rectifier un thème natal, azurastrologue.fr

Rectifier un thème natal

Comme je l’ai expliqué dans un précédent article, il est difficile voire impossible d’utiliser certaines techniques astrologiques sans heure de naissance, car cela empêche de déterminer l’Ascendant, composant majeur d’un thème natal. Dans l’article précédemment mentionné, j’ai expliqué comment étudier un thème sans heure de naissance ; celui-ci est consacré à ce qu’on appelle la rectification. Il s’agit de tenter de déduire l’heure de naissance en utilisant divers procédés. On va étudier les éléments du thème que l’on connaît, la chronologie de la vie de la personne dont c’est le thème natal, et évaluer les différentes possibilités afin d’arriver à la conclusion la plus probante.

Tout d’abord, il faut souligner que la rectification est une pratique extrêmement spéculative. Cela peut poser problème, car les astrologues peuvent avoir des approches différentes, et ainsi arriver à des résultats différents. Ce n’est cependant pas toujours le cas ; il est tout à fait possible que des astrologues arrivent au même résultat de rectification en étudiant un thème.

Ainsi, l’astrologue Chris Brennan a partagé une expérience de consultation où il a effectué une rectification pour quelqu’un, et a ensuite appris que Rob Hand, un autre astrologue très réputé, avait rectifié le même thème et obtenu le même résultat.

On peut présumer que le processus de rectification donne des résultats probants et que cela vaut le coup de s’y lancer ; mais il faut garder en tête quoiqu’il en soit que c’est une démarche spéculative, à approcher avec prudence.

Si toutefois vous voulez réaliser une rectification, voici quelques astuces.


Utiliser la domification en Signes Entiers

L’utilisation de la domification en Signes Entiers simplifie énormément la tâche en ce qui concerne les rectifications. En effet, en Signes Entiers, le signe de l’Ascendant est la maison 1 ; le degré de l’Ascendant ne détermine pas le début de la maison. En ayant déterminé le signe de l’Ascendant, on a donc déterminé toutes les autres maisons puisqu’elles s’alignent avec les signes suivants. Évaluer les différences entre deux ou trois Ascendants différents pour l emême thème natal est donc plus simple. Pour plus d’informations sur cette domification, voir l’article dédié.

Bien sûr, il n’est absolument pas obligatoire d’adopter Signes Entiers pour faire une rectification, et chacun·e fait selon ses préférences ! Cependant, si par exemple vous utilisez Placidus et Signes Entiers dans votre pratique, je recommanderais plutôt de vous concentrer sur Signes Entiers pour une rectification, par souci d’efficacité.

Déterminer l’équipe la plus probable

La notion d’équipe est centrale dans l’analyse d’un thème en astrologie antique. Dans certains cas de rectification, si l’on dispose d’une heure de naissance approximative, par exemple si l’on sait que la personne est née vers midi ou en début d’après-midi, on peut déterminer s’il s’agit d’un thème de jour ou d’un thème de nuit. Cela permet de déterminer quelle est l’équipe du thème, et d’identifier la planète la plus positive du thème ainsi que la plus difficile. Ces éléments permettent d’évaluer quel Ascendant semble le plus probable, en étudiant ces planètes et leurs placements potentiels en maisons.

Par exemple, si l’on hésite entre deux Ascendants qui placent la planète la plus difficile du thème respectivement en maison 6 ou en maison 7, on peut évaluer quel thème semble le plus coller à la vie de la personne : des problèmes du domaine de la planète en question ont-ils plutôt tendance à émerger dans le domaine du travail, du labeur et de la santé (maison 6) ou dans le domaine des partenariats à long terme, des relations amoureuses et du rapport à autrui en général (maison 7) ?

Pour plus d’informations sur la notion d’équipe et la distinction entre thème diurne et thème nocturne, vous pouvez consulter l’article consacré au sujet.

Prêter attention à la planète dirigeant l’Ascendant

Admettons qu’on l’on hésite entre un Ascendant Vierge et un Ascendant Balance pour un thème donné. Dans un cas, le thème serait gouverné par Mercure ; dans l’autre, par Vénus. On va donc évaluer dans quels signes se trouvent ces deux planètes, et dans quelles maisons seraient-elles placées dans l’une et l’autre des possibilités.

La planète qui dirige l’Ascendant a une énorme influence sur le thème, l’Ascendant étant la partie qui représente la personne : le placement de la planète qui le dirige donne des informations cruciales sur l’individu. Bien sûr, il est possible que dans certains cas il soit difficile de trancher : par exemple, si le thème en question avait une conjonction partile de Mercure et Vénus, cela pourrait compliquer la tâche. Toutefois, le placement en signe et en maison de la planète dirigeant l’Ascendant est à considérer avec attention lorsque l’on tente une rectification, et cela se révèle souvent très utile.

Étudier les transits récents des planètes lentes

Les transits de Saturne sont un outil de choix pour la rectification : cette planète transite dans un signe pendant environ 3 ans d’affilée. Les thèmes de la maison concernée seront donc remués durant une période considérable, suffisamment pour pouvoir, surtout a posteriori, discerner que cela concerne une maison ou une autre.

Par exemple, un transit de Saturne en maison 2 peut concerner une restructuration, une maturation, des limitations dans le domaine des finances personnelles, des possessions, des ressources ; un transit de Saturne en maison 7 concernera les relations amoureuses, les partenariats à long terme, la relation à autrui, et ainsi de suite. Pour discerner quel est l’Ascendant probable, on regarde donc ce qu’il s’est passé durant les trois années d’un transit de Saturne particulier en termes de limites, de maturation, de restructuration, de pertes ou d’accomplissement (selon si Saturne est dans un thème diurne ou nocturne, le transit peut être plus ou moins constructif et/ou subjectivement bien vécu). S’il y a eu l’achat d’une maison, on peut penser à un transit de maison 4 ; un décès pourrait faire penser à la maison 8 ou éventuellement la 12, etc.

L’analyse peut s’affiner selon les placements qui sont dans le signe concerné natalement. Un transit de Saturne sur la Lune natale est souvent notable, par exemple. Le retour de Saturne est également un moment charnière.

La même méthode peut s’appliquer à Jupiter bien que ses transits soient plus rapides, surtout si Jupiter gouverne des planètes importantes dans le thème, ou à Uranus, Neptune et Pluton dans une certaine mesure. Toutefois, dans mon expérience, les transits de Saturne sont le moyen le plus efficace de débroussailler les transits et activations potentielles.

Prêter attention à la Lune

Comme mentionné dans l’article sur l’étude d’un thème sans heure de naissance, le site Astro-Seek offre la possibilité de visualiser très simplement la marge dans laquelle la Lune a pu se déplacer durant les 24h, une fonctionnalité très utile !

L’ambiguïté d’un placement rapide permet parfois d’affiner la déduction pour une rectification de 24h. Par exemple, Chris Brennan explique qu’avant d’obtenir l’heure de naissance de Barack Obama, on ne pouvait pas être sûr·es de son signe Lunaire : la Lune pouvait avoir été en Taureau ou en Gémeaux. Connaissant Obama, Chris Brennan déduisait que la Lune serait plutôt en Gémeaux, ce qui plaçait donc l’heure de naissance plus tard dans la journée. Lorsque le certificat de naissance de Barack Obama a été révélé au grand public, la confirmation a pu être possible : son signe Lunaire est bel et bien Gémeaux.

Ainsi, l’ambiguïté quant à la Lune peut parfois être un avantage pour la rectification, même si cela représente une incertitude supplémentaire à première vue.

Comparer les profections potentielles

Dans le cas où la rectification est faite pour déterminer l’Ascendant entre deux choix probables, par exemple lorsque le degré de l’Ascendant est à 0° ou 29° d’un signe et qu’il y a une ambiguïté, la tâche est évidemment un peu moins ardue, et les profections annuelles se révèlent très utiles. Il s’agit de comparer les profections annuelles en les effectuant depuis chacun des Ascendants potentiels.

Par exemple, imaginons que quelqu’un ait 30 ans, et que l’Ascendant soit à 0° de Sagittaire, jetant le doute. Dans tous les cas, cette personne est dans une année où l’Ascendant profecté sera en maison 7, en opposition à l’Ascendant : le thème des partenariats de long terme sera en jeu. Si l’Ascendant est bel et bien en Sagittaire, la profection annuelle de l’Ascendant est en Gémeaux, et Mercure est activée pour l’année. Si l’Ascendant est en Scorpion et qu’il est nécessaire de rectifier le thème pour 29° Scorpion, alors la profection de l’Ascendant sera en Taureau, et Vénus sera activée pour l’année.

On peut donc comparer l’expérience des transits de l’année : comment se sont passées les rétrogrades de Mercure ? Est-ce que les thèmes mercuriens ont été particulièrement importants ? Quid du placement natal de Mercure, et de la maison 10 (Vierge) de l’image publique, de la réputation, de la vocation : ces thèmes-là ont-ils été particulièrement présents ? Même questions pour Vénus : s’il y a eu une rétrograde de Vénus, a-t-elle été significative ? Le placement natal de Vénus et les thèmes qui lui sont associés ont-ils été remués durant cette année ? Et les thèmes indiqués par la maison 12 en Balance ?

Le processus d’évaluation des profections est laborieux quand on doit gérer 12 hypothèses, mais lorsque l’on a pu réduire le champ des possibles à deux signes, c’est nettement plus simple. Il arrive toutefois que l’ambiguïté demeure, pour tout un tas de raisons ; les potentielles deux maisons activées peuvent partager une planète gouvernante (Capricorne et Verseau), ou le dirigeant de l’une peut être dans l’autre (Mars en Taureau lorsque l’on hésite entre une activation de Bélier ou de Taureau), et ainsi de suite. Toutefois, en étendant le processus sur plusieurs années rétrospectivement, on peut généralement arriver à une hypothèse plus solide.


J’espère que cet article vous aura aidé pour aborder le processus de rectification et comprendre comment on peut procéder. Bien entendu, c’est un article d’introduction, et il y a de nombreux autres éléments qui peuvent être utilisés pour des rectifications. Si vous avez des remarques ou des retours d’expérience sur la rectification, n’hésitez pas à les partager en commentaires !

Sources et références pour cet article :
  • Five Tips for Birth Chart Rectification, Horoscopic Astrology Blog
  • Hellenistic Astrology: The Study of Fate and Fortune, Chris Brennan
  • Ancient Astrology in Theory and Practice, Vol. I, Demetra George

Une réflexion sur “Rectifier un thème natal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s