transits janvier 2022

Transits de janvier 2022

  • Le Soleil en Capricorne trigone Uranus Rx en Taureau le 1er janvier
  • Mercure entre en Verseau le 2 janvier
  • Nouvelle Lune en Capricorne le 2 janvier
  • Jupiter en Poissons carré les Nœuds Lunaires le 3 janvier
  • Vénus rétrograde en Capricorne sextile Neptune en Poissons le 5 janvier
  • Vénus rétrograde conjoint Junon en Capricorne le 7 janvier
  • Le Soleil conjoint Vénus rétrograde en Capricorne le 9 janvier
  • Vesta entre en Capricorne le 11 janvier
  • Mars en Sagittaire carré Neptune en Poissons le 11 janvier
  • Mercure stationne rétrograde en Verseau le 14 janvier
  • Cérès stationne directe en Taureau le 14 janvier
  • Le Soleil conjoint Pluton en Capricorne le 16 janvier
  • Pleine Lune en Cancer le 18 janvier
  • Uranus stationne directe en Taureau le 18 janvier
  • Les Nœuds Lunaires entrent sur l’axe Taureau-Scorpion le 18 janvier
  • Le Soleil entre en Verseau le 20 janvier
  • Mercure rétrograde conjoint le Soleil en Verseau le 23 janvier
  • Mars entre en Capricorne le 24 janvier
  • Mercure rétrograde en Capricorne le 26 janvier
  • Mercure rétrograde conjoint Pluton en Capricorne le 29 janvier
  • Vénus stationne directe en Capricorne le 29 janvier
  • Le Soleil en Verseau carré Uranus en Taureau le 30 janvier

La plupart de ce qui se joue en janvier 2022 a lieu dans les deux signes gouvernés par Saturne, Capricorne et Verseau. Au cours du mois, entre 4 à 6 planètes sur 7 se trouveront sous la coupe saturnienne ! C’est donc un mois d’action lente, restrainte, de manoeuvres prudentes, et potentiellement de grand froid.

Lunaisons

🌑 Nouvelle Lune en Capricorne

La Nouvelle Lune a lieu le 2 janvier 2022 à 19h33 (France hexagonale), à 12°20 Capricorne.

Cette lunaison a lieu dans les termes égyptiens de Jupiter, en Capricorne II, un décan gouverné par Mars et associé à la carte de Tarot du 3 de Deniers.

Cette Nouvelle Lune a lieu en trigone serré mais séparant à Uranus Rx en Taureau, et en coprésence à Vénus rétrograde et Pluton. À ce moment, Vénus est toujours très lente. Mercure à 0° Verseau est toujours en course directe mais ralentit. La lunaison dépend de Saturne, qui se trouve en domicile en Verseau, mais en aversion au stellium en Capricorne. La Lune n’est affligée ni par Saturne ni par Mars, mais elle est exilée, et la coprésence à Vénus rétrograde et Pluton a un côté lugubre. Si Jupiter n’était pas en Poissons, et dépositaire de Mars, cette lunaison aurait une qualité particulièrement froide et dure. Le fait que la planète de l’optimisme, Jupiter, se trouve en domicile et en sextile par signe à Capricorne, permet d’alléger quelque peu la pression saturnienne. Quoiqu’il en soit, les thèmes restent très souterrains et sombres, double dose pour une Nouvelle Lune.

🌕 Pleine Lune en Cancer

La Pleine Lune a lieu le 18 janvier 2022 à minuit 48 (France hexagonale), à 27°51 Cancer.

Cette lunaison a lieu dans les termes égyptiens de Saturne, en Cancer III, un décan gouverné par la Lune et associé à la carte de Tarot du 4 de Coupes.

Cette fois-ci, le Soleil est très proche de Pluton ; la conjonction est séparante mais très serrée. La Lune est en domicile en Cancer, ce qui donne un ton moins inconfortable à la lunaison comparé à la Nouvelle Lune. Mercure a maintenant stationné rétrograde en coprésence à Saturne. Jupiter poursuit tranquillement sa course en Poissons, et bonifie la Lune d’un trigone par signe. La Pleine Lune est en conjonction séparante à l’étoile fixe Procyon, de la constellation Canis Major, le grand chien. Procyon est une étoile que l’on peut comparer à un feu d’artifice ; de l’agitation soudaine et puissante, mais brève.

Le Soleil ♑ → ♒

Le 1er janvier, le Soleil en Capricorne trigone Uranus. Cet aspect harmonieux dénote un soutien mutuel fort entre la planète de l’élan vital, du rayonnement, de l’intellect, du divin, et celle de la libération, de la rebellion, de la disruption soudaine, des progrès technologiques.

Le Soleil vient d’entrer en Capricorne II ; l’astrologue Andrew B. Watt fait remarquer que ce décan est associée à Hygiea, la fille du dieu de la médecine Asklépios (dont j’ai justement parlé dans l’article au sujet de Ras Alhague). C’est à Hygeia qu’on doit le terme « hygiène » ; la pratique de se laver journalièrement, de laver ses mains avant de préparer ou de manger de la nourriture, ou après avoir fait ses besoins. Hygeia la déesse infirmière est créditée pour la découverte que la propreté est compagne de la santé, et que des outils désinfectés aident à prévenir les maladies et la contagion.

Le 10 janvier, le Soleil entre en Capricorne III, décan appelé Le Trône, qui lui appartient. Ce décan est associé au 4 de Deniers. Le Soleil s’y trouvera en coprésence à Pluton, et forme peu après son arrivée un sextile à Neptune en Poissons à 20°52′. Au même moment, Mars applique un carré à Neptune, ce qui donne un mélange assez curieux, d’autant que certaines qualités et fonctions du Soleil et de Mars sont proches ; la vitalité, l’élan, la volonté, la chaleur. Le Soleil représente davantage le discernement et la volonté de faire la lumière, de prendre la bonne décision individuelle, de centraliser l’autorité, tandis que Mars souhaite trancher de manière décisive, séparer, détruire. Neptune représente les illusions, les fictions, la dissolution, les rêves, la collectivité indistincte, l’unité cosmique, la compassion, l’imagination, l’escapisme, la confusion. Le fait que le Soleil soit dans un aspect doux et complice avec Neptune tandis que Mars au contraire est en tension avec Neptune pourrait dénoter qu’il y a une contradiction entre ce qui est vu et souhaité (le Soleil) et ce qui est faisable concrètement (Mars).

Le 16 janvier, le Soleil conjoint Pluton. Comme je l’écrivais dans l’article sur l’astrologie de 2022, l’union du Soleil et de Pluton dénote des révélations, la lumière faite sur des tabous, un travail de l’ombre puissant, une restructuration transformatrice de l’ego et de l’individualité, mais aussi des scandales concernant les personnes au pouvoir (chef·fes d’État, familles royales…), des dynamiques d’ambition impitoyables, des tendances nihilistes, des responsabilités intenses et pesantes. Je trouve intéressant que cette conjonction ait lieu alors que la Lune applique une opposition au Soleil, s’apprête donc à être pleine, soulignant ce transit annuel. En 2021, cette conjonction Soleil-Pluton a eu lieu à 24°38′ Capricorne tandis qu’au même moment Saturne en Verseau, proche de Jupiter, était en carré à Mars en Taureau, proche d’Uranus. La conjonction de 2022 semble moins tendue, même si le carré Saturne-Uranus est encore proche, Mars ne sera pas en aspect dur à Saturne ni à Uranus, et Jupiter est maintenant en domicile en Poissons.

Le 20 janvier, le Soleil entre en Verseau. Sous la coupe saturnienne comme en Capricorne, le Soleil est cependant plus mal à l’aise dans ce deuxième domicile saturnien : c’est le signe de son exil, qui oppose son domicile Lion, Saturne s’y trouve actuellement, et Vénus n’est plus là en coprésence, ni Jupiter en sextile, pour arrondir les angles comme en Capricorne. Les sept premiers degrés de Verseau sont les termes de Mercure, et Mercure séjourne également en Verseau. Cet hôte secondaire peut donc éventuellement apporter un peu de soulagement au prédicament du Soleil. Quoiqu’il en soit, dans ce signe d’air saturnien, le Soleil peine à exprimer ses vertus spontanées de rayonnement personnel, d’autorité centralisée, de confiance, de légitimité. Saturne encourage le Soleil à mettre l’accent sur la rigueur et l’auto-discipline, la modestie, l’authenticité, ce qui assurément peut être constructif, mais lorsque poussé à l’excès représente des défis désagréables, une difficulté à célébrer ses propres accomplissements ou ses propres qualités, à se mettre en avant, et à ne pas tomber dans un anti-conformisme de posture.

Le 23 janvier, Mercure rétrograde conjoint le Soleil (voir paragraphes suivants). Le 29 janvier, le sextile du Soleil et de Chiron en Bélier est exact à 9°10′. Le Soleil applique ensuite une conjonction à Saturne et un carré à Uranus. Le carré à Uranus se parfait le 30 janvier, mais pour la conjonction à Saturne il faudra attendre février. Je trouve intéressant la proximité du trigone Vénus-Uranus, séparant mais toujours bien serré. La Lune se trouve en Capricorne et parfait un sextile à Neptune au même moment. Le stellium en Capricorne soutient Uranus en Taureau par trigone supérieur, tout en étant sous les ordres de Saturne en Versau qui est en conflit ouvert avec Uranus. Cela m’évoque les tensions au sein de la population (Lune) vis-à-vis des structures et de l’ordre, des personnes au pouvoir (Soleil-Saturne), le soutien apporté aux changements rebelles et soudains (Uranus). Enfin, le 30 janvier, le Soleil en Verseau carré Uranus, ce qui exacerbe d’autant plus ces tensions.

Mercure ♑ → ♒ → ♑

Mercure entre en Verseau en tout début de mois, le 2 janvier. Comme mentionné plus haut, les sept premiers degrés de ce signe lui appartiennent. L’astrologue Ibn Ezra dit d’une planète dans ses termes qu’elle est « comme une personne dans son siège ». Mercure est aussi maître de triplicité nocturne en Verseau.

Mercure passe d’un signe saturnien à un autre. En Verseau, Mercure est accueilli·e par Saturne en domicile. Il s’agit d’un signe d’air, et l’on en attend généralement une emphase sur la sociabilité, la communication, la dispersion. Cependant, Saturne est une planète de réserve, de froideur, de prudence, de structuration. En Verseau, on se préoccupe donc des structures et limitations sociales ; durant le transit actuel de Saturne en Verseau, nous avons dû nous confiner, pratiquer la distanciation sociale, porter des masques protecteurs… Des évènements extrêmement saturniens !

L’autrice Virginia Woolf est née avec Mercure en Verseau comme capitaine d’Ascendant, culminant avec Vénus en Capricorne. Bien entendu, elle est célèbre pour ses écrits (Mercure !), et la mélancolie saturnienne marque son oeuvre et sa postérité.

Martin Luther King Jr.

Le pasteur et activiste Martin Luther King Jr. est également né avec Mercure en Verseau culminant, mais son Ascendant est dirigé par Vénus exaltée ; sa postérité est davantage axée sur son idéalisme et ce qu’il a accompli pour abolir des barrières, faire progresser l’humanité vers davantage d’unité et de solidarité. Sa présence sur ce terrain est d’ailleurs bien reflétée par la réception mutuelle entre Vénus en Poissons en maison 11 des alliances, des groupes et des réseaux qui se trouve en compagnie de la Lune (la foule !) et Jupiter en Taureau en maison. Quoiqu’il en soit, King est aussi toujours très connu pour la force de ses discours, ce qui est souligné par Mercure culminant. Sa vocation de pasteur, qui était aussi celle de son père, est aussi reflétée de manière très littérale avec le Soleil en joie en maison 9 du divin et de la religion.

Mercure est en période de rétro-ombre depuis le 29 décembre. Autrement dit, les degrés sur lesquels Mercure transite depuis lors seront revisités durant la rétrograde. Un article sera dédié à cette rétrograde, mais voici un récapitulatif des dates majeures (les heures données sont pour la France hexagonale) :

  • 14 janvier à 12h41 : Mercure stationne rétrograde à 10°20 Verseau
  • 17 janvier : Mercure se couche sous les rayons
  • 23 janvier : cazimi à3°23′ Verseau
  • 26 janvier : Mercure rentre en Capricorne
  • 28 janvier : Mercure devient étoile du matin
  • 4 février 2022 à 5h12 : Mercure stationne directe à 24°23′ Capricorne

Lorsque Mercure se couche sous les rayons le 17 janvier, cela dénote une visibilité amoindrie des enjeux mercuriens. Ce n’est pas un bon moment pour les compagnies en lien avec la technologie. La période où Mercure est sous les rayons peut occasionner du travail sur des lois, hors du regard public.

Le 23 janvier a lieu la conjonction au Soleil à 3° Verseau. Mercure est purifié par la brûlure Solaire, c’est un moment important de son cycle.

Le 28 janvier, Mercure devient étoile du matin, émergeant des rayons Solaires pour être à nouveau visible à l’aube. Nina Gryphon note que ce moment peut refléter d’importants changements de direction, un rebranding, notamment pour des compagnies liées à la technologie.

Le 29 janvier, Mercure Rx conjoint Pluton en Capricorne à 26°52′, quelques heures avant la station directe de Vénus. Cette conjonction arrive un mois tout pile après la première itération de ce transit lorsque Mercure était encore directe, le 29 décembre. Mercure rétrograde met l’emphase sur Hermès Chtonios, conducteur des morts ; la conjonction à Pluton souligne à nouveau cette signification des morts, de ce qui est enterré, caché, tabou. Les aspects durs Mercure-Pluton sont associés à des révélations, à la criminologie et à la psychologie des profondeur, à une communication pénétrante et persuasive, ainsi qu’aux obsessions, au travail de l’ombre qui passe par la parole, entre autres. Mercure conjoindra Pluton une troisième fois le 11 février.

Mercure forme aussi des sextiles partiles à Chiron en Bélier au cours de sa rétrograde ; le 10 janvier, lorsqu’encore en course directe, le 18 janvier peu après la Pleine Lune en Cancer, et une troisième fois lorsque directe le 24 février. Les deux premiers sextiles ont lieu à 8°.

Vénus ♑

Vénus passe tout le mois de janvier en Capricorne, et l’immense majorité rétrograde, dans la continuité de décembre. Signe froid gouverné par Saturne, Capricorne n’est pas un terrain très hospitalier pour Vénus et l’encourage à creuser ses réserves de résilience, de diplomatie, de repli stratégique. Les rétrogrades de Vénus sont un bon stress test relationnel, permettant de dégager les failles à combler. La coprésence à Pluton exacerbe le thème des profondeurs, des tabous, des enjeux de pouvoir, de la mortalité qui sont propres à Vénus rétrograde. Ces questions continuent de nous travailler en janvier.

Le 3 janvier, Vénus se couche sous les rayons du Soleil à 22° Capricorne, et cesse d’être visible à l’horizon vespéral. C’est un moment de transformation pour Vénus. La rétrograde a lieu dans le signe où ont eu lieu des transits très durs et traumatisants (la conjonction Pluton-Saturne en 2020 notamment !), et Nina Gryphon considère la présence de Vénus dans ce signe comme une opportunité de rétablissement, de soin.

Le 7 janvier, Vénus rétrograde conjoint Junon à 19°49′ Capricorne. Junon est une astéroïde déesse liée à la dévotion, l’engagement avec conviction. On en parle souvent comme symbolisant le mariage, mais Junon concerne l’engagement en général, et pas seulement le mariage qui est un type d’engagement spéicfique. Cette conjonction de Vénus et Junon rempile les significations d’union formelle, de voeu solennel, qui sont caractéristiques de Vénus-Saturne. Cette étape du chemin de Vénus dans l’outremonde pourrait soulever des questions pressantes au sujet des idéaux, de nos notions de l’engagement et la promesse. Cela pourrait être particulièrement souligné pour des personnes ayant des placements personnels autour de 19°-20° Capricorne.

Le 9 janvier, le Soleil conjoint Vénus rétrograde à 18° Capricorne. Cette conjonction est née d’une application mutuelle, les deux astres se dirigent l’un vers l’autre, ce qui renforce leur union. Nina Gryphon fait remarquer que dans certains textes anciens, ce type de conjonction est comparé au retour d’une femme à son époux après avoir fui la maison. Bien que le Soleil et Vénus se trouvent dans le signe très froid qu’est Capricorne, cette union est flamboyante et puissante, et embrase Vénus.

Le 14 janvier, Vénus entre en phasis, fait son apparance comme étoile du matin, visible à l’aube avant le Soleil. Elle est à nouveau visible, puissante, purifiée et renforcée par sa conjonction avec la fournaise Solaire, comme un métal précieux.

Vénus stationne directe le 29 janvier à 9h45 (France hexagonale), à 11°05 Capricorne. Moins d’une heure plus tard, la Lune entre en Capricorne, et conjoint Vénus le lendemain, ce qui souligne joliment ce transit.

Pour plus d’informations sur Vénus rétrograde, voir les articles dédiés :

Mars ♐ → ♑

Mars passe la majorité du mois de janvier en Sagittaire II et III. Ces décans sont gouvernés par la Lune et Saturne respectivement, et associés aux cartes de Tarot du 9 et 10 de Bâtons.

Le 11 janvier, Mars parfait un carré à Neptune en Poissons. Mars et Neptune sont tous deux dans un domicile jupitérien. Mars est en carré supérieur, mais Neptune a l’avantage de séjourner avec son hôte Jupiter en Poissons. Cet aspect n’est pas auspicieux pour des négociations majeures, et peut refléter des évènements trompeurs ou dommageables. Nina Gryphon note que cela peut être un significateur de blessures ou de tremblements de terre.

Mars transitera par les termes de Vénus, Mercure, Saturne et enfin, les siens, avant de quitter Sagittaire. Son regain de dignité en fin de signe, à l’entrée dans ses termes, a lieu à partir du 19 janvier.

Le 24 janvier représente un gain de dignité encore plus fort : Mars entre dans le signe de son exaltation, Capricorne. Mars en Capricorne peut être décrit comme au top de ses performances, accomplissant ce qu’il a à faire avec précision, rigueur et efficacité, avec le moins de dommages collatéraux possible. Durant tout son trajet en Capricorne, Mars sera en compagnie rapprochée de Vénus, qui vient de stationner directe et qui est donc plus lente que d’ordinaire. Mars en Capricorne est un bon moment pour des tactiques martiales, pour engager des disputes ou conflits qui doivent être initiés.

L’union de Vénus et Mars est excellente pour la passion, mais assez intense et prône au conflit. Ce n’est pas une union de paix, de tranquilité, de conciliation sans histoire. Au mieux, Vénus-Mars représente un enthousiasme volontaire, une vitalité émotionnelle, une affirmation de soi harmonieuse. Chez Saturne, les thèmes de l’intégrité et de l’engagement sont aussi présents, et cela tempère la volatilité de l’alliance des contraires Vénus-Mars. Dans ses aspects les plus difficiles, cet alliage peur représenter un côté « chaud / froid », des soucis de colère au niveau relationnel, des blessures autours des thèmes vénusiens (arts, relations, sexualité, fertilité, créativité), de l’égoïsme, de l’impulsivité romantique qui mène à des regrets.

Jupiter ♓

Depuis le 29 décembre, Jupiter a fait son entrée dans son domicile nocturne, Poissons. Voici ce que j’écrivais au sujet de cette entrée dans l’article du mois dernier :

Jupiter nous convie à l’imaginaire, à une sagesse holistique, à contempler les connexions subtiles et enveloppantes, à trouver la cohésion et la cohérence. L’attention se porte à ce qui peut être amélioré, les solutions qui peuvent être trouvées, les manières de donner du sens, les réflexions à développer pour gagner en perspective, en recul. Jupiter dignifié favorise l’apprentissage et l’enseignement, la régénération, le repos profond, la relaxation, la philosophie, les voyages, la fertilité, la liberté de mouvement, l’ouverture, entre autres.

J’ai aussi consacré un article à ce transit, que vous pouvez lire ici.

Durant tout le mois de janvier, Jupiter séjourne dans les termes de Vénus, ce qui lui est agréable, et met l’emphase sur les potentialités artistiques et créatrices de ce transit ; cela pourrait particulièrement être le cas pour les personnes ayant un Ascendant Scorpion, chez qui Poissons représente la maison 5 de la créativité. Ce transit se prête à une fertilité accrue dans tous les sens du terme.

Le 6 janvier, la Lune conjoint Jupiter pour la première fois depuis son entrée en Poissons ; ce qu’indique Jupiter est ici souligné par la présence de la Lune, et peut-être ressenti de manière plus personnelle et viscérale. Ce sera aussi un moment privilégié pour les admirer dans le ciel nocturne, peu après le coucher du Soleil !

Au cours du mois, Jupiter ne forme pas d’aspects majeurs à d’autres planètes du septénaire hormis la Lune. Le 31, tandis que Jupiter a atteint 7° Poissons, Mars applique un sextile depuis 5° Capricorne. Le sextile se parfaira le 3 février. Cet aspect harmonieux entre deux planètes très dignifiées (Jupiter en domicile, Mars exalté) est de bonne augure pour les élans créatifs, l’apprentissage qui implique de bouger, se dépenser, exercer un pouvoir précis et structuré.

Saturne ♒

Saturne avait terminé le mois de décembre avec un sextile de Mars en Sagittaire, un aspect doux particulièrement précieux après la tension soutenue du carré supérieur lorsque Mars était en Scorpion. Le 1er janvier, le sextile est séparant mais toujours serré. Cet aspect présente un potentiel intéressant à un moment où bon nombre de personnes prennent des résolutions de nouvelle année. Saturne gouverne les serments et la discipline, Mars l’élan, la volonté et la vitalité. Mars dépend ici de Jupiter, qui vient de faire son entrée triomphante en Poissons, amenant un optimisme et une bonhomie particulièrement adaptés à envisager un futur brillant pour l’année à venir. Si vous avez l’habitude de prendre des résolutions au nouvel an, je vous recommanderais d’observer dans quelles maisons de votre thème natal cette configuration repose, et d’essayer de vous fixer des objectifs réalistes afin de ne pas vous décourager au bout de quelques semaines devant l’ampleur de la tâche ; pour plus d’informations à ce sujet, voir l’article dédié.

Le 14 janvier, Mercure vient stationner rétrograde à quelques degrés de Saturne et en formant un carré avec Uranus à 10°, ce qui réactive la tension Saturne-Uranus. La combinaison Mercure-Uranus est une de stimulation, électrifiante, suscitant l’originalité et l’inventivité, mais cela peut aussi illustrer, surtout pour un aspect dur, une tendance à ne pas tenir en place, à la surstimulation, à des idées impraticables. Avec Mercure stationnant, la fluidité sera particulièrement difficile à accomplir. La communication autour des enjeux de la tension Saturne-Uranus pourrait s’intensifier, avec des révélations ou des discours importants. Les tentatives de mettre de l’ordre (Saturne) face à la rebellion et au changement (Uranus) sont déployées par la communication, le commerce, les transactions, le discours (Mercure) mais de manière qui semble poussive et conflictuelle.

Un aspect sur le point de se parfaire qui manque de le faire, comme ici la conjonction de Mercure à Saturne, est un phénomène appelé réfranation. Cela peut reflèter une situation désirable sur le point de se dérouler qui connaît un changement, qui finalement n’est pas amenée à complétion, parce que les circonstances changent de manière défavorables, que les parties impliquées changent d’avis

Le 19 janvier, Saturne se couche sous les rayons, c’est-à-dire cesse d’être visible à l’oeil nu dans le ciel. Vous pouvez profiter des derniers jours où il est possible de voir Saturne (et Jupiter) après le coucher du Soleil ! Selon votre lieu de vie et le temps, il sera peut-être possible de distinguer les étoiles proches, telles que Fomalhaut. Jupiter est bien plus brillant que Saturne, et le repérer en premier permet généralement de trouver Saturne. Je vous recommande l’application gratuite Stellarium pour vous aider dans vos recherches !

Le coucher sous les rayons représente un retrait pour Saturne, le début d’une phase qui culmine au moment de la conjonction partile avec le Soleil, qui aura lieu début février. J’ai évoqué cette période dans l’article sur l’astrologie de 2022.


Je réitère mes voeux de bonne année à tou·tes ! Puisse 2022 vous apporter des circonstances favorables et des perspectives intéressantes et enrichissantes ! Pour rappel, j’ai écrit des horoscopes annuels à cette occasion, et il est bien sûr possible de prendre rendez-vous pour une consultation personnalisée à votre thème natal.

Sources et références :

33 réflexions sur “Transits de janvier 2022

  1. Bonjour Azur,

    J’ai lu en détail votre article sur les transits de ce mois de janvier.

    Ce que je pourrais dire de Vénus Rx en Capricorne, et conjointe à Pluton, c’est bien ce sentiment de désert, de solitude intérieure, de quelque chose comme un « froid » interne, et une note bien soutenue de désespérance. Une sorte de « nuit noire »… et malgré tout, un désir de fouiller en profondeur, des choses anciennes, des documents anciens, de vieux livres… et aussi de se poser des questions sur le sens de la vie… (ce sont quelques exemples qui me viennent, car je suis grande lectrice et introvertie). Chez moi, Pluton est relié au Soleil et à Saturne en trigone (grand triangle en terre).

    Etant Vénusienne de par mon signe solaire (Taureau) et mon Asc. (Balance), ce ressenti est très fort pour moi actuellement. De plus, étant marquée par un Saturne Capricorne natal Rx (stationnaire), en fin de III, conjoint au FC, tous ces transits actuels ne font que renforcer ce climat réfrigérant et dur, des valeurs Saturniennes du Capricorne.

    Heureusement que Jupiter est entré dans sa seconde maison des Poissons. C’est comme un baume doux et réconfortant. Il fait sextile à mon Soleil Taureau et trigone à Neptune natal Scorpion Rx et sextile à Saturne Capricorne SRx. Mais… Opposition à Pluton Rx Vierge… D’où de fortes angoisses il me semble. Mais comme Jupiter est dans son signe de dignité, je pense que c’est amoindri.

    Voilà ; c’était un petit retour de ce que je ressens actuellement sur Vénus. (un condensé)
    C’est un grand plaisir de vous lire. Vos articles sont très riches et détaillés.

    Merci à vous et bien cordialement.

    Claudine 🙂

    J’aime

    • Bonjour Claudine,

      Merci pour votre retour très encourageant ! Je prends beaucoup de temps à écrire ces articles mais c’est toujours un exercice très intéressant et stimulant. Je me réjouis que la lecture vous en soit agréable !

      Effectivement, Vénus en Capricorne m’évoque aussi l’amour des antiques, des choses anciennes, des héritages matériels ou immatériels. La conjonction à Pluton assurément exacerbe cela et confère, comme vous le dites, un désir de fouiller en profondeur. Vous l’aurez deviné, j’aime aussi beaucoup les livres et je pense que l’introversion est une manière adéquate de me décrire 😀

      J’imagine en effet que vos placements natals rendent cette rétrograde d’autant plus notable ! Et je trouve aussi que Jupiter en Poissons est un baume… même si cela peut présenter aussi des défis spécifiques !

      Merci encore de vos impressions, c’est très intéressant d’échanger !

      À bientôt

      J’aime

  2. Bonjour Azur,

    Grand merci pour votre réponse. J’aime vraiment la façon dont vous écrivez vos articles. Ils me « parlent » et résonnent bien en moi. J’aime le détail et la clarté. (Mercure chez moi est aspecté à Saturne et Uranus). Et approfondir mes connaissances. Toujours ce Saturne fort en III Capricorne qui aspecte le Soleil trigone.

    Jupiter en Poissons va permettre je crois, d’adoucir les rigueurs Saturniennes. Et ouvrir notre imagin’air ^^ Rien de tel que la lecture pour s’évader, tout au moins en imagination, ou en rêves. Je le ressens aussi comme une sorte de guide et de protecteur de notre « sanctuaire » personnel.

    Il y a beaucoup de transits en élément TERRE, sauf Mars en Sagittaire, qui me parait très « piquant » dans ce signe et m’évoque justement les piqûres… Nous sommes en plein dedans avec ce virus… Oui Mars est plein de feu dans ce signe. Un peu trop même. Il sera mieux lorsqu’il passera en Capricorne à mon avis.

    Nous sommes tous deux introvertis, amoureux de lectures et de connaissances diverses. L’Astrologie est une passion de prime jeunesse, (tombée dans les étoiles grâce à ma mère astronome amateure). 🙂

    A une autre fois pour échanger Azur. Bonne journée à vous.

    J’aime

    • Bonsoir Claudine,

      Je suis très touché·e de votre retour ! J’ai aussi Mercure en aspect à Uranus et Saturne a une place importante dans mon thème 🙂

      En ce qui concerne Jupiter en Poissons, je suis quelque peu partagé·e ; je vous rejoins sur l’adoucissement, l’ouverture de l’imaginaire, l’évasion, le rêve, ainsi que sur la fonction de guide et de protection, avec un aspect potentiellement spirituel. D’un autre côté, je pense que Jupiter aidait à arrondir les angles saturniens, et son départ de Verseau peut refléter un durcissement des thématiques saturniennes en 2022. Je m’attendrais à ce que le contraste entre les bons moments et les plus difficiles s’exacerbe, en somme.

      Mars en Sagittaire m’évoque aussi quelque chose de piquant ! C’est un signe de feu, après tout. La rapide contagion m’évoque surtout Saturne carré Uranus et Jupiter-Neptune, mais il est vrai que le carré supérieur de Mars à Jupiter doit jouer un rôle, d’autant que le carré exact Mars-Neptune arrive.

      Effectivement ! Je nous souhaite de belles soirées dégagées pour admirer les étoiles ! Ce soir malheureusement, je ne vois que la Lune du fait des nuages, mais il y a quelques jours on distinguait nettement Altair, la constellation d’Orion, Altair, Alpheratz et quelques autres. C’est toujours une joie inédite de pouvoir les contempler !

      À bientôt, bonne soirée !

      J’aime

      • Comme vous Azur, Mercure est important dans mon ciel, car au couchant, conjoint à la cuspide de VII. Donc angulaire et maître de Vénus en Gémeaux (ma Capitaine), en IX.

        Oui je vois ce que vous voulez dire concernant Jupiter. Maintenant Saturne est seul chez lui en Verseau, et pourra donner toute sa mesure de « maintien de la rigueur ».

        Ce sont je crois les planètes rapides qui montrent la vitesse de l’épidémie. Mars y va à fond, et représente pour moi l’attaque forte de la maladie, via l’expansivité du signe du Sagittaire.

        Hélas il fait bien froid chez moi pour admirer les étoiles. Je jette un regard au ciel lorsque je ferme mes volets. Ces jours-ci, trop de ciel gris et de nuages.

        Lorsque j’étais toute jeune, ma mère m’expliquait le ciel en me montrant les constellations et les étoiles. A la campagne, tout était bien plus clair qu’en ville. C’était féérique ! J’ai toujours regardé le ciel depuis ma fenêtre pendant des années.

        Bonne soirée Azur 🙂

        J’aime

      • C’est intéressant que votre capitaine d’Ascendant soit Vénus en Gémeaux en maison 9, cela m’évoque volontiers une appréciation de l’astrologie (entre autres, bien sûr !).

        Voilà, c’est tout à fait ça, je pense que le maintien de la rigueur comme vous le dites, pourrait se faire de manière plus froide à présent.

        Il fait plutôt froid chez moi aussi, alors je m’enroule dans une grosse écharpe ! Même si ce n’est que pour 5 minutes, j’apprécie de voir les étoiles briller. Hier les étoiles d’Orion étaient bien visibles, et celles de la constellation du Taureau également, notamment les Pléaides. Cela m’émerveille toujours de distinguer dans le ciel les étoiles que je passe tant de temps à étudier.
        J’imagine qu’à la campagne cela devait être particulièrement beau ! J’espère avoir l’occasion d’aller à un endroit où on voit mieux les étoiles prochainement.

        Je repense au fait que votre Lune se trouve en maison 3 en Signes Entiers, c’est intéressant parce que c’est la maison où la Lune se réjouit, et cette maison est en lien non seulement avec la communication mais aussi avec les déesses, les prêtresses, les reines et princesses, et le rapport au divin au quotidien. Le fait de regarder les étoiles rentre tout à fait dans cette dernière catégorie à mon avis ! Si vous ne connaissez pas déjà les joies planétaires, j’ai écrit un article à ce sujet : https://azurastrologue.fr/2021/01/13/joies-planetaires/

        Bonne journée Claudine !

        J’aime

  3. Bonjour Azur,

    Oui mon Capitaine Vénus est en Gémini maison IX, et mon amour de l’Astrologie date de l’adolescence (les Gémeaux = jeunesse). De plus Vénus est sextile Mercure (son maître) et sextile Uranus + trigone Asc. Balance.

    Je vous imagine avec votre grosse écharpe, regardant les étoiles. 🙂
    Ici il fait très froid, et ce matin il a neigé.

    Je ne peux plus regarder le ciel l’été comme avant, à cause de la maladie dont je souffre. Parfois je regarde un peu à la jumelle, la Lune ou Jupiter, en me calant pour ne pas trop avoir mal. L’an passé on voyait Mars bien orangé, et je l’ai fait voir à ma fille aux jumelles justement.

    A la campagne à l’époque, le ciel était très clair, loin de toute pollution lumineuse. On voyait bien la voie lactée et de nombreuses étoiles. Ma mère me montrait, m’expliquait, et ensuite je lisais ses livres d’astronomie.

    C’est cela : ma Lune Sagittarius est en III, face à Vénus en IX. (opposition large)
    J’avais lu dans l’un de vos articles les joies des planètes. Je découvrais cela et effectivement, cette Lune est en joie en III. J’ai un rapport au Divin très fort, dans le sens où je ressens quelque chose de large, de vaste, l’univers dans lequel nous sommes tous. C’est en moi depuis petite. Je regardais déjà le ciel lorsque enfant, chez mes grands-parents, je m’asseyais sur les marches qui descendaient au jardin. Dans ma robe de chambre, je me revois regardant le ciel noir cloûté d’étoiles et le cerisier en fleurs. C’était magique !

    A propos de Vénus en IX et Lune en III, j’aime l’écriture, et j’écris très souvent et depuis l’adolescence. (poèmes et histoires de mon invention). ^^

    Je suis contente d’échanger avec vous. Je peine sur le clavier (douleurs), mais joie de vous lire et de vous répondre. Merci Azur.

    Bien cordialement.
    Claudine

    J’aime

    • Bonsoir Claudine,

      Par chez moi aussi il a neigé ce matin, mais ça n’a pas tenu du tout ! Il fait froid, mais pas suffisamment pour me décourager de sortir aller admirer les arbres pendant la journée 🙂

      Ce que vous dites sur le rapport au Divin me fait penser à Jupiter. Les scènes que vous décrivez sont d’une grande beauté ! Merci de ce partage.

      Je compatis pour les douleurs. J’ai aussi une affliction chronique qui cause régulièrement des douleurs depuis des années, parfois cela touchait les mains et c’est frustrant. Cela va un peu mieux depuis quelque temps, mais mon rythme est tout de même assez particulier du fait de la gestion des douleurs. Je suis d’autant plus touché·e que vous preniez le temps d’échanger, et ravi·e que cela vous apporte de la joie également !

      Publiez-vous vos écrits quelque part ?

      Bien à vous

      J’aime

      • Bonsoir Azur,

        Je suis heureuse de voir que mon commentaire est revenu. J’ai du mal avec les douleurs partout, et la fatigue qui me terrasse. Mais il faut bien vivre avec. Je compatis moi aussi pour vous. Nous avons tous deux des affections handicapantes.
        Tout pareil ; mon rythme est lent et je dois m’économiser beaucoup. J’aimerais tellement écrire plus mais c’est impossible, car je le « paye » terriblement ensuite. Maladie non soignable et qui s’aggrave.

        Je publiais des poèmes il y a quelques années sur un forum. Et il y a environ 20 ans, mon recueil de poésie devait être publié. Mais il me fallait payer et j’ai refuser par manque de moyen. Sinon j’ai écris trois romans (non terminés), mais bien avancés. J’espère pouvoir finir de les écrire.

        Je pourrais toujours poster un poème sur le signe du Capricorne que j’avais composé, si cela vous dit ? 🙂

        J’aime écrire la beauté, la nature, c’est viscéral. Merci pour vos compliments Azur. Cela me touche beaucoup, surtout que je suis hypersensible et très sensitive.

        A bientôt et belle soirée.

        Claudine

        J’aime

      • Bonsoir Claudine,

        Comme vous dites, l’enjeu est de vivre avec ; d’ailleurs cela me fait penser à la chaîne YouTube du même nom, tenue par une personne qui est malade chronique (syndrome d’Ehlers-Danlos) https://www.youtube.com/channel/UCH3Hp3WAm0iGQBi_csusoUg
        Je vous envoie tous mes encouragements pour la douleur, je vous souhaite de pouvoir être bien accompagnée par des soignant·es compétent·es et bienveillant·es.

        J’espère que vous pourrez publier les romans ainsi que le recueil prochainement alors !

        Oui, j’aimerais beaucoup lire votre poème au sujet du signe du Capricorne, avec grand plaisir 🙂

        Je vous rejoins sur le côté viscéral de la Beauté, de la nature. Cela me ressource beaucoup, et m’émeut souvent. Je pourrais passer des heures à contempler les pins, les saules pleureurs, les roses…

        Belle soirée à vous de même !

        J’aime

    • Je crois que c’est dû au fait que les commentaires ne se publient pas immédiatement ! Je les approuve pour publication manuellement à chaque fois. Maintenant le commentaire en question a dû apparaître, car j’ai pu prendre le temps de le lire et d’y répondre, j’étais occupé·e lorsque vous l’avez écrit plus tôt dans la journée !

      J’aime

      • Merci de me rassurer Azur. J’ai eu très peur d’avoir déplu peut-être dans mes commentaires. Je vois que non, alors tant mieux. Je suis soulagée.
        Vous avez du mérite de faire tout cela manuellement.

        Vous parliez plus haut de Jupiter. Il est vrai que mon Jupiter frontalier Scorpion-Sagittaire, donc à la porte de sa maison, et donc près d’entrer en maison III (en signe entier), peut donner de l’amplitude, de rechercher du plus vaste, un grand horizon. Je ne suis bien que lorsque je vois (même en photo ou poster), un océan et un coucher de soleil. Là je vois mon Soleil à l’opposition exacte de Neptune. 🙂

        J’avais écris un poème sur la Lune, et il y avait une strophe ou je parlais de son ami et voisin Jupiter. C’est fou comme sans le vouloir, je me suis inspirée de mon ciel. 😉

        J’aime

      • Je suis navré·e que l’attente vous ait causé de l’anxiété ! Je préfère en effet procéder manuellement, car il arrive (rarement, heureusement) que des commentaires soient fort désagréables et je préfère avoir l’option de faire le tri si besoin.

        Oh, l’amour de l’océan semble tout à fait à propos avec Jupiter en Scorpion ! Je ne sais si vous lisez l’anglais confortablement, si c’est le cas, je vous recommande ce qu’un de mes enseignants, Austin Coppock, avait écrit au sujet de Jupiter en Scorpion lors de son dernier passage dans ce signe, en 2017-2018. Je trouve sa prose très poétique et intéressante (il est d’ailleurs un personnage particulièrement jupitérien lui-même). https://austincoppock.com/jupiter-scorpio-oct-10th-2017-nov-8th-2018/

        Oh, c’est très doux de voir en effet que votre ciel a inspiré le poème ! Et c’est sûr que l’affinité de la Lune et de Jupiter est notable, Jupiter étant exalté chez la Lune en Cancer 🙂

        J’aime

  4. Je voudrais vous répondre sur le commentaire d’avant mais je n’y arrive pas. (celui où vous mettez le lien youtube sur la maladie d’Ehlers-Danlos.) J’ai une maladie similaire, auto-immune et neurologique. J’irai regarder. Merci encore. Votre compassion me touche vraiment.
    La nature nous donne tout, nous ressource et c’est un étonnement magique permanent. Et dans les moindres détails. Je ne me lasse jamais de regarder les oiseaux de près, les papillons que j’adore, libellules et abeilles… j’ai la chance d’avoir un petit jardin. Je ne marche quasi plus mais j’y vais pour le bien que cela me procure. J’ai besoin de voir les arbres autour de moi. C’est vital, absolument. Et je partage votre sensibilité pour cette Nature si magnifique.
    Je ne sais si je ferais publier un jour mes écrits. Peu importe finalement. C’est la joie de créer grâce aux mots. Et puis je suis plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral. 🙂
    Je vais vous mettre le poème sur la Lune.
    * ~ Lune ~ *
    La lune fait tourner bien des têtes,
    Et en premier celles des poètes ;
    Mais attention la lunatique,
    Pourrait bien fermer sa boutique.
    A force de trop la regarder,
    Elle finira par se lasser ;
    La lumineuse se drapera
    D’un noir manteau et s’en ira.
    La lune nous fait perdre la tête,
    C’est à son plein que vient la Bête ;
    Vampires hideux et loups-garous,
    Hantent la nuit de leurs yeux fous.
    A force de trop la contempler,
    Elle finira par s’éclipser ;
    La malicieuse ne montrera
    Qu’un fin croissant et s’enfuira.
    La lune a fait le tour du monde,
    Dans les nuées, elle vagabonde ;
    Escortée de milliers d’étoiles,
    C’est en quartier qu’elle se dévoile.
    A force de trop la rechercher,
    Elle finira par se fâcher ;
    La coléreuse se vêtira
    D’un rouge ardent et brûlera.
    La lune a perdu la raison,
    Elle a vécu tant de saisons ;
    Mais Jupiter son beau voisin,
    Eclaire sa route jusqu’au matin.
    A force de donner sa lumière,
    Elle n’ira plus qu’au cimetière ;
    La ténébreuse y veillera,
    Sur les tombeaux et puis les croix.
    La lune m’a portée tendrement,
    Dans son sillage bordé d’argent ;
    Pleine ou gibbeuse, reine de la nuit,
    Belle invisible, tu nous séduit.
    © Claudine – Le 3 Février 2014
    A bientôt et bonne soirée 🙂

    J’aime

    • Avec plaisir ! J’espère que les vidéos vous seront utiles.

      Je me retrouve dans ce que vous dites de la nature ! C’est toujours une joie inédite même lorsque l’admirer est routinier.

      Merci infiniment pour le partage de ce poème, quelle douceur ! Cela me rappelle l’hymne orphique à Selene, qui est un de mes préférés.

      À bientôt !

      J’aime

      • Bonjour Azur,

        Je vais vous mettre le poème sur le Capricorne. Nous sommes en plein dans ce signe, et il y a beaucoup de « monde » actuellement (planètes), au domicile de Saturne. 🙂

        Capricorne,

        Ta cape de froidure
        Cache une âme d’enfant,
        Un doux cœur sous l’armure.

        Capricorne incompris,
        Taciturne et pourtant,
        D’humour tu es rempli.

        Tu sembles rajeunir,
        Le temps est ton allié,
        Gardien des souvenirs.

        Capricorne en affaires
        Est prudent, efficace.
        Ses entreprises prospèrent,
        Il vise la première place.

        C’est un signe de la terre,
        Il est solide et sûr.
        Son âme solitaire
        Voudrait joindre l’azur.

        Timide il n’ose pas,
        Mais son coeur est battant.
        Faites le premier pas,
        Lui fera le suivant.

        Capricorne en amour,
        Est volcan sous la glace.
        Fidèle et sans détours,
        Gardez-lui une place.

        Blotti tout contre vous,
        Il n’est plus que tendresse.
        Malgré sa maladresse,
        Il vous aime comme un fou.

        © Claudine – 13 Janvier 2014

        J’espère que les strophes apparaîtrons bien séparées. (j’ai fait un copié/collé depuis mon PC)

        J’aime

      • Claudine,

        Un grand merci pour ce partage. Quel beau poème, et que c’est approprié de le lire un samedi, le jour de Saturne !

        La troisième strophe me touche tout particulièrement. J’aime aussi beaucoup la cinquième. De ce que j’ai lu de Lee Lehman, c’est Saturne qui gouverne l’azur (la pierre, du moins ; la couleur serait jupitérienne).

        Merci encore de partager votre poésie avec moi ! Le formatage est parfait de mon côté.

        À bientôt 🙂

        J’aime

  5. Bonjour Azur,

    J’irai voir les liens vidéos dès que possible. Et je lis assez facilement l’anglais, donc je pense que ça ira pour la traduction.
    Je ne pensais pas que Jupiter dernier degré, que dis-je, dernières minutes du signe du Scorpion pouvait donner l’amour de l’océan. 🙂 Car vraiment Jupiter est frontalier de deux signes.
    Il est vrai que j’ai l’Ecrevisse au MC, et donc d’avoir Jupiter et Lune si proche en Sagittaire, cela les renforce. (Ils sont tous deux maîtres de ce signe, par domicile et exaltation)

    Bon samedi et bien à vous

    J’aime

    • Bonjour Claudine,

      Je vous souhaite un bon visionnage ! Et je note que vous lisez l’anglais ; la plupart des ressources que je consulte sont anglophones.

      À vrai dire, le fait d’être sur le dernier degré d’un signe ne dénote généralement pas une ambiguïté entre les deux signes, mais cela peut être un degré « chargé », particulièrement représentatif du signe. Cependant, au cours de la vie, si la planète se trouve dans le signe suivant en progressions cela peut se ressentir, et j’imagine que cela aura été le cas pour vous.
      En effet, la gouvernance du MC est non-négligeable !

      Un très bon jour de Saturne à vous aussi 🙂

      J’aime

  6. Bonsoir Azur,

    J’ai été voir et écouter une des vidéos sur la chaîne « vivre avec ». C’est très poignant. Je souffre d’un mal un peu similaire. Alors je compatis beaucoup.

    Ah très bien. Donc Jupiter est bien en Scorpion malgré sa présence à 11 minutes seulement de son domicile Sagittaire. ^^ Je le ressens pour ma part très frontalier, comme pouvant avoir des caractéristiques des deux signes. 🙂 et agissant sur deux maisons (la II et la III) dans mon ciel natal.

    Oui c’est cela. En tenant compte des progressions (1°=1 an), Jupiter s’est très vite trouvé chez lui.

    Samedi, jour de Saturne. J’y songe selon le jour où nous sommes. J’en tiens souvent compte dans ma vie. 🙂

    Bonne soirée à vous

    J’aime

    • Bonsoir Claudine,

      En effet, c’est souvent poignant ! Je trouve ce contenu bien précieux.

      11 minutes c’est vraiment proche ! Cela ne m’étonne pas que vous le ressentiez comme très frontalier, le passage en Sagittaire a dû être très rapide en progressions secondaires, en effet.

      Je prête attention aux jours, nuits et heures planétaires au quotidien. D’ailleurs, je viens d’écrire un article à ce sujet !

      J’aime

  7. Bonjour Azur,

    Saturne gouvernerait l’Azur ? Je n’en savais rien. Le bleu est bien par contre une couleur jupitérienne. 🙂

    Je peine terriblement sur le clavier ; je suis en crise de douleurs intenses.

    Je suis contente que le poème vous plaise, et que certaines strophes vous parlent.

    L’amour de l’océan et du soleil couchant, vient j’en suis certaine, de mon aspect Soleil taureau opposé Neptune scorpion Rx. C’est comme si ce soleil illuminait une immensité pour moi. 🙂

    Bon dimanche jour solaire. (Née un dimanche ^^) Et pourtant, il fait gris et froid chez moi… et de la pluie beaucoup aussi.

    Claudine ☺

    J’aime

    • Bonsoir Claudine,

      Eh bien apparemment, oui. Je suppose que vu que l’extraction du lapis-lazuli est difficile, cela doit jouer un rôle. Mais effectivement, la gouvernance de Jupiter sur le bleu est importante, et le lapis-lazuli a été une pierre très précieuse et royale, ce qui me fait penser à Jupiter.

      Je compatis pour vos douleurs, et surtout n’hésitez pas à remettre à plus tard vos réponses si besoin !

      De mon côté, il y a beaucoup d’eau dans mon thème, aussi mon amour pour l’océan me semble très peu surprenant 😀

      Merci, c’était un bon dimanche jusqu’ici, malgré la pluie ! Je vous souhaite à présent une belle nuit de Jupiter, comme le Soleil vient de se coucher.

      Bien à vous 🙂

      J’aime

      • Bonjour Azur,

        Tous les minéraux sont du ressort de Saturne. La couleur bleu, surtout le bleu foncé est bien du domaine de Jupiter et du Sagittaire en particulier. Le lapis est une des pierres de ce signe. On peut y ajouter la sodalite, le saphir, la tanzanite, l’azurite (très bleu foncé), la cordiérite… 🙂 Vous le devinerez, je suis passionnée par les roches, minéraux, cristaux depuis l’enfance. ☺

        Si vous avez beaucoup d’élément eau dans votre ciel, je vous verrais bien Poissons ? why not ? 🙂

        Merci de votre compassion et compréhension. Rien n’est facile pour moi et j’ai ma fille handicapée elle-aussi. Les charges ont toujours été très lourdes dans ma vie. (deux enfants très handicapés : l’aîné est DCD à 23 ans). Me reste ma fille avec moi à la maison.

        Bon lundi lunaire et bien cordialement.

        * Je me suis inscrite dans « Suivre » votre site, mais ça ne fonctionne pas. ☻

        J’aime

      • Bonjour Claudine,

        Je ne m’y connais pas aussi bien en pierres de mon côté ! Mais mon ami·e MrsKuartz (https://mrskuartz.com/) en est passionné·e et je lui demande parfois conseil.

        Je n’ai pas de placement personnel en Poissons, mais Jupiter a une place importante dans mon thème !

        À bientôt !

        J’aime

  8. Je suis allée lire l’article d’Austin Coppok sur Jupiter en Scorpion, et vraiment je retrouve bien des choses que j’ai tenté d’explorer depuis très longtemps. Je vais donner l’exemple du shamanisme, après avoir fait des rêves « initiatiques » et prémonitoires, avec l’exploration du monde d’en-dessous, lorsque l’on voyage en esprit comme je l’ai fait pendant des années. Et aussi le fait d’avoir lu beaucoup de livres très sombres, avec des thèmes ou la mort est présente. (Lune en III, les livres, avec son maître Jupiter fin Scorpion). L’ombre en effet (j’ai écrit un poème sur elle), la psychanalyse avec Jung. J’ai toujours étudié l’esprit de l’homme, la psychologie, et ce qu’il y a derrière les apparences, et les faces cachées ou sombres. 🙂

    Donc oui, de ce côté-là, Jupiter est bien relié à Mars le guerrier, d’autant plus que mon Mars est en écrevisse, signe de l’exaltation de Jupiter. Ils sont l’un chez l’autre, Mars dans un lieu ou Jupiter est à l’aise, et Jupiter au domicile de Mars.

    Jupiter c’est le guide pour moi. Et ce guide est présent dans le signe des profondeurs, de la mort, et des crises. Avec un Soleil en pointe de maison VIII, cela renforce il me semble cette tendance à vouloir éclairer et chercher ce qu’il y a dans l’au-delà, plus loin, derrière le voile.

    Merci Azur pour ce lien qui m’a vraiment bien parlé. 🙂

    J’aime

  9. Bonjour Azur,

    Je réponds à votre commentaire concernant les pierres et le lien que vous mettez.
    J’ai eu du mal d’ailleurs à retrouver cet échange. (vu que je ne reçois aucunes notifications hélas)

    Vous êtes donc marqué/e par Jupiter. Votre ami/e Mrs Kuartz est donc expert/e en minéraux, roches et cristaux. Je vais garder ce lien pour aller le consulter. 🙂
    Merci beaucoup pour vos réponses et nos échanges.

    A bientôt et bon Jeudi (jupitérien)
    Bien cordialement

    J’aime

    • Bonsoir Claudine,

      Oui, il n’y a pas que Jupiter, mais Jupiter a une place importante dans mon thème. C’est intéressant parce que Saturne aussi, et les deux se complémentent bien. Beaucoup d’idéalisme et de bonhomie, mais aussi de la rigueur et du sérieux 😀

      Avec plaisir, merci à vous aussi pour ces échanges !

      À bientôt

      J’aime

      • Je comprends cette action des deux planètes Saturne et Jupiter, si opposées, et pourtant qui se complètent bien dans votre ciel. 🙂
        Saturne chez moi est plus puissant car en dignité et quasi angulaire.

        Je suis allée sur le site de Mrs Kuartz. C’est très bien fait et plaisant. Entre thérapie par les pierres, bijoux, tarots, il y a le choix.
        Je suis moi-même très à l’aise avec le monde des pierres, ainsi que leurs vertus.
        Quant au Tarot, j’ai commencé à l’explorer dès l’âge de 20 ans. (ainsi que différents oracles) J’ai pratiqué souvent à une époque, et je mêlais aussi thème astral et lames majeures du Tarot de Marseille. Je lui ai préféré ensuite celui d’Oswald Wirth.
        Deux voix parallèles pour moi : Astrologie et Divination ☺

        Très idéaliste je suis comme vous. ^^ Tout en étant très sérieuse aussi. (mélange du sagittaire et du capricorne) + le taureau.

        Bonne soirée Azur

        J’aime

      • Bonsoir Claudine,

        Je transmettrai vos compliments à MrsKuartz ! Je partage vos observations, j’apprécie beaucoup son travail.
        Je partage aussi votre intérêt pour le Tarot et la divination en général, même si chez moi c’est relativement récent ! Actuellement j’ai un coup de coeur pour le Tarot de la Dévotion, dont la structure est assez particulière : https://lepagenovembre.bigcartel.com/product/tarot-of-devotion-preorder

        À bientôt !

        J’aime

Répondre à Azur Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s