L'astrologie d'Elizabeth II, azurastrologue.fr

L’astrologie de la reine Elizabeth II

Ce jeudi 8 septembre 2022, la mort de la reine Elizabeth II a été annoncée. Cet article n’a pas pour but de chanter les éloges d’Elizabeth II : je n’ai aucune complaisance envers l’institution coloniale mortifère qu’est la monarchie. Cet article n’est pas non plus une exploration exhaustive de la vie d’Elizabeth II.

Elizabeth Alexandra Mary Windsor, dite Elizabeth II, est née le 21 avril 1926 à 2h40, à Londres, en Angleterre. Ci-dessous, son thème natal.

Elizabeth II est née avec un Ascendant en Capricorne III, et la planète dirigeant l’Ascendant est donc Saturne en Scorpion, culminante en maison 11.

Il s’agit d’un thème nocturne, où Saturne est considérée comme la planète qui peut donner le plus de fil à retordre. Ici, Saturne représente la reine, mais aussi ses ressources personnelles et ses finances (maison 2 en Verseau). Le placement en maison 11 suggère une place importante de l’audience, des réseaux, des groupes sociaux, de la foule, des aspirations et rêves. Assurément, qu’est une reine sans des sujets à exploiter ? Le lien entre la fortune personnelle et les groupes est aussi facilement établi : la royauté anglaise tire sa richesse de l’asservissement de ses sujets.

Saturne est aussi la planète qui représente la vieillesse, la longévité, la structure, la tradition. Elizabeth II a été la monarque d’Angleterre au plus long règne : 70 ans et 214 jours. Son règne a connu 5 révolutions de Jupiter !

Le décan de l’Ascendant, Capricorne III, est gouverné par le Soleil dans le système chaldéen, et Austin Coppock appelle « Le Trône » . L’arcane mineure associée à Capricorne III est le 4 de Deniers.

image de la carte du 4 de Deniers dans le Tarot Rider-Waite-Smith : une figure royale couronnée est assise, un denier sous chaque pied, un denier en équilibre sur sa couronne, tenant un gros denier dans ses mains d'une manière possessive
Le 4 de Deniers dans le Tarot Rider-Waite-Smith

Le visuel de cette carte évoque facilement le matérialisme et l’avidité : le personnage couronné s’accroche à son gros Denier d’une manière protectrice et possessive. Le thème des ressources personnelles et des finances semble particulièrement surligné avec ce décan. C’est aussi un décan très royal, associé à l’héritage familial, à la stabilité.

L’Ascendant conjoint le Noeud Sud, un point calculé qui démarque l’axe où ont lieu les éclipses dans l’année et demie. En termes d’interprétation, le Noeud Sud est associé à une variété de thématiques, entre autres les héritages étranges, ce qui est transmis intergénérationnellement. Étant donné la place de la lignée dans la vie d’Elizabeth II, ce placement est éloquent de ce point de vue là.

7 d’Épées

Si l’on considère les planètes situées en maison 2 chez Elizabeth II, cela amène d’autres thématiques en plus de Saturne. Elle est née avec une conjonction Mars-Jupiter en Verseau III. Ce décan est associé au 7 d’Épées dans le Tarot. On voit ici aussi un personnage qui a des objets représentant la suite en main : 5 Épées. Sa posture semble suggérer le fait de s’échapper en douce, comme après avoir dérobé les épées. Cette carte est couramment associée au vol, à la tromperie, à la ruse.

Ce qui me vient immédiatement à l’esprit est la manière dont les ressources de la monarchie anglaise viennent du pillage acharné de ses sujets, et notamment des colonies. Le diamant que l’on appelle l’étoile d’Afrique ou Cullinan, et qui orne plusieurs apprêts royaux (sceptre, couronne, …), a été volé à l’Afrique du Sud en 1905. En 2010, la reine demande aux ministres britanniques s’il est possible d’utiliser un fond d’état mis de côté pour les écoles, les hôpitaux et les familles précaires afin de chauffer son palace. Quelques exemples parmi d’autres d’une cupidité sans limites.

Mars, qui se trouve en maison 2, gouverne la maison 4 de la famille, des racines, du pays natal, ainsi que la maison 11 des groupes et des foules, mettant en lien les ressources personnelles avec ces thématiques. Jupiter gouverne les maisons 3 et 12.

diamant Cullinan

Il y aurait des choses positives à dire sur Mars-Jupiter (ainsi que sur le reste des placements d’Elizabeth II), mais comme je l’ai souligné plus haut, je ne suis pas là pour glorifier la représentante d’un héritage colonial. Renn Butler, dans son ouvrage The Archetypal Universe, donne un certain nombre de thèmes évoqués par une configuration Mars-Jupiter-Saturne : le désir de pomper le système pour son propre bénéfice, une approche agressivement conservatrice, des justifications philosophiques pour un comportement égoïste, un besoin de rabaisser les autres pour s’élever soi-même, une défense rigide des attituds nationalistes ou sectaires, des systèmes de croyance dogmatiques, des justifications morales pour la cruauté, une suffisance vicieuse.

La maison 3 est traditionnellement associée aux reines ; il est intéressant de noter qu’Elizabeth II y a Vénus exaltée, planète dite bénéfique de l’équipe. Vénus est ici dans le domicile nocturne, dans le décan et dans les termes de Jupiter. Jupiter se trouvant en Verseau, Vénus ne bénéficie pas de son soutien. Elle est configurée en trigone à Pluton et à Saturne, et elle se trouve en coprésence à Uranus. Vénus gouverne la maison 5 (les enfants) et la maison 10 (l’image publique, la réputation), ainsi que le Fond du Ciel (les racines, la famille, le pays natal, les parents).

Vénus et Saturne sont nourries par l’étoile fixe Alphecca dans la nativité d’Elizabeth II, et cette étoile conjoint son Milieu du Ciel. En phase de passage écourté à ce moment-là, Alphecca s’exprime de manière particulièrement dramatique. Étoile alpha de la constellation Corona Borealis, Alphecca est associée à un cadeau avec des épines ; des accomplissements qui demandent des sacrifices, une beauté qui a un prix. Effectivement, pour Elizabeth II, parader avec des diamants se fait au prix de l’asservissement des colonies.

On peut aussi, de manière plus clémente peut-être, considérer le poids que peut représenter une institution aussi toxique que la monarchie sur les individus qui la composent, au-delà de l’abondance matérielle. Vivre dans une richesse obscène, est-ce vraiment une expérience souhaitable, épanouissante pour l’être humain ? Le prix à payer n’est-il pas une dissonance cognitive constante pour éviter de regarder en face qu’il est impossible de vivre dans un tel luxe sans que cela se fasse aux dépens d’autrui ?

Parmi les étoiles fixes qui marquent la nativité d’Elizabeth II, on peut aussi citer Regulus, alpha Leonis, son étoile de coucher héliaque, étoile Royale par excellence, associée au prestige, à la visibilité, à la domination. Vénus et Pluton sont nourries par Alkes, alpha Crater, une étoile associée aux héritages, à la transmission de quelque chose de précieux.

La maison 8, qui représente les ressources partagées, les héritages, les défunts, est en Lion dans le thème natal d’Elizabeth II ; elle y a la Lune, le luminaire de l’équipe, ainsi que Neptune. La Lune est croissante, gagnant en lumière. Bien que la maison 8 soit généralement considérée comme sombre et inauspicieuse, de l’avis de Firmicus Maternus, la Lune croissante peut s’y trouver en bonne posture, comme une exception qui confirme la règle :

Aucune planète ne se réjouit dans cette maison à part la Lune, et encore seulement dans des nativités nocturnes. Si la Lune croissante se trouve dans cette maison dans un thème nocturne, et qu’elle n’est pas en aspect à des planètes dévaforables, et si Jupiter est en trigone ou sextile depuis le domicile de la Lune ou d’un signe de Vénus, Mercure ou Jupiter, ou dans les termes de l’une de ces planètes, cela présage la plus grande bonne fortune et des richesses prodigieuses, une grande gloire de pouvoir matériel et une reconnaissance exceptionnelle dans le monde.

Firmicus Maternus in Mathesis, trad. mienne
1982, arrivée d’Elizabeth II à Tuvalu, photo par Anwar Hussein

Elizabeth II remplit certaines de ces conditions ; la Lune est en aspect dur à Mars et Saturne, et Jupiter est en opposition plutôt qu’en trigone ou sextile, mais il semblerait que la faveur indiquée par la Lune croissante en 8 soit présente quoiqu’il en soit. La Lune gouverne la maison 7 des partenaires, du mariage, des ennemi·es connu·es. Elle se sépare d’un trigone à Mercure et va vers un carré à Saturne.

Mercure se trouve en Bélier en maison 4, soutenue d’un sextile par signe de son dépositaire Mars en Verseau. Mercure gouverne la maison 6 en Gémeaux, et la maison 9 en Vierge. La maison 6 est associée aux subordonné·es, à l’exploitation, à l’esclavage ; la maison 9 représente entre autres l’étranger, les voyages longs. La maison 4, bien sûr, est notamment le pays natal. Je trouve intéressant de voir comment cela illustre la politique coloniale qui sous-tend la vie d’Elizabeth II, d’autant que son Lot de Fortune est dans les termes de Mercure.

À l’annonce de sa mort, le 8 septembre 2022 à 18h30, Elizabeth II se trouvait au château de Balmoral, en Écosse. Ci-dessus, le thème du moment superposé à son thème natal.

nativité d’Elizabeth II (roue interne) et sa mort (roue externe)

Elizabeth II se trouvait en profection de maison 1, ce qui active Saturne comme planète de l’année depuis l’Ascendant. Au moment de l’annonce, la Lune se sépare tout juste d’une conjonction à Saturne en Verseau. Saturne conjoint le degré natal de Mars. Je trouve marquant également le fait que l’annonce ait eu lieu lorsque la Lune transitait le degré de Deneb Algedi sur l’écliptique : c’est l’étoile de lever héliaque d’Elizabeth II. Le décès a lieu lors d’une année où les éclipses se produisent en Taureau-Scorpion, sur l’axe IC-MC d’Elizabeth II, là où se trouvent son capitaine d’Ascendant (Saturne) et le Soleil.

J’espère que la mort d’Elizabeth II permettra une remise en question de la monarchie en tant qu’institution, et notamment des changements en ce qui concerne la gestion de l’héritage colonial. J’espère qu’un jour les nombreuses colonies verront des réparations et la restitution de tous les objets volés par l’Empire. La famille royale mène une vie de parasites, recevant chaque année une bourse faramineuse pour leurs dépenses. À titre indicatif, en 2021, la bourse en question s’élevait à 86,3 millions de livres sterling. La bourse avait augmenté de +77.8% en 2017 pour financer la rénovation du palace de Buckingham. Pendant ce temps, les citoyens britanniques ordinaires se tuent littéralement au travail lorsqu’on leur refuse des aides (cf Moi, Daniel Blake qui traite de ce sujet). Il est complètement indécent que quelques personnes puissent se vautrer dans de l’or et des diamants tandis que la population souffre d’une précarité extrême. Bien sûr, cette remarque s’applique à tous les dirigeant·es richissimes, pas seulement les familles royales. Mais a minima, les président·es font au moins semblant d’avoir l’approbation du public avec le processus électoral, tandis que les familles royales sont au sommet d’un rapport de force par leur simple naissance.

illustration d'une ravissante guillotine

Si vous souhaitez explorer votre thème natal en consultation, les informations pour prendre rendez-vous sont par ici.

Les articles que je publie sur ce blog sont le fruit de beaucoup d’étude et de recherche bénévole pour rendre les connaissances astrologiques plus accessibles ; si vous souhaitez soutenir ce travail et si la perspective de contenus exclusifs (non publiés sur ce blog) vous intéresse, je vous encourage à aller voir ma page Patreon.

Sources et références sélectives :
  • Mathesis, Firmicus Maternus
  • Hellenistic Astrology: The Study of Fate and Fortune, Chris Brennan
  • Ancient Astrology in Theory and Practice, Vol. I & II, Demetra George
  • The Archetypal Universe, Renn Butler
  • Brady’s Book of Fixed Stars, Bernadette Brady
  • Star and Planet Combinations, Bernadette Brady
  • 36 Faces, Austin Coppock

3 réflexions sur “L’astrologie de la reine Elizabeth II

  1. Un grand merciiiiiiiii, analyse sans concession qui a le mérite chez moi de relever toutes les questions que je me posais.
    Je pense que cette monarchie aura beaucoup de mal à perdurer et cela sera tant mieux pour les sujets , je n’aime pas trop ce dernier terme !

    J’aime

    • Avec plaisir, merci du retour ! Il y aurait eu beaucoup d’autres choses à dire de son thème et sa vie, mais j’ai préféré me concentrer sur ce qui me semble l’essentiel 🙂 Moi non plus je ne suis pas fan de ce terme si daté ! Vivement la fins des monarchies, et plus généralement vivement la fin de l’exploitation ✊

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s