le mot astrologie est écrit en lettres manuscrites, orné du Progress Pride Flag de Daniel Quasar, sur fond bleu clair avec des étoiles jaunes et blanches

La dépolitisation du quotidien par l’astrologie

Force est de constater que de nombreuses personnes qui s’intéressent à l’astrologie ou autres disciplines que l’on pourrait désigner comme « ésotériques » ont des points de vue bien curieux quant à la justice sociale.

Je ne sais pas si « ésotérique » est adapté pour parler d’astrologie puisque voici la définition que fait Wikipédia de l’ésotérisme :

L’ésotérisme (du grec ancien esôteros, « intérieur ») est l’ensemble des enseignements secrets réservés à des initiés. Ce terme, dont le sens diffère de façon notable selon les époques et les auteurs, est parfois utilisé dans la culture populaire pour parler de courants de pensée marginaux à composante secrète ou étrange à dimension spirituelle (sociétés secrètes, occultisme, paranormal, etc.).

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89sot%C3%A9risme

Je considère qu’aujourd’hui, l’enseignement de l’astrologie n’a rien de secret — et tant mieux ! N’importe qui avec un accès internet peut se renseigner plutôt aisément sur les principes de base de l’astrologie. Le savoir est plutôt accessible, en rien réservé à des initié·e·s. On pourrait bien entendu améliorer l’accessibilité du savoir ; par exemple, rares sont les vidéos sur l’astrologie qui sont sous-titrées… Cependant, il est vrai qu’à ses débuts, l’astrologie rentrait davantage dans ces critères. Par ailleurs, si l’on définit l’ésotérisme comme « Ces trucs hippies-New Age bizarres que la plupart de la société évite et ridiculise souvent », l’astrologie rentre dedans, n’est-ce pas ?

Mais revenons au sujet principal de cet article.

Dépolitisation par l’astrologie

La dépolitisation du quotidien par l’astrologie : c’est un phénomène que je trouve particulièrement exaspérant. Il s’agit de cette tendance chez certaines personnes à justifier, de manière fataliste, absolument tout par des énergies célestes.

Par exemple, les gens qui manifestent actuellement seraient « pas contents et très énervés » à cause de la pleine Lune et non à cause du racisme, bah voyons. Alors, non, les personnes qui manifestent sont en révolte parce que leurs droits ne sont pas respectés, et réduire cela à une agitation émotionnelle dûe à la Lune me paraît incroyablement déplacé.

Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres de discours qui ôte toute agentivité à des personnes en lutte, et qui encourage à l’inertie politique, ce à quoi je m’oppose farouchement. Je ne compte pas attendre la prochaine conjonction Uranus-Pluton pour exiger des droits sociaux, merci bien !

Politiser nos pratiques

Libre à vous de considérer que les astrologues se doivent d’être apolitiques. Nous serons en désaccord, et tant pis. Je considère que mon rôle en tant qu’astrologue n’est pas de rester neutre quant aux souffrances de mes pairs, mais au contraire de les soutenir dans la mesure de mes moyens. Je considère que ne pas réagir face à des injustices fait de nous des complices ; on peut préférer ne pas présenter ses convictions politiques au premier plan en tant qu’astrologue par principe, mais je pense aussi que se présenter comme « neutre » n’a rien de neutre vu le contexte actuel. Beaucoup de personnes n’ont pas le privilège d’être « neutres ».

Dans mon entourage astrologique, j’ai vu depuis des mois et particulièrement ces dernières semaines du soutien vocal et concret aux communautés en souffrance.

Beaucoup d’astrologues ont pris la parole contre le sexisme et la transphobie ancrées dans les doctrines et la communauté astrologiques, appelant à questionner nos conditionnements pour une astrologie qui reflète davantage la diversité de l’expérience humaine quant au genre et à la sexualité, et qui fait justice aux communautés LGBTIQ+.

J’ai vu différentes personnes refuser de cautionner des commentaires validistes concernant des placements astrologiques, soulignant qu’un signe du zodiaque n’était pas un diagnostic médical et qu’il était dangereux d’encourager ce type de raisonnement.

Récemment, il y a eu un mouvement appelé #SpiritualSolidarity (Solidarité Spirituelle), lancé par Six BlackWomenCry pour récolter de l’argent à reverser à Black Lives Matter. Des astrologues ou autres professionnel·le·s (tarot, …) ont proposé des mini-consultations en échange de dons à des cagnottes (parmi elleux, Deon Mitchell, Alexis Duong, Avatar Denisse, Jo Gleason, entre autres !).

De nombreux·ses astrologues ont mis en place des tarifs solidaires pour que des personnes précaires puissent bénéficier de leurs services. Par exemple, Astrospection (qui revendique un usage de l’astrologie s’articulant avec le féminisme, les politiques queers et une approche décoloniale) réserve une place gratuite dans chacun de ses ateliers d’apprentissage de l’astrologie.

Ce ne sont que quelques exemples parmi un vaste éventail de possibilités. Il est tout à fait possible de politiser nos pratiques et d’utiliser notre savoir-faire astrologique pour soutenir les personnes marginalisées. C’est un choix que nous pouvons faire. C’est un choix que beaucoup d’astrologues font actuellement. Je vous y encourage de tout coeur. Ne laissons pas l’astrologie être utilisée pour dépolitiser nos quotidiens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s