Synastrie : la compatibilité astrologique

Qu’est-ce que la synastrie ?

La synastrie est la compatibilité astrologique, l’affinité astrale. En général, le terme est utilisé par parler de la compabilité entre deux personnes en évaluant leurs thèmes natals respectifs. Le terme vient du grec ancien συναστρία, sunastría.

Outre l’étude comparée de deux thèmes natals, la synastrie s’étudie aussi à l’aide de thèmes composites. Si vous souhaitez faire un thème de comparaison de deux thèmes natals, ou réaliser un thème composite, les deux options sont disponibles gratuitement sur Astrodienst.

Casser quelques idées reçues sur la compatibilité amoureuse

La synastrie n’est pas une garantie que la relation fonctionnera bien. On peut avoir une forte compatibilité avec quelqu’un, mais que le timing ne soit pas bon, que la personne ait des comportements abusifs ou négligents, etc. Si une personne ne vous traite pas correctement, peu importe que sa Lune tombe dans votre maison 1 ou que sais-je : ce n’est pas la peine de s’accrocher à une relation manifestement dysfonctionnelle sous prétexte que vous seriez super compatibles astrologiquement. Le respect est indispensable.

Avoir une synastrie a priori défavorable ne signifie pas non plus que la relation sera désastreuse. Une relation peut présenter ses défis ; l’important est que la base de respect soit présente. Il arrive de devenir proche de quelqu’un de très différent, de devoir s’adapter, élargir sa zone de confort, sortir de ses habitudes ; cela ne rend pas pour autant la relation dysfonctionnelle, et cela peut être fait dans le respect et l’appréciation réciproque.

Le fait d’examiner la synastrie peut informer la manière d’approcher certains problèmes, permettre de comprendre certains angles morts, mais cela ne va pas magiquement transformer une relation dysfonctionnelle en une idylle. Si votre relation est au point mort parce que votre partenaire ne s’investit pas, refuse de vous écouter, de faire sa part de labeur émotionnel, de partager les tâches, et autres joyeusetés… La synastrie ne va pas régler vos problèmes, soyez-en conscient·es.

À titre personnel, je ne crois pas au concept d’âme soeur. Je ne crois pas qu’il y ait une seule « bonne personne » qui doive être notre partenaire, sans quoi nous ne pouvons pas être heureux·se. Je ne pense pas que les êtres humains aient forcément besoin d’un·e partenaire pour les compléter, d’ailleurs. Et je trouve que ces concepts sont souvent utilisés pour forcer à rester dans des relations extrêmement nocives. « Nous sommes faits pour être ensemble » est une idée qui dissuade de quitter quelqu’un qui nous maltraite, elle est donc bien pratique pour les personnes qui souhaitent continuer à exploiter autrui. Le plus tôt on déconstruit cette idée dangereuse, le mieux on se porte.

Je pense que toute relation présente son lot de joies et de difficultés, mais je sais aussi que les standards que la société nous pose sont ridiculement bas. Notre culture présente un certain nombre de conduites comme normales alors qu’elles ne devraient pas l’être. Par exemple, la glorification de la jalousie et de la possessivité comme des preuves d’amour sont un énorme problème. Si vous n’êtes pas certain·e de pouvoir identifier clairement ce qu’est une relation abusive, je vous recommande la lecture de cet article, et je vous invite également à lire le graphique ci-dessous.

Image par Cliquez Justice

Je précise d’ailleurs qu’une relation peut être abusive sans être constituée à 100% d’abus. À vrai dire, de nombreuses victimes de violences ont du mal à partir parce que la relation présente aussi des moments positifs. Quoiqu’il en soit, il n’y a pas de seuil d’abus acceptables. Vous méritez toujours mieux qu’une relation qui comporte des abus, même si vous avez l’impression que « ça pourrait être pire ».

La compatibilité astrologique

Revenons-en à l’astrologie. L’étude de l’astrologie des relations est un champ à part entière, et certain·es astrologues se spécialisent dans ce domaine ; Kelly Surtees ou Jessica Lanyadoo, par exemple. Personnellement, ce n’est pas le sujet que j’ai le plus creusé à l’heure actuelle, et je ne prévois pas de me spécialiser dans ce domaine, même si je trouve l’astrologie des relations très intéressante. Je vous partage ici mes quelques observations synastriques, mais gardez donc en tête que c’est un champ immensément plus vaste et complexe que ce que je peux en présenter ici.

Ne pas s’arrêter au signe solaire

Ma première recommandation serait de ne pas limiter votre analyse synastrique aux placements du Soleil ! Ce serait trop facile. Il y a bien d’autres éléments à prendre en compte. Il me semble que la compatibilité astrologique évaluée sur la seule base des signes solaires s’en tient parfois à considérer les triplicités ou éléments ; les signes de Terre seraient compatibles entre eux, par exemple (sans doute parce que les signes de Terre sont configurés par trigone aux autres signes de Terre, ce qui est une configuration harmonieuse). Je pense que c’est une analyse bien trop limitée. Il y a bien plus d’éléments dans votre thème que le placement du Soleil !

Les oppositions ne sont pas forcément une mauvaise chose

Bien que l’opposition soit un aspect dynamique vu comme difficile, dans mon expérience, cela peut fonctionner extrêmement bien en synastrie. Les deux signes sur un même axe ont une forme de complémentarité qui peut être très fonctionnelle dans une relation proche si chacun·e est un minimum ouvert·e au point de vue et au fonctionnement de l’autre. Il peut d’ailleurs arriver que quelqu’un ait un faible pour les personnes ayant un placement de Lune opposé au sien de manière si systématique que c’en est comique !

Il ne faut pas oublier que le Descendant, dans un thème, et la maison 7 plus généralement, représente la relation à autrui et les partenariats au long terme. Que votre partenaire ait un placement en opposition à votre Ascendant ne serait donc guère étonnant ni gênant !

Ne pas se cantonner à Vénus

Vénus

Parmi ce qui est étudié en premier dans un thème pour le thème des relations amoureuses, il y a bien sûr Vénus. Mais il serait dommage de n’étudier que cette planète, le significateur général des relations amoureuses, et passer à côté de vos potentiels significateurs spécifiques des relations amoureuses.

Par là, j’entends ce qui symbolise les relations amoureuses dans votre thème natal spécifiquement ; or, à moins que vous soyez Ascendant Scorpion ou Bélier, ce n’est pas forcément Vénus. En effet, si vous êtes Ascendant Scorpion ou Bélier, votre Descendant sera en Taureau ou Balance, donc gouverné par Vénus. Vénus prendra alors une double importance comme signifiant les relations amoureuses. Mais si vous êtes Ascendant Poissons, votre Descendant sera en Vierge, et le positionnement de la planète Mercure qui gouverne Vierge sera à étudier.

Une planète qui est conjointe au degré du Descendant ou placée en maison 7 sera importante à inclure dans votre analyse également.

Pour étudier les relations amoureuses spécifiquement, on observa donc en priorité :

  • le placement de Vénus
  • le placement de la planète qui dirige la maison 7
  • tout placement en maison 7 / sur le Descendant
  • les aspects formés à tous ces placements

Pour une compatibilité qui ne porte pas forcément sur le long terme, il sera intéressant de regarder la maison 5, qui représente la romance et le plaisir ; Vénus y a d’ailleurs sa joie ! On regardera donc dans ce cas :

  • le placement de Vénus
  • le placement de la planète qui dirige la maison 5
  • tout placement en maison 5
  • les aspects formés à tous ces placements

Étudier les thèmes individuels au préalable

La raison pour laquelle les consultations synastriques sont généralement si coûteuses est que cela implique d’examiner en détail au moins deux thèmes ! On ne peut pas faire une analyse synastrique de qualité si l’analyse des thèmes de part et d’autre est bâclée.

En somme, c’est un reflet intéressant de problématiques non-astrologiques : il est difficile de poser ses limites et d’exprimer ses besoins si on ne les connaît pas. On ne peut pas vraiment se décrire à quelqu’un si on ne sait pas qui on est. Si l’on se déteste et que l’on se maltraite soi-même, il peut être particulièrement ardu de se défendre lorsque quelqu’un nous maltraite.


Pour conclure, je vous dirai ceci : je trouve fascinant d’étudier des thèmes, c’est ma passion. Mais je vous en conjure, en termes de synastrie, ayez le réflexe de prendre du recul par rapport aux thèmes et de regarder les faits sans filtre idéalisant dû à une quelconque compatibilité astrologique. Ne vous accrochez pas à une relation qui vous rend malheureux·se sous prétexte de « potentiel ». La synastrie est un outil très intéressant, mais ce n’est pas une baguette magique pour changer quelqu’un qui ne vous traite pas à votre juste valeur.

Une réflexion sur “Synastrie : la compatibilité astrologique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s