sur fond jaune décoré de motifs coeur, le texte "Uranus, Neptune, Pluton et les relations" en violet-rose foncé, avec les symboles d'Uranus, Neptune, Pluton et Vénus en blanc

Neptune, Uranus, Pluton et les relations

Dans l’épisode 67 de The Astrology Podcast, l’astrologue Kay Taylor fait part de ses observations quant aux indications fournies dans une carte natale par Neptune, Uranus et Pluton au sujet des relations amoureuses.

Je me propose ici de faire un résumé de cet épisode. Si vous le souhaitez, vous pouvez écouter l’épisode ou lire le transcript en version originale sur le site de The Astrology Podcast ici !

Kay Taylor a étudié l’astrologie psychologique via Academy for AstroPsychology et été formée à l’astrologie évolutionnaire par Steven Forrest, et ce n’est qu’une petite portion de son parcours. Elle est spécialisée en astrologie des relations. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter son site.

Les planètes transpersonnelles

Kay Taylor désigne par « planètes transpersonnelles » Uranus, Neptune et Pluton. Ces trois planètes ne font pas partie du septénaire traditionnel visible à l’oeil nu (Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne) ; elles ont été découvertes ces dernières centaines d’années.

Beaucoup d’astrologues ne pensaient pas qu’Uranus, Neptune et Pluton seraient particulièrement pertinentes pour les thèmes natals d’individus. Un certain nombre d’astrologues ne les utilise toujours que peu, voire pas du tout. Pour beaucoup, Uranus Neptune et Pluton sont des planètes strictement générationnelles.

Kay Taylor considère que ce sont des planètes générationnelles qui indiquent beaucoup de choses par rapport à l’évolution du monde, mais que les aspects qu’elles forment aux planètes personnelles (les deux luminaires le Soleil et la Lune, ainsi que Vénus, Mercure et Mars) représentent des défis très intenses que les individus rencontrent. Taylor voir les planètes transpersonnelles comme ayant un lien fort aux thèmes de l’évolution, de la transformation, de l’éveil spirituel.

Vénus est vue comme la planète des relations romantiques, de l’attraction. Lorsqu’une planète transpersonnelle est en aspect à Vénus, Kay Taylor avance que les défis que nous rencontrons dans le cadre des relations font partie de notre chemin spirituel, et que celles-ci nous fait grandir et approfondir notre compréhension de la vie.

Une des choses que Kay Taylor précise : elle encourage les personnes qui écoutent le podcast en pensant « Ah oui, j’ai fait ça », ou « Cette expérience résonne pour moi » est de laisser de côté le jugement, car souvent lorsque l’on a des aspects durs entre les planètes personnelles et transpersonnelles, et surtout Vénus, l’historique relationnel peut être difficile. Cela me semble un très bon conseil, et si vous vous retrouvez dans certaines des délinéations de façon douloureuse, je vous encourage à prendre le temps de cultiver la compassion envers vous-même. Prendre ses responsabilités, apprendre de ses erreurs ou des épreuves que l’on a traversées, ne signifie pas se détester ou se punir.

J’ajouterais à titre personnel que je pense qu’il est assez délicat de généraliser sur les relations, et que j’ai une aversion particulière pour la tendance de certaines personnes à spiritualiser des traumas pour les rendre plus digestibles. Je ne trouve pas que ce soit le propos de Kay Taylor, mais il me semblait important de le préciser. Tout ce qui ressemble à « Il fallait que tu passes par là pour grandir spirituellement » alors qu’il y a une relation extrêmement violente traumatisante en jeu me paraît complètement déplacé. Je ne pense pas que l’on puisse dire « Tout arrive pour une raison » et espérer que cela console ou encourage des personnes qui ont eu des expériences absolument catastrophiques dont elles payent toujours les conséquences au quotidien. Je recommande vivement de ne pas improviser quand on est sur un terrain qui relève de la psychotraumatologie — parfois, il vaut mieux se taire que de dire des bêtises et faire des dégâts auprès de quelqu’un qui a été fragilisé par des violences relationnelles. Cette précision étant faite, passons à la suite !

Les aspects avec Vénus

Ci-dessous, un résumé succinct de ces observations sur les aspects entre Vénus et Pluton, Neptune et Uranus. Chaque catégorie distingue les aspects difficiles et les aspects harmonieux ; si vous êtes déboussolé·e par cette distinction, je vous recommande de lire l’article dédié aux aspects, qui aborde cela plus en détail. Pour faire court, dans les aspects majeurs, le carré et l’opposition sont considérés comme des aspects plutôt difficiles ou dynamiques, tandis que les sextiles et les trigones sont considérés comme harmonieux. La conjonction est relativement « neutre », et peut être considérée comme source de défis ou de facilités selon les planètes concernées. Cette distinction repose en partie sur l’association des aspects avec une planète ; le sextile est associé à Vénus, le carré à Mars, le trigone à Jupiter et l’opposition à Saturne.

Aspects Vénus-Pluton

  • Aspects difficiles : compulsion, obsession, contrôle, manipulation, problèmes liés à l’argent ou aux ressources
  • Aspects harmonieux : passion, drame et théâtralité, intensité, profondeur, transformation

Aspects Vénus-Neptune

  • Aspects difficiles : illusions et désillusions, tomber amoureux·se de personnes qui ne sont pas disponibles, qui ne sont pas vraiment là, qui ne sont pas ce qu’iels semblent être, relations non-réciproques, trop peu de substance, ressentis sacrificiels, manque de sens pratique ou d’ancrage
  • Aspects harmonieux : expériences transcendantes, sentiment de connexion aux âmes d’autres personnes, gentillesse, compassion, solidarité, relation spirituelle consciente, amour inconditionnel, philantropie

Aspects Vénus-Uranus

  • Aspects difficiles : disruption, abandon, instabilité, dissocation, détachement, comportement erratique, relations erratiques, fins et commencement abrupts, quitter la personne avant d’être quitté·e, soudains changements inconscients et fins abrupts préventives, sentiment d’être déstabilisé·e ou variabilité
  • Aspects harmonieux : liberté, spontanéité, relations ouvertes, polyamour, vecteur de prise de conscience, hors d’attachement sans dissocation, relations étranges ou uniques, contre les normes sociales

Avez-vous des aspects entre Vénus et Uranus, Neptune ou Pluton dans votre thème ? Comment le vivez-vous ? N’hésitez pas à partager votre expériences en commentaires.

2 réflexions sur “Neptune, Uranus, Pluton et les relations

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s