astrologie et généalogie, 1. se lancer, azurastrologue.fr

Astrologie et généalogie : se lancer

Cet article est le premier d’une série, consacrée à l’intersection de l’astrologie et de la généalogie ; il s’agit ici de donner des conseils pour qui souhaite se lancer dans une démarche astro-généaologique.

Lorsque l’on est astrologue, ou intéressé·e par l’astrologie, et que l’on se lance dans des recherches généalogiques, ces deux centres d’intérêt trouvent naturellement une intersection : chercher et trouver des informations sur des ancêtres implique notamment leurs dates, lieux et parfois heures de naissance. De quoi établir leur thème natal au moins partiellement, et voir ce qui s’en dégage. Cette démarche est parfois appelée astro-généalogie.

Généalogie : trouver les informations

Il serait trop ambitieux de fournir un manuel de généalogie en quelques lignes ici. Je m’en tiendrai à quelques recommandations de base et des ressources pour aller plus loin !

Tout d’abord, j’aimerais souligner que respecter la réserve des membres de votre famille vivants est important. Il est possible que certaines personnes de votre famille aient des difficultés à parler de leur vécu et de leurs ancêtres, pour une variété de raisons. Par ailleurs, peut-être qu’il est difficile pour vous d’envisager d’entrer en contact avec certains membres de votre famille. La généalogie ne doit pas vous y forcer si cela risque de créer davantage de problèmes. Cependant, dans des situations où il y a un éloignement circonstanciel plutôt que de réels conflits, les recherches généalogiques peuvent aider à créer du lien, apprendre à connaître les membres de la famille sous un autre angle, valoriser leurs expériences et connaissances.

Quoiqu’il en soit, certaines informations ne seront pas disponibles au détour d’une simple conversation avec une grande-tante. Si quelqu’un a fait des recherches généalogiques avant vous, c’est précieux – mais ce ne sera peut-être pas le cas de la majorité.

livret de famille ancien, photo d'Yves Jalabert https://www.flickr.com/photos/yves_jalabert/5218676004

Si vous avez accès au livret de famille, c’est un bon point de départ. Les heures de naissances n’y sont pas renseignées, mais vous y trouverez dates et lieux de naissance. Cela vous aidera à poursuivre vos recherches pour éventuellement trouver une heure de naissance. Globalement, explorer les archives familiales dont vous disposez est d’une grande aide.

Vous pouvez faire une demande d’acte de naissance pour quelqu’un dont vous êtes un·e descendant·e direct·e. Par exemple, si vous ne disposez que de date et lieu de naissance pour votre grand-père récemment décédé, vous pouvez envoyer une requête à la mairie de son lieu de naissance pour obtenir l’acte de naissance complet. Normalement, l’heure de naissance y figurera. La démarche est gratuite.

Pour les ancêtres plus âgé·es, les registres sont passés dans le domaine public (ceux qui datent de plus de 100 ans). Il est possible de consulter ces registres aux archives départementales, mais aussi depuis quelques années, sur Internet si elles ont été numérisées. Par exemple, si vous cherchez les informations de naissance d’un·e ancêtre né·e à Bordeaux en 1897, il y a des chances que vous trouviez cela en ligne !

Utiliser un logiciel ou un site spécialisé vous permettra de stocker les informations et de les organiser de manière claire. Il n’est pas impossible de le faire sur papier, mais c’est bien plus laborieux.

Il existe de nombreux logiciels et sites de généalogie, et il n’y a pas nécessairement besoin d’investir pour avoir accès à des outils intéressants. Vous pouvez créer un compte gratuit sur Généanet, par exemple, et importer dans votre arbre des informations fournies par d’autres utilisateur·ices – fonctionnalité très utile si vous trouvez un arbre généalogique qui inclut un bon nombre de vos propres ancêtres. Le site permet d’ailleurs de garder la partie contemporaine de votre arbre de naissance privée. Si l’aspect communauté de généalogistes ne vous intéresse pas et que vous préférez garder votre arbre totalement privé, vous pouvez utiliser le site gratuit FamilyEcho. Ce ne sont bien sûr pas les seules possibilités !

Je n’ai pas connaissance d’un logiciel qui combine astrologie et généalogie. Cependant, si vous utilisez un logiciel d’astrologie qui permet de faire des dossiers, il est possible de regrouper les nativités familiales à un seul endroit pour mieux s’y retrouver. Si le logiciel le permet, il est aussi possible d’ensuite faire des recherches ciblées (par exemple, trouver tous vos ancêtres qui ont un Soleil en Poissons, ou Spica en paran à une planète).

image par Généanet

Astrologie : étudier des thèmes sans heure de naissance

Même si vous avez la chance de trouver un bon nombre de nativités avec heure de naissance parmi vos ancêtres, il arrivera forcément un moment où vous n’en trouverez pas, seulement date et lieu. J’ai écrit un article qui explique en détail comment l’on peut étudier un thème natal sans heure de naissance, que je ne vais donc pas paraphraser ici. Je vous en recommande la lecture avant d’aller plus loin.

J’y ajouterais que les étoiles fixes en parans peuvent être prises en compte, mais pas toutes : les parans sont calculés de lever du Soleil à lever du Soleil le jour de la naissance. S’il s’agit d’un thème nocturne (une personne née avant le lever du Soleil, par exemple 1h30 du matin), les parans seront donc différents que pour une personne née le même jour mais vers midi. Il sera donc important de générer le fichier de parans pour ces deux potentialités, et comparer ; certaines planètes lentes auront sans doute les mêmes parans, mais ceux à la Lune auront changé et ne peuvent donc pas être pris en compte.

En ce qui concerne les étoiles de lever et coucher héliaque, il est généralement possible de les déterminer sans heure de naissance, mais il arrive que la date soit celle de la passation d’une étoile à une autre, donc je recommande également de générer deux fichiers et vérifier qu’il s’agit des mêmes étoiles de lever et coucher héliaque. Mais par exemple, pour une personne née le 11 décembre 1912 à Paris en France, il est possible d’affirmer sans problème que l’étoile de lever héliaque était Antarès, de la constellation Scorpius.

Il me paraît intéressant de commencer par apprivoiser des nativités sans heure de naissance lorsque l’on débute en astro-généalogie, car la généalogie est une affaire de patience et de rigueur. Il est fort probable que vous n’ayez pas accès à beaucoup de nativités avec heure de naissance dès le début ; savoir travailler sans vous permettra de vous lancer quoiqu’il en soit, et permettra d’affiner et d’aiguiser vos connaissances astrologiques.

De ce que j’ai pu observer, les signatures astrologiques familiales peuvent souvent se faire assez flagrantes ! Pour ne pas allonger à l’excès celui-ci, j’y consacrerai un prochain article de cette série sur l’astro-généalogie.

Sources et références sélectives
  • Hellenistic Astrology: The Study of Fate and Fortune, Chris Brennan
  • Ancient Astrology in Theory and Practice, Demetra George
  • On The Heavenly Spheres, Helena Avelar & Luis Ribeiro
  • Brady’s Book of Fixed Stars, Bernadette Brady
  • Star and Planet Combinations, Bernadette Brady
  • Premiers pas en généalogie, aperçu rapide, Généanet
  • La généalogie pour tous, Marie-Odile Mergnac
  • Ancestral Medicine, Daniel Foor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s