en Poissons
  • Neptune stationne directe en Poissons
  • Vénus en Sagittaire carré Neptune en Poissons
  • Mercure en Sagittaire carré Jupiter en Poissons
  • Mercure entre en Capricorne
  • Pleine Lune en Gémeaux II
  • Le Soleil en Sagittaire oppose Mars Rx en Gémeaux
  • Vénus en Sagittaire carré Jupiter en Poissons
  • Vénus entre en Capricorne
  • Le Soleil en Sagittaire carré Neptune Rx en Poissons
  • Jupiter entre en Bélier
  • Le Soleil entre en Capricorne
  • Le Soleil en Capricorne carré Jupiter en Bélier
  • Nouvelle Lune en Capricorne I
  • Mercure stationne rétrograde en Capricorne
  • Vénus conjoint Mercure Rx en Capricorne

Si vous avez apprécié cet article, n’hésitez pas à le partager à d’autres enthousiastes de l’astrologie ! Je vous souhaite une année 2022 la plus intéressante possible. Je me tiens à disposition pour des consultations d’astrologie natale, les informations pour prendre rendez-vous sont ici : https://azurastrologue.fr/services/ Il est bien entendu possible d’étudier les transits et la manière dont ils interagissent avec votre thème natal en consultation ; je fais généralement cela en tandem avec des techniques d’activations temporelles pour activer l’analyse, notamment les profections et les progressions secondaires.

Sources et références :

Une réflexion sur “L’astrologie de 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s