photographie de la couverture de "Toute l'astrologie", de Hadès

Lecture : Toute l’astrologie, Hadès

Une amie a eu la gentillesse de me prêter son exemplaire de Toute l’astrologie de Hadès. Cet article a pour but de présenter un bref aperçu de cet ouvrage, avec mes impressions personnelles sur son contenu.

Un livre d’introduction

Toute l’astrologie semble avoir pour objectif ambitieux de présenter l’astrologie avec une vision d’ensemble. Le livre a été publié en 1977 ; c’est le dix-huitième qu’Hadès écrit au sujet de l’astrologie. Il se compose, après préface et introduction, de 13 chapitres. Le premier présente les notions de base de l’astrologie : le zodiaque, les maisons, les aspects, les dignités, avec quelques exemples. Les douze chapitres suivants sont une exploration détaillée de chaque signe du zodiaque. Chaque chapitre inclut différentes rubriques, consacrées à la vie sentimentale, à la technique, à la santé, aux partenaires et aux enfants, et Hadès clôt toujours par un exemple de thème natal.

Au début de chaque chapitre concernant un signe du zodiaque, Hadès inclut une citation ; certaines sont créditées à Bouddha, d’autres au Coran, une autre encore à Honoré de Balzac. Il inclut aussi dans ses analyses des références au Yi-King, et donne fréquemment des exemples contemporains pour décrire les qualités d’un signe. J’ai trouvé sa prose à la fois riche et claire, il n’embrouille pas par des tirades lyriques alambiquées, mais sa plume ne manque pas de nuance ni de poésie, tout en restant très concrète.

J’apprécie l’emphase sur l’importance de considérer la totalité du thème natal, et non le signe Solaire seulement. Ainsi, il écrit (p.20) : « Le Soleil dans un signe du Zodiaque n’est qu’un fragment de l’ensemble qu’on appelle une carte du ciel. Imaginez que je veuille juger de la maison que vous habitez d’après ses sols. Vous direz à juste raison qu’il est nécessaire pour en estimer la valeur d’en connaître les murs, les plafonds, les revêtements, la dimension des pièces, la côte mobilière, le plan d’urbanisme, s’il y a ou non un jardin, etc. En astrologie, la chose est identique. » Sages paroles !

L’aperçu des maîtrises que donne Hadès m’a intrigué·e et quelque peu déconcerté·e, car il présente des maîtrises modernes dont je n’avais encore jamais eu vent. En effet, il considère par exemple que Neptune a une affinité avec le signe du Lion, et Uranus avec Scorpion. Les autres associations qu’il fait ne m’ont pas surpris·e car elles dérivent des exaltations : Lune et Jupiter pour Cancer, qui y sont en domicile et en exaltation respectivement, idem pour Saturne et Mars en Capricorne.

Peu surprenant mais désolant tout de même, la misogynie qui imprègne certaines délinéations. En décrivant les propriétés du Soleil, il écrit par exemple : « L’astre central, le foyer de rayonnements qui soutient notre système (solaire), son coeur. Dans le microcosme, dans le corps humain ce sera donc le coeur. Également le dos et les yeux. Dans la famille, même position centrale, le père, le mari. » La Lune est résumée par « la mère, la femme, la nourriture, l’organe qui la digère, l’estomac. » Je trouve dommage d’avoir une vision si genrée des astres, et je pense que ça contribue à un regard très réducteur sur leurs différentes propriétés.

J’ai aussi trouvé dommage que sa vision des maisons repose en grande partie sur l’amalgame signes = maisons (selon lequel la maison 1 équivaut au Bélier, la maison 2 au Taureau, etc), que je ne trouve pas très pertinent pour ma part.

Cela mis à part, il y a de nombreux éléments intéressants dans ce livre, j’ai particulièrement apprécié les nombreux exemples, et la passion d’Hadès qui transparaît dans sa façon d’écrire. Il est visiblement emballé par l’astrologie !

L’auteur et sa carte du ciel

Alain Yaouanc, dit Hadès, né le 6 novembre 1931 à Saint-Germain-en-Laye (source pour son heure de naissance : Didier Geslain, acte de naissance n° 646), mort le 1er octobre 2019 à Rochefort-sur-Mer, est un astrologue français, auteur de nombreux ouvrages et de cours d’astrologie. Alain Yaouanc est également l’auteur de romans d’espionnage, de romans policiers et d’ouvrages d’ésotérisme sous les pseudonymes d’Alain Jansen, d’Alain Yawache, Pierre Alain Albe ou Hadès.

https://www.astrotheme.fr/astrologie/Alain_Had%C3%A8s

Quand j’ai pris connaissance du pseudonyme de cet astrologue, je me suis immédiatement demandé où figurait Pluton dans son thème natal ! En effet, Hadès et Pluton sont deux noms pour la même divinité dans le panthéon grec et romain respectivement. Ci-dessous, sa carte du ciel natale.

Carte du ciel natale d'Alain Hadès : 13° Ascendant Taureau, Milieu du Ciel 20° Capricorne conjoint Saturne, IC Cancer conjoint Pluton, Soleil Scorpion conj DSC, Mercure et Vénus en Scorpion, Mars en Sagittaire, Jupiter en Lion, Lune et Neptune en Vierge, Uranus en Bélier, Rahu en Bélier, Chiron en Taureau, Lot de Fortune en Gémeaux

Pluton Rx est en Cancer, en conjonction très proche à l’IC, point le plus souterrain du thème natal, ce qui est encore un lieu que l’on peut associer à Pluton/Hadès ! Son Ascendant Taureau est dirigé par Vénus en Scorpion, conjointe à Mercure et en coprésence au Soleil. La conjonction du Soleil au Descendant en fin de journée rend difficile de trancher sur l’équipe du thème : est-ce un thème diurne ou nocturne ? Seule une analyse en détail des transits et du rôle des différentes planètes dans la vie de Hadès pourrait nous éclairer sur la question.

Saturne conjoint au Milieu du Ciel peut être un facteur d’éminence, et conférer une image d’autorité, voire d’austérité ou de sévérité. Les personnes avec ce placement sont généralement vues comme intimidantes, et parfois vilifiées pour cela, provoquant de la peur. D’autres exemples seraient Catherine de Médicis, qui a également Saturne en Capricorne avec un Ascendant Taureau ou la reine Elizabeth II qui a Saturne en Scorpion conjoint au MC dirigeant l’Ascendant.

Alain Hadès est considéré comme un des plus grands astrologues français, et a été prolixe, avec près de 50 ouvrages évoquant l’astrologie. Il est notable que son Milieu du Ciel conjoint à Saturne se trouve en maison 9, maison du Divin, de l’astrologie, de l’enseignement : cohérent pour quelqu’un qui enseigne l’astrologie et qui est reconnu comme une autorité en la matière ! J’ai aussi vu mention du fait que les délinéations d’Hadès étaient peu optimistes ou encourageantes, voire carrément négatives ; « pas très diplomate et peu enclin à penser positivement quand les choses tournant mal » en dit K. Lagrange. Cela me semble aussi refléter avec beaucoup de justesse le placement de Saturne aussi angulaire : Saturne n’est pas une planète connue pour son optimiste, bien au contraire ! Hadès a aussi été traduit à l’international, ce qui fait le lien avec une autre des significations de la maison 9, qui est associée à l’étranger et aux voyages.

Mercure en Scorpion, qui dirige la maison 2 des ressources personnelles ainsi que la maison 5 de la créativité, et qui est responsable de la Lune en Vierge, est angulaire, bonifiée par sa conjonction à Vénus qui dirige le thème, et répond d’une planète elle aussi bonifiée (Mars en Sagittaire, qui dépend de Jupiter en trigone supérieur). Mercure est aussi bonifié par Jupiter, d’un carré supérieur. Hadès semble avoir pu faire de l’écriture (Mercure) astrologique (Mercure encore !) et de la recherche son gagne-pain (maison 2), et a produit beaucoup d’ouvrages (maison 5 de la créativité en Vierge). J’avais parlé dans l’article de novembre de Mercure en Scorpion et du fait que je trouvais ce placement très « détective », capable de creuser pour trouver des informations avec acharnement, ce qui est un atout considérable lorsque l’on est astrologue, métier qui demande de mener beaucoup de recherche. On peut d’ailleurs citer Chris Brennan et Patrick Watson, deux autres astrologues ayant Mercure en Scorpion, qui ont contribué à rendre l’astrologie antique dite hellénistique plus accessible au 21ème siècle.


Si vous avez lu cet ouvrage d’Alain Hadès ou un autre, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à partager vos impressions en commentaires.

Sources et références pour cet article :

4 réflexions sur “Lecture : Toute l’astrologie, Hadès

  1. hum..c’est tout ? lisez donc certains ses derniers livres revues , augmentés et corrigés réédités jusqu‘ en 1998 comme  » l’age noir ou la fin des temps « aux éditions Hadès 1998 ou encore « ici et maintenant ‘ chez Bussières , ça vous permettra peut être de vous faire une idée plus profonde du personnage en question , et quand à dire qu’il date un peu , c’est sur qu’il a toujours monté ses thèmes à la main et que chez lui il n‘y a jamais eu ni télé ni ordinateur .

    Aimé par 1 personne

    • Je n’ai nulle part prétendu connaître Hadès ou son travail sur le bout des doigts, c’est un court article de mes impressions sur l’un de ses livres, pas une biographie ! Quant au fait de dater, je n’en fais nulle part dans cet article particulièrement mention (si ce n’est le fait de citer la date de publication de l’ouvrage) donc je ne comprends pas pourquoi cette remarque à propos de la technologie ?
      Pour être honnête je doute de pouvoir me pencher sur davantage des livres d’Hadès avant un bon moment, j’ai déjà trop de livres et de formations en cours, et je n’ai pas de raison particulière de faire d’Hadès ma priorité. Merci toutefois pour ces recommandations !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s