Transits de mars 2021

Cet article est consacré à l’analyse des transits astrologiques du mois de mars 2021. Si vous souhaitez un aperçu plus général de l’année 2021, voir l’article dédié ! Et si vous voulez lire un horoscope personnalisé pour le mois de mars 2021, j’y ai également consacré un article.

  • Vénus en Poissons sextile Uranus en Taureau le 3 mars
  • Mars entre en Gémeaux le 4 mars
  • Mercure conjoint Jupiter en Verseau le 5 mars
  • Pallas Athéna entre en Poissons le 7 mars
  • Le Soleil conjoint Neptune en Poissons le 11 mars
  • Nouvelle Lune en Poissons le 13 mars
  • Vénus conjoint Neptune en Poissons le 14 mars
  • Mercure entre en Poissons le 15 mars
  • Le Soleil sextile Pluton le 16 mars
  • Vénus sextile Pluton le 18 mars
  • Le Soleil entre en Bélier le 20 mars
  • Vénus entre en Bélier le 21 mars
  • Mercure en Poissons sextile Uranus en Taureau le 22 mars
  • Mars en Gémeaux trigone Saturne en Verseau le 22 mars
  • Mercure en Poissons carré Mars en Gémeaux le 24 mars
  • Vénus conjoint le Soleil en Bélier le 26 mars
  • Mars en Gémeaux conjoint le Nœud Nord le 28 mars
  • Pleine Lune en Balance le 28 mars
  • Mercure conjoint Neptune en Poissons le 30 mars
  • Le Soleil en Poissons sextile Saturne en Verseau le 31 mars

Lunaisons

Nouvelle Lune

La nouvelle Lune a lieu à 23°03′ de Poissons, le 13 mars à 11:21 (France hexagonale).

Cette lunaison aura lieu en conjonction à Neptune (20°43′) et Vénus (19°49′) et en carré à Junon (21° Sagittaire). Cela me semble un moment opportun pour des démarche de type créatif, pour se faire plaisir, pour démarrer le brouillon d’un projet qui n’a pas forcément besoin d’une grande rigueur ou d’une grande clarté, car Neptune tend à brouiller les pistes.

Pleine Lune

La pleine Lune a lieu à 8° de Balance, le 28 mars à 20:49 (France hexagonale). Cette lunaison aura lieu alors que le Soleil conjoint Vénus et Chiron, et la Lune trigone Saturne. Au même moment, Mars conjoint le Nœud Ascendant en Gémeaux.

Cette lunaison me paraît bien plus intense et chaotique que la première. Le Soleil dépend de Mars augmenté, exacerbé par le Nœud Ascendant (voir plus loin dans l’article). Cela pourrait donner une dimension dévorante et particulièrement enflammée à cette configuration. Une seule planète du septénaire n’est pas dans un signe d’Air ou de Feu (Mercure en Poissons) !

Le Soleil

Le Soleil conjoint Neptune en Poissons le 11 mars. Neptune est associée aux illusions, et cela peut être positif ou négatif : l’imagination, l’imitation de la réalité dans les arts, les rêves, mais aussi les états seconds, l’escapisme, les addictions. Ce transit peut donc être à double tranchant ! Un des enjeux peut être de rêver sans se dissoudre dans l’onirisme ; faire preuve de créativité tout en gardant les pieds sur terre.

Le Soleil entre en Bélier le 20 mars ; c’est le signe de son exaltation, le Soleil y est donc particulièrement valorisé. Le placement en exaltation pourrait être comparé à la planète étant un·e invité·e d’honneur dans le signe, c’est une élévation pour la planète. En Bélier, le Soleil dépend de la planète qui gouverne ce signe : Mars. Durant tout le séjour du Soleil en Bélier en 2021, Mars se trouve en Gémeaux.

Mars en Gémeaux

L’entrée de Mars en Gémeaux est significative pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, d’un point de vue de gouvernance planétaire, Mars se trouve plus à l’aise dans le signe de Gémeaux qu’en Taureau ; le signe de Taureau est considéré le « détriment » de Mars. Cela ne signifie pas que Mars en Taureau est forcément catastrophique ou indique de mauvais évènements, bien entendu ; mais on peut imaginer que Mars y rencontre davantage de difficultés, n’y trouve pas ses repères spontanément, car Taureau est un signe vénusien.

En Gémeaux, Mars est en environnement « neutre » : ni particulièrement dignifiée, ni en difficulté. Dans ce signe, Mars répond de Mercure, qui gouverne Gémeaux. Gémeaux a la réputation d’être un signe joueur, curieux, versatile, agile. C’est un signe d’air mutable : des idées à foison, de l’adaptabilité. Honnêtement, je vois Mars en Gémeaux comme un placement particulièrement chaotique (j’entends cela de manière neutre, ça peut être positif comme négatif !). Mars y a les outils pour mettre le feu partout, et rapidement. Mercure commence le mois en Verseau, en trigone à Mars, puis entre en Poissons le 15 mars, d’où iel domine Mars d’un carré. On peut imaginer que ce deuxième rajoute une couche de chaos à l’expression de Mars en Gémeaux.

Le 28 mars, Mars conjoint le Nœud Ascendant en Gémeaux. Le Nœud Ascendant, aussi appelé Nœud Nord ou Rahu, est un point calculé associé aux éclipses et considéré comme plutôt maléfique. Une conjonction avec le Nœud Ascendant exacerbe, augmente ; on lui associe l’insatiabilité. Les légendes autour des Nœuds Lunaires parlent d’un dragon dont la tête est coupée, symbolisée par Rahu (Nœud Nord). Il y a donc cette idée d’une tête qui dévore sans sentir sa satiété car elle est séparée du reste de son corps.

Voici le thème de cette conjonction ci-dessous, qui a lieu à 11:13 en France hexagonale. Au même moment, il y a une conjonction du Soleil, de Vénus et de Chiron ; 7°54, 8°26 et 8°48 respectivement. Tout ceci prend place très peu de temps avant la Pleine Lune en Bélier.

Mercure

Mercure conjoint Jupiter en Verseau le 5 mars. C’est la troisième fois de l’année que cette conjonction a lieu : la première était le 11 janvier, la deuxième le 14 février. Celle du 5 mars clôt un cycle : les prochaines conjonctions de ces deux planètes auront lieu en Poissons en 2022. C’est l’union de deux approches du savoir et de la curiosité différentes mais complémentaires.

Et le 15 mars, Mercure entre en Poissons. En termes de gouvernances, la planète Mercure, dont les domiciles sont en Gémeaux et Vierge, est considérée peu à son aise en Poissons, qui est un signe d’exil et chute. Mercure est associée à la communication, l’intellect, la curiosité, la logistique, le commerce. L’approche mercurienne du savoir, qui met l’accent sur les détails et la systématisation, clashe un peu avec la vision jupitérienne, qui met l’accent sur la vision d’ensemble, l’idéalisme, la philosophie. Autrement dit, Jupiter veut faire des plans sur la comète et discuter de grandes idées, tandis que Mercure veut tout démonter pour comprendre comment ça fonctionne, poser les questions qui dérangent, et prêter attention à toutes les complexités. Ces deux visions se complètent, bien sûr ! Mercure est donc ici dans un signe d’eau gouverné par Jupiter, et peine à trouver ses marques.

Le 30 mars, Mercure conjoint Neptune à 21°21 de Poissons. Comme mentionné plus haut, Neptune est associée aux illusions dans le bon comme dans le mauvais sens du terme, et a tendance à rendre tout un peu plus flou. Neptune se prête bien à l’imagination, à la créativité, à la vision onirique… Mais pas forcément à une communication claire et pragmatique.

Ci-dessous, le thème de la conjonction du 30 mars en France hexagonale. Mercure et Neptune se trouvent sans aspect majeur à la plupart des planètes du septénaire, dans les angles morts de Saturne, Jupiter (Verseau), le Soleil, Vénus (Bélier) et la Lune (Balance). La seule configuration majeure par signe est un carré supérieur à Mars qui se trouve à 15° de Gémeaux.

thème de la conjonction de Mercure et Neptune, 30 mars 2021 à 5h23 en France hexagonale ; Ascendant Verseau 12°23 conjoint à Saturne et coprésent à Jupiter, Soleil et Vénus en Bélier M3, Mercure-Neptune M2, Lune 28° Balance, Mars-NN Gémeaux M5, MC Sagittaire

Vénus cazimi

Vénus est exaltée en Poissons ; la planète est honorée dans ce signe, élevée. Une bonne nouvelle pour les personnes ayant des placements vénusiens ou Poissons importants, par exemple les Ascendant Taureau, Balance, Poissons, les Soleil et Lune en Poissons. Durant ce transit dans ce signe où elle est dignifiée, Vénus n’est toutefois pas au top de sa forme non plus : elle se fait cramer par le Soleil, et elle n’est pas configurée à son dépositaire, Jupiter.

Le 14 mars, Vénus conjoint Neptune en Poissons. Cet aspect se prête au rêve, à la créativité, à la fiction, mais embrume et illusionne.

Le 26 mars, conjonction de Vénus et du Soleil, aussi appelée Vénus cazimi. Vénus conjoint le Soleil une fois par an ; la dernière fois qu’une conjonction de Vénus et le Soleil a eu lieu en Bélier était le 25 mars 2017 alors que Vénus rétrogradait, et la prochaine aura lieu en 2025, également avec Vénus rétrograde.

Tandis qu’une planète sous les rayons, autrement dit à moins de 15° du Soleil, est considérée comme affaiblie, une planète au cœur du Soleil, conjointe à moins de 17 minutes, est vue comme valorisée et exacerbée. C’est un boost court et intense pour la planète et ce qu’elle signifie.

Vénus représente de manière générale l’unification, l’harmonie, les arts, la beauté, la romance. Selon son placement dans votre thème natal, Vénus prendra également d’autres significations : par exemple, pour quelqu’un qui est Ascendant Balance ou Taureau, Vénus est la planète qui gouverne l’Ascendant, et les thèmes de l’identité, de la physicalité, de la vitalité seront en jeu. Pour quelqu’un dont Vénus gouverne la maison 10 (Ascendant Lion ou Capricorne), Vénus sera en lien avec l’image publique, la réputation. Et ainsi de suite : vous pouvez vous référer aux significations des maisons ici si besoin.

Saturne

Le 22 mars, trigone de Mars en Gémeaux et Saturne en Verseau. Après une très longue période de configuration en carré, dans lequel Saturne avait le dessus, cet aspect jupitérien qu’est le trigone annonce une période plus harmonieuse pour les thèmes représentés par Mars et Saturne, en tous cas d’un point de vue de la tension entre les deux. Cela pourrait indiquer plus de marge de manœuvre et de soutien pour Mars.

Le carré de Saturne à Uranus se poursuit. Le mois dernier, on a pu voir des évènements assez tragiques dont cet aspect est un symbole fort : un froid rare et terrible a saisi le sud des États-Unis, notamment le Texas. Tout l’état s’est retrouvé privé d’électricité car rien n’était prévu pour une telle éventualité, et la réponse gouvernementale a été en dessous de tout (tristement prévisible, mais tout de même choquant). Les habitant·es se sont retrouvés livré·es à elleux-même pour tenter de survivre au froid, isolé·es.

Saturne est considérée comme une planète froide, et on lui associe les thèmes de l’isolation, de la souffrance, des limites, des structures et de l’autorité. Uranus est liée au mythe de Prométhée, à la libération de l’humanité, aux changements soudains, et à un bon nombre d’inventions technologiques qui ont révolutionné le quotidien. Un aspect dur qui met en tension ces deux planètes, dans lequel Saturne a le dessus, correspond de façon assez juste à une situation de crise de ce type, où le froid, l’isolation, les limites et l’abus d’autorité mettent en difficulté des foules.

Chris Brennan montre un graphique illustrant Saturne carré Uranus, fait avec Archetypal Explorer

Sources et références pour cet article :

3 réflexions sur “Transits de mars 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s