La Grande Conjonction, Saturne et Jupiter en Verseau 2020

J’ai déjà évoqué la Grande Conjonction dans l’article sur les transits de décembre 2020, mais je me suis dit que ça valait le coup d’en reparler dans un article dédié !

Qu’est-ce qu’une Grande Conjonction ?

Une Grande Conjonction est une conjonction des planètes Saturne et Jupiter, c’est-à-dire un moment où, depuis la perspective de la Terre, ces deux planètes sont alignées dans le ciel à l’exact même degré du zodiaque. Ci-dessous, une superposition des positions de Saturne et Jupiter au fil des jours, se rapprochant progressivement dans le ciel.

Lire la suite »
photo de Wuhan University Sakura Castle

L’astéroïde Wuhan

Cet article étant assez long, le voici en format PDF si c’est votre préférence.

Avertissement : en aucun cas une analyse astrologique d’une pandémie ne peut se substituer à des données médicales. Si vous avez des inquiétudes quant à votre santé vis-à-vis du COVID-19, rendez-vous sur les sites d’informations médicales consacrés à ce sujet !

Un certain nombre d’astrologues ont fait des observations depuis le début de la pandémie de COVID-19. Récemment, Demetra George a posté un article au sujet de l’astéroïde Wuhan. Elle partage un texte détaillé de sa collègue Brenda Wilson, qui a observé la synchronicité de la pandémie de COVID-19 qui s’est déclarée dans la ville chinoise de Wuhan, avec la trajectoire de l’astéroïde du même nom de Wuhan (3206). Voici le résumé que fait Demetra en introduction :

En bref, l’astéroïde Wuhan, découverte en 1980 à l’observatoire Purple Mountain, est entrée en Capricorne au début du moins de janvier, peu après la conjonction de Saturne et Pluton. La vitesse moyenne des astéroïdes est d’environ 1 degré tous les quatre jours. Depuis lors, Wuhan est passée sur le Noeud Sud, Jupiter, Mars, Pluton et Saturne. Wuhan est entrée en Verseaux mi-avril, et à la fin du mois de mai rétrograde à 4° de Verseaux environ et passe à nouveau sur Saturne, Pluton et Jupiter. Wuhan sera directe à la fin du mois d’août, contactant à nouveau Jupiter, Pluton et Saturne jusqu’à mi-novembre quand elle entrera Verseaux pour les quatre prochains mois. Là, elle pavera le chemin pour la conjonction historique de Jupiter et Saturne près du solstice d’hiver.

Demetra George – Asteroid Wuhan

Brenda Wilson a gracieusement accepté que je traduise son texte, et voici la biographie qu’elle m’a fournie :

Brenda nous présente une fusion amusante de dons éclectiques, venus de coins distants de la galaxie. Elle est écrivaine créative, naturaliste, herbaliste, botaniste, anatomiste, astrologue, lectrice de tarot et masseuse. Elle est servante et observatrice des créatures sauvages et phénomènes naturels. Elle a travaillé avec des animaux sauvages, des plantes sauvages, des jardins sauvages et des humain·e·s sauvages de la meilleure qualité. Son éducation inclut un BTS en Anglais et Écriture Créative, ainsi que 30 ans d’étude de l’astrologie et du tarot.

Brenda est disponible pour des sessions de conseil spirituel astrologiques et de tarot, sur rendez-vous. Vous pouvez la retrouver via son site web goodheavensastrology.com, ou la joindre via email à goodheavensastro@gmail.com


Notes générales de traduction :

  • J’ai voulu coller au plus proche du style de l’autrice, tout en conservant le sens. J’ai donc essayé d’éviter des anglicismes évidents, mais j’ai gardé son usage des majuscules là où cela relevait de sa préférence personnelle et non d’une convention grammaticale propre à la langue anglaise.
  • Là où l’anglais n’est pas genré, j’ai dégenré en français en utilisant des formes d’écriture inclusive (point médian, accord de proximité).
  • Lorsqu’un terme n’avait pas de traduction française connue de moi, j’ai choisi une traduction selon ce qui me semblait le plus approprié a priori (et/ou ce que j’ai vu utilisé après quelques recherches sommaires) et ajouté une note de fin pour en expliciter le sens.

Lire la suite »
sur fond blanc, en noir, citation d'André Barbault de 2011 : "Il se pourrait bien que nous soyons sérieusement menacés d’une nouvelle pandémie au cap de 2020-2021", avec une illustration tirée de son article, qui représente un homme avec une longue barbe et un chapeau, qui observe des étoiles sur un globe qu'il tient à la main

Si vous voulez critiquer l’astrologie, faites-le avec bonne foi

Un article récent du journal américain The New York Times* a fait quelques remous dans la communauté astrologique. Les astrologues sont particulièrement agacé·e·s par la malhonnêteté intellectuelle dont fait preuve l’autrice, Hayley Phelan.

L’article, intitulé « Will Coronavirus Kill Astrology? » (« Le coronavirus tuera-t-il l’astrologie ? »), reprend un argument habituel des sceptiques de l’astrologie : la Science a affirmé que l’astrologie n’était pas fiable, et les psychologues s’accordent à dire que l’astrologie attire car elle se reposerait sur des biais de confirmation. Les biais de confirmations peuvent être décrits comme la tendance humaine à rechercher en priorité des informations qui confirment ce que l’on sait déjà — une mémoire sélective au service de ses propres convictions.

Il est particulièrement ironique que Hayley Phelan mette en avant les biais de confirmation, car les astrologues qu’elle présente dans son article ne sont pas choisi·e·s au hasard. Elle met en avant Susan Miller, astrologue qui avait prédit une année 2020 prospère, en précisant dès la première ligne qu’elle est une astrologue reconnue comme fiable… Sans vraiment expliquer en quoi, ce que je trouve un peu dommage. Phelan ne précise pas que Susan Miller n’est absolument pas spécialisée en astrologie mondiale, la branche de l’astrologie qui serait à même de se pencher sur les cycles liés aux pandémies.

Lire la suite »